On supprime des postes d’enseignants et la région réunion continue à se taire !

 

   La prochaine rentrée scolaire s’annonce difficile, au vu du nombre de postes d’enseignants supprimés.  

L’Association des maires, l’association des Départements et aujourd’hui l’Association des Régions sont montées au créneau pour dénoncer ces attaques contre l’Education nationale.


Fin mai, Jacques Pélissard, au nom de l’Association des Maires de France (AMF) a annoncé qu’il allait  saisir le gouvernement pour contester la carte scolaire 2011 et les suppressions de postes dans le primaire.

 

En juin, l’association des maires ruraux en appelait à l’intervention du Président de la République.

L’Association des Maires de France demandait une négociation avec le ministère.

Cette fois, c’est l’Association des Régions de France qui se fait entendre.

 

Depuis l’annonce de la mesure, les syndicats de l’Education nationale comme les associations de parents d’élèves ont fait part de leurs craintes.

Rappelons que, pour la rentrée de 2011, 16.000 suppressions de postes dans l’éducation nationale et 1.500 fermetures de classes sont programmés.

 

À La Réunion, la carte scolaire proposée par le ministre de l’Education nationale prévoit 36 suppressions de classes à la rentrée.

Aux 162 postes, allaient certainement s’ajouter 23 postes de conseillers pédagogiques, sur les 63 que compte l’académie de La Réunion.


La suppression va toucher également tous les postes hors classes (RASED, soutien, formation, remplacement), et à moyen terme, ils seront supprimés et disparaîtront.

C’est la mobilisation générale.

 

Seul… le conseil régional de La Réunion se tait obstinément. Bien sûr, Didier Robert ne fait pas partie de l’ARF, puisqu’il a préféré siéger dans un organisme 100% UMP. Néanmoins, cela fait désordre de ne pas le voir prendre position publiquement.


ENCORE DES PROMESSES NON TENUES !

 

Et l’on est loin, très loin de ce qu’il proposait il y a moins d’un an !

En effet, dans le cadre d’une  visite du Ministre de l’Education Nationale, Didier Robert lui a proposé « de formaliser dans le cadre d’un Contrat d’Objectifs pour faire de La Réunion une véritable Région Pilote en matière de politique éducative ».

 

L’objectif était clair : « l’ambition de ce Contrat repose (…) sur la mise en cohérence des actions menées à l’échelle de l’Académie avec l’ensemble des acteurs ».

Le Président de la Région proposait de « prendre en compte la situation spécifique de La Réunion et les solutions concrètes à acter de manière concertée ». Et dans le cadre de ce contrat, il fixait 6 grandes priorités.

 

Où en est ce « contrat d’objectifs » ? A-t-il seulement vu un embryon de réunion avec les partenaires ?

D’ailleurs, on peut comprendre la réticence de ceux-ci.

 

Car la stratégie de Didier Robert était celle de se bâtir une position hégémonique.

Ce que lui proposait, était la seule manière de « garantir une plus grande égalité des chances à tous les Réunionnais ».


On en voit le résultat aujourd’hui.

                                                                                                                                                                 

Article vu 2 408 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

2 Commentaires sur

On supprime des postes d’enseignants et la région réunion continue à se taire !

  • ElodieNo Gravatar |

    certains élus sont effectivement montés au créneau pour dénoncer la suppression de classes dans leur ville. pas tous. Et ce n’est pas toujours des élus de droite.
    manque de réactivité? acceptation de ce qu’ils considèrent comme une fatalité?
    la rentrée risque d’être très difficile

  • une reunionnaise en metropoleNo Gravatar |

    je prends 1h pendant les courses pour regarder au rayon bouquins.C’est la première fois que je vois un bouquin concernant notre ile affiché en premier plan ainsi, je l’ai vu de suite « l’affaire de l’esclave FURCY ».Je l’ai achete de suite, pour une fois que c’est un livre traitant un sujet reunionnais de mon ile.

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web