Note expresse n° 124 de novembre 2011 émanant de l’IEDOM sur la consommation des ménages à la réunion : structure et financement

 

 <a href= »http://www.photo-libre.fr »>Photos Libres</a> 

Je reviendrai sur les données statistiques de cette note.

D’ores et déjà, on peut constater ceci :

 

– La consommation finale des ménages a été le principal moteur de la croissance économique à La Réunion tout au long de la période 2000 – 2008.

Même si elle ralentit sensiblement depuis 2006, elle reste soutenue, y compris en 2009 au plus fort de la crise. 

 

– Elle a été principalement financée par le revenu disponible brut des ménages, mais le recours au crédit a par ailleurs permis, jusqu’en 2006, de stimuler les dépenses des ménages en biens d’équipements et en véhicules.

 

– L’endettement des ménages a ainsi contribué à accélérer le rattrapage des niveaux d’équipements par rapport à ceux des ménages métropolitains.

Depuis 2006, le ralentissement de la demande en biens d’équipements, lié à la saturation du parc ou à de plus faibles potentiels de croissance selon les produits, s’est traduit par un net recul du crédit à la consommation, amplifié par une réorientation de la demande de crédit vers les crédits à l’habitat. 
 

Article vu 3 231 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

1 Commentaire sur

Note expresse n° 124 de novembre 2011 émanant de l’IEDOM sur la consommation des ménages à la réunion : structure et financement

  • ArsinoéNo Gravatar |

    d’accord avec vous, les enseignements à tirer de cette note de l’IEDOM sont très instructifs

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web