À l’UMP, on envisage une augmentation de la TVA

 

Jean-François Copé, le secrétaire général de l’UMP,  est vraiment un homme à idées.

Pour relancer l’économie française, il voulait, il y a quelques mois, supprimer les 35 heures.

 

Maintenant, il a une autre idée : baisser les cotisations sociales mais faire  un relèvement de la TVA.

Pourquoi ? Voilà sa réponse :

 

« Les seuls qui cotisent sont les entreprises et ceux qui travaillent.

Nous sommes le seul pays qui fait cela et cela plombe le coût du travail.

Il faudrait donc baisser les cotisations sociales, qui ne sont payées que par quelques uns, et faire un transfert sur la TVA, qui est payée par tout le monde.

Un point supplémentaire de TVA, ça se voit à peine. Il faut y réfléchir.

Il y aura certes une augmentation, mais tout le monde sera gagnant au final ».

 

En clair, on va devoir se serrer la ceinture, payer plus et consommer moins pour pouvoir espérer continuer à travailler.

Et même pas pour permettre à tout le monde d’avoir un emploi digne de ce nom.

 

Le peuple finance lui-même son emploi.

Et c’est comme d’habitude, en se réfugiant derrière le pseudo exemple allemand que Copé propose ces solutions.

 

Selon lui, le coût du travail a en effet progressivement baissé en Allemagne depuis 2003 et en 2007, la TVA a augmenté de 3 points.

Argument de Copé : la TVA allemande, même augmentée, est inférieure à celle imposée en France.

 

S’il est normal de vouloir sortir de la crise et de dynamiser l’économie française, en la rendant compétitive, ce sont les moyens pour y parvenir qui sont ahurissants.

Taxer plus la consommation au lieu de la favoriser c’est aller à l’encontre de la relance !

 

Et on ne parle plus de ri-lance, mais de rigueur, au passage.

La taxation plus grande va évidemment frapper plus durement les populations les plus défavorisées.  

 

Quand on gagne plus de 5.000 euros par mois, il est bien évident que l’on va moins ressentir la hausse que quand on est aux minima sociaux.


En fait, c’est une nouvelle illustration de la politique de l’UMP : transférer de plus en plus aux riches, et là, avec la participation involontaire de tout un peuple.

                                                                                                                                                               

Article vu 2 220 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

3 Commentaires sur

À l’UMP, on envisage une augmentation de la TVA

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    « tout le monde sera gagnant »? mais il se moque de nous Copé,
    augmenter la TVA, c’est freiner la consommation, c’est à l’inverse de la relance économique
    tout du moins pour les citoyens… les gros du CAC 40, les Bettencourt et autres, eux pourront continuer sans problème et recevront toujours le chèque de remboursement d’impôts et auront toujours toutes les possibilités pour ne pas en payer trop. et nous on continuera à enrichir les riches

  • EricNo Gravatar |

    encore un mensonge sur l’Allemagne. quelques chiffres relevés sur internet:

    En 1976 : en France: 20% de TVA et même 33% pour les produits « de luxe ». En Allemagne : 11% …

    En 1987, en France : 18,6% ; en Allemagne : 14%

    Depuis 2007, en France : 19,6% en Allemagne 19%.

    Alors qui paye plus ? L’Allemagne ou la France ?

  • ùXBäNo Gravatar |

    c’est une hypothèse très stupide en période de croissance  » molle  » et tout le monde sait que les prévisions de croissance du gouvernement sont au mieux , de la méthode  » coué  » , car cela risque de porter un coup fatal à la consommation, seul moteur actif encore dans notre économie..
    mais ce dispositif n’est pas absurde en soi ! conjuguer des baisses de charges à une hausse modérée de la tva , avec ENGAGEMENT des entreprises à répercuter sur les prix les gains réalisés sur les charges a fonctionné en allemagne où les prix sont restés stables…
    Ces allègements de charges ont permis aux entreprises d’investir et donc de préparer les conditions d’une croissance à long-terme . Mais ce dispositif prend du temps et demande un  » sens civique  » dont on peut malheureusement douter qu’il soit présent en france , vu les effets nuls ou presque de la baisse de la tva dans la restauration par exemple!
    à la réunion , une telle disposition viendrait creuser un peu plus encore les écarts de conditions de vie entre les agents publics , relativement protégés par le système de sur-rèm, et la reste de la population…

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web