Le massacre continue : l’UMP veut une éducation au rabais

 

Chaque jour qui passe, on découvre la véritable nature du gouvernement UMP.

 

Après avoir instauré un régime d’abolition de tout acquis social, voilà que Nicolas Sarkozy et son équipe vont encore plus loin dans leur démarche de démolition du service public.

 

Hier, le Recteur Mostafa Fourar a annoncé la suppression de 162 emplois dans l’académie locale pour la rentrée prochaine.

La même annonce de réduction des effectifs a été faite de façon quasi-simultanée sur tout le territoire national.

 

Certes, le recteur a tenté de rassurer en affirmant, d’une part, que les élèves ne seront pas plus nombreux dans les classes et, d’autre part, que la qualité de l’enseignement ne sera pas remise en cause.

 

Une rhétorique de communication émanant certainement du gouvernement UMP.

 

Comment imaginer une seule seconde nous faire croire que supprimer 162 enseignants à la Réunion n’aura aucune conséquence sur l’éducation de nos enfants.

Preuve qu’à l’UMP, on nous prend pour des idiots ou des gens incapables de réfléchir.

 

Et nos élus UMP locaux ?

Notre Président de Région, Didier Robert, particulièrement, il en pense quoi ? 

 

À la fois de cette décision nuisible au système éducatif, mais aussi au manque de respect à l’égard des Réunionnais ? 

Mais que doivent penser nos jeunes ce matin sur le chemin de l’école en apprenant cela ?

 

L’UMP, Didier Robert et son mentor Nicolas Sarkozy sont en train de détruire le peu de motivation qui leur reste dans cette société en crise.

                                                  

Article vu 3 256 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

7 Commentaires sur

Le massacre continue : l’UMP veut une éducation au rabais

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    ces suppressions sont inadmissibles et incompréhensibles. ce n’est pas parce qu’il y aura peut être moins d’enfants dans les écoles qu’il faut baisser le nombre d’encadrants…. car celui-ci est déjà inférieur à celui que connaissent les autres académies.
    on nous prend pour des idiots mais surtout pour des c…

  • Géraud-Legros GeoffroyNo Gravatar |

    Chaque jour qui passe révèle le caractère concerté et pensé de l’offensive. Le pire, c’est le silence médiatique systématiquement entretenu. Ceux dont la fonction sociale serait d’interroger ce que fait le pouvoir et de prodre du sens critique font mine de « gober » la propagande élyséenne. Heureusement, il y a les blogs…Continue, Pierre.

  • tipimanNo Gravatar |

    silence médiatique: déjà inadmissible
    mais pourquoi certains élus (de l’UMP, d’objectif Réunion, de la Relève, de la droite moderne et tous les parasites et satellites droitesques ) ont-ils fait voeu de silence?
    ils sont vraiment rentrés dans les ordres… (de Paris)

  • julotNo Gravatar |

    Vous avez raison :

    La situation politique, économique et sociale de la France tend à l’asphyxie générale . La démagogie consiste à faire croire que l’on peut cchanger les choses par les mécanismes institutionnels classiques alors qu’ils sont neutralisés par les revendications sectorielles ou les dépendances internationales … L’État est entré en France dans une zone de rendements décroissants …
    Les postes sont supprimés d’un coup de baguette magique ; on colmate les brèches avec du rustine de mauvaise qualité ….
    Le Recteur en « bon serviteur de l’état » ne parle que des primes données aux chefs d’établissement !
    Alors que 16000 postes d’enseignants seront supprimés !
    Nous ne sommes pas sortis de la Merde !

  • EricNo Gravatar |

    on supprime des postes mais on donne des primes aux recteurs, aux proviseurs, aux principaux…
    c’est scandaleux…. je ne crois pas qu’ils fassent « pitié » ces braves gens.
    la maîtrise des dépenses publiques? on gèle le salaire des fonctionnaires de base, mais on donne des primes à gogo… y’a qu’à voir dans le journal officiel… tous les jours, on voit que telle out telle catégorie de « moyens fonctionnaires » ont droit à un bel avantage

  • GlobulevertNo Gravatar |

    Et le massacre continue en métropole. Ce soir, le proviseur nous a annoncé la suppression de 9 postes sur 90 !
    Lycée BELIN – VESOUL

  • GéraldineNo Gravatar |

    Une phrase m’a interpellée: « le recteur a tenté de rassurer en affirmant […] que les élèves ne seront pas plus nombreux dans les classes » (pour info, lorsque j’étais élève moi-même, nous étions une trentaine déjà alors qu’il y avait plus d’enseignants).

    Heureusement, il n’y en aura pas plus… mais, espérons même qu’il y en ait moins.
    Imaginez:
    Cela permettra de supprimer davantage de postes à la prochaine rentrée (c’est devenu systématique) et, comble du bonheur, on fera des économies en baissant ou supprimant les allocations. Stratégie parfaite!

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web