Courrier de lectrice – La droite sociale lance l’offensive « contre les profiteurs du haut et les profiteurs du bas »

 

 En plein cœur de la crise la droite sociale présente ses propositions pour reconstruire un contrat social autour des classes moyennes. Pourquoi pas.

 

Cependant dans le même temps des déclarations fracassantes viennent tacler les plus démunis telle une guerre aux pauvres.

 

Tomber sur l’assistanat et donc sur ceux qui sont qualifiés « d’assistés » car perçoivent les minima sociaux ne peut être considéré comme un discours de justice sociale.

 

L’accès au logement, à l’alimentation et aux basics de la vie quotidienne sont aujourd’hui les obstacles de plus en plus infranchissables pour ceux qui sont dans la précarité et qui subissent aussi la crise.

 

Cette tentative de division d’un pays est dangereux, de surcroit quand il est en crise, et surtout il ne doit pas s’agir de mettre dos à dos des catégories de la population.

La mesure sur l’accès au logement aux seuls travailleurs et ne priorisant plus les chômeurs et les exclus, ou encore celle visant à envoyer la facture du cout social à chaque français ne sont pas digne de ceux qui sont aujourd’hui en position pour diriger ce pays.

 

Revenons sur le terme de profiteur.

 

Même si on peut l’accepter pour ceux qui ont la chance d’avoir des hauts revenus, encore que ces derniers ne doivent leur ressource qu’à leur seul travail, quand il s’agit de profiteurs du bas alors là on est plus que circonspect.

 

Profiter de quoi ? De la misère ? Des prestations sociales qui sont un droit pour tout concitoyen dans le besoin ? 

Ce discours nauséabond n’aidera pas le pays à sortir de la crise.  

  

Les pauvres ne sont pas les auteurs de la crise et ne doivent donc pas en subir les conséquences.

 

Sandrine Manon


Article vu 1 848 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web