Courrier de lectrice- Didier Robert et les salles de shoot

courrier des lecteurs Les salles de shoot ont été créées par la loi. L’article 9 du projet de loi de modernisation du système de santé, porteur de cette mesure, a été adopté par 50 voix contre 24.

Ces salles, déjà expérimentées dans d’autres pays, sont destinées à des toxicomanes majeurs, qui se droguent dans des conditions d’hygiène précaires, souvent dans la rue ou des halls d’immeuble.

Outre une réduction des risques liés aux injections (infection au VIH, hépatite C…) et une amélioration de l’accès aux soins des usagers de drogues les plus marginalisés, ces salles ont aussi entre autres objectifs une diminution des nuisances dans l’espace public.

A l’assemblée nationale : l’UMP a défendu beaucoup d’amendements de suppression. Il a prôné plutôt sevrage et abstinence.

L’UMP a également dénoncé ces salles comme inefficaces à diminuer le nombre de toxicomanes ou à les sortir de leur addiction.

L’UMP les a considérées comme un feu vert à de « paradis artificiels officiels » et « une première marche vers la dépénalisation » de la drogue.

L’UMP a alerté sur des risques de possibles overdoses à l’intérieur et de « zones de non droit » à l’extérieur.

Au sénat : la position de l’UMP n’est plus la même. « Les Républicains » ont déposé un amendement qui ne supprime pas les salles de shoot, mais encadre leur implantation. (Amendement 34 rectifié à l’article 39).

L’amendement dit que « les collectivités locales et leurs élus sont incontestablement de plus en plus souvent impliqués dans les questions de santé. C’est pourquoi, la décision et les conditions d’installation de salles de consommation à moindre risque (SCMR) doivent faire l’objet d’une concertation, en amont, entre l’ARS, la structure porteuse et le maire de la commune concernée « .

Parmi les signataires : DIDIER ROBERT

D’où ma question : elles vont être où, ces salles de shoot ?

 

Sandra Morin

Article vu 1 752 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

2 Commentaires sur

Courrier de lectrice- Didier Robert et les salles de shoot

  • John DoeNo Gravatar |

    Bonjour,
    pour avoir bien connu la galère de la défonce, je peux affirmer que ces salles ne sont que des caches misère destinées à rassurer les habitants des quartiers chauds, et à tenter de « fixer » la population toxico qui a tendance à s’éparpiller et utiliser les moindres recoins sans aucune pudeur. Pour l’aspect sanitaire, c’est une aimable plaisanterie. Un toxico bien malade, n’aura qu’une hâte : se faire son shoot, et à n’importe quel prix ! hygiène, discrétion , tout ça est vite oublié quand le corps demande … Et comme il suffit d’une fois pour choper une saloperie.

  • demena tuniNo Gravatar |

    Article très utile, merci.

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web