Océan indien et nucléaire – L’article du journal « Le Mauricien » (1ère partie)

 

   L’arrivée, le week-end dernier à la base américaine de Diego Garcia, de l’USS Emory S. Land relance la polémique sur la présence d’un arsenal militaire nucléaire dans cette partie du territoire de la République de Maurice.

 

Après un voyage de presque deux mois, cette plateforme d’entretien des « Fast Attack and Guided-Missile Submarines » faisant partie de la Ve Flotte américaine, est amarrée depuis samedi dernier à son nouveau port d’attache.

 

Lors de sa récente mission aux États-Unis, en marge de la réunion sur l’African Growth and Opportunity Act (AGOA), le ministre des Affaires étrangères, Arvin Boolell, a soulevé la question de la souveraineté sur les Chagos avec le sous-secrétaire d’État américain pour les Affaires africaines, Johnnie Carson.

 

Le principal message est qu’avec le début des consultations à compter de 2014 entre les Américains et les Britanniques au sujet de la reconduction du bail de Diego-Garcia, Maurice doit être présente à la table des négociations.

 

L’affectation de l’USS Emory S. Land à Diego-Garcia constitue un sujet de graves appréhensions pour les pays riverains de l’océan Indien et pour l’île Maurice.

 

D’ailleurs, en début d’année, à la confirmation du déploiement de cet « Hybrid Navy and Military Sealift Command Ship » dans les eaux des Chagos, le ministre des Affaires étrangères, Arvin Boolell, avait évoqué la question avec le chargé d’Affaires américain en poste à Port-Louis.

 

Mais les Américains avaient fait la sourde oreille aux objections évoquées.

 

L’USS Emory S. Land est l’une des « Navy’s Submarine Tenders » des États-Unis et assurera à partir de Diego-Garcia l’entretien et les réparations des sous-marins nucléaires en opération dans la région du Moyen-Orient, une des zones les plus actives sur le plan militaire.

  

Compte tenu de ces nouvelles dispositions, les autorités américaines confirment une présence grandissante de sous-marins nucléaires dans la région de Diego-Garcia ou encore sur le trajet entre l’archipel des Chagos et le Moyen-Orient.

 

 » The positioning will dramatically reduce transit time for subs in the Middle East that need intermediate maintenance, emergent repair or logistics support. The Emory S. Land recently was modernized and had its hull restored at Puget Sound Naval Shipyard. It also became the first sub tender to convert to a hybrid Navy and Military Sealift Command ship. Unlike most ships manned and operated by the Military Sealift Command, Emory S. Land will remain designated as a United States Ship under the command of a Navy captain « , note un communiqué de la marine américaine lors du départ de cette plateforme de maintenance nucléaire de son chantier naval de Bermerton Harbor, aux Etats-Unis, le 14 juin dernier.

 

Dans les milieux politiques avertis à l’Hôtel du gouvernement, l’on soulignait qu’il ne fait aucun doute que le  » berthing «  en permanence de l’USS Emory S. Land dans cette partie du territoire mauricien pourrait faire l’objet d’échanges par le biais de Note verbale entre le ministère des Affaires étrangères et l’ambassade des États-Unis à Port-Louis.

  

D’autres sources avancent que Maurice, en devenant signataire du Traité de Pelindaba, dispose d’une carte maîtresse à abattre de concert avec des Etats africains.

 

Article vu 9 411 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

1 Commentaire sur

Océan indien et nucléaire – L’article du journal « Le Mauricien » (1ère partie)

  • Alexandra ArdanNo Gravatar |

    Les Chagos aux Chagossiens ! Voilà une revendication qu’il faut, plus que jamais, soutenir, qui est, plus que jamais, à l’ordre du jour. Plus le but à atteindre semble inaccessible, plus il est urgent de le poursuivre. Dans leur lutte exemplaire pour retrouver la terre de leurs ancêtres, les Chagossiens, et plus particulièrement Olivier Bancoult, ont démontré leur détermination. Nous devons les soutenir.

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web