Programme présidentiel du Front de Gauche (8/15) – Pour une « vraie » continuité territoriale ?

 

Comme je l’ai fait pour le programme « national » du Parti socialiste, puis le programme socialiste pour les outremers, je poursuis l’analyse des projets des candidats à l’élection présidentielle en abordant aujourd’hui, le programme du Front de Gauche et de Jean-Luc Mélenchon, candidat du Parti Communiste Français.

 

Toujours dans le 2e axe « Pour le développement endogène et le progrès humain des outremers », le Front de Gauche / PCF propose de « garantir la continuité territoriale (desserte par compagnie publique à tarifs réglementés), l’interconnexion régionale et le désenclavement intra-territorial (Guyane notamment) ».


La aussi, la question avait été abordée par le Parti socialiste… qui avait toutefois réussi l’exploit de ne pas écrire les mots « continuité territoriale.

La proposition du Front de Gauche est donc de faire appel à une « compagnie publique ».

 

Lorsqu’on parle de « compagnie publique » cela signifie forcément « fonds publics » mais pas fonds d’Etat obligatoirement. Les « compagnies régionales » existent dans tout l’outre-mer ou presque.

En 2007,  Air Austral, 

 Air Calin , Air Caraïbes, Air Tahiti Nui avaient créé la  FADECOM (Fédération Aérienne des Compagnies D’outre-Mer) dont l’objet est de « représenter les intérêts des compagnies aériennes, françaises basées en outre-mer opérant auprès des administrations françaises et européennes ; coordination d’opérations commerciales ; optimisation d’achats ; échanges d’informations ».


Il y a là un interlocuteur  à interroger et avec lequel, quelle que soit la solution choisie et envisagée par le Front de Gauche, la FADECOM devra participer à tout travail d’élaboration de toutes solutions.

En outre, qu’entend le Front de Gauche par «  tarif réglementé » ? Est-ce un prix plafond ?

 

Dans ce cas, il se pourrait bien que l’idée reste lettre morte. En effet, le fameux rapport Bolliet (inspectrice des finances) est d’ailleurs explicite à ce sujet.

Dans ce rapport, un premier argument est avancé : « l’idée de tarifs plafonds, apparemment séduisante par sa simplicité, ne semble pas pouvoir être retenue pour un ensemble de raisons juridiques et économiques. Elle pourrait constituer un retour à une économie régulée, qui ne paraît pas aller dans le sens d’une plus grande responsabilisation des acteurs économiques ».


S’agissant de l’interconnexion régionale, voilà une idée qui prend tout son sens à La Réunion, mise « à la botte » de Maurice, il y a quelques semaines par le président de région Didier Robert.

Cela est aisé à comprendre pour deux raisons : d’une part, parce que la liaison Maurice / Réunion avec des touristes chinois sera uniquement assurée par Air Mauritius, et d’autre part, parce que cette même compagnie « casse les prix » sur le trafic entre les deux îles.

 

Néanmoins, avec l’arrivée d’Air Austral, La Réunion a pu desservir l’Afrique du Sud, Madagascar, Les Comores, Mayotte, l’Australie, la Nouvelle Calédonie, et plus récemment la Thaïlande… et des vols inauguraux ont été réalisés sur la Chine et l’Inde.

Cette interconnexion régionale – sauf à croire qu’il s’agisse de liaisons entre les îles des Antilles et la Guyane, voire entre La Réunion et Mayotte – est indispensable. Non seulement en termes de circulation des personnes mais aussi des biens.

 

Et l’interconnexion ne doit pas uniquement se focaliser sur le transport aérien, mais doit intégrer le transport maritime.

 

Article vu 4 950 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

4 Commentaires sur

Programme présidentiel du Front de Gauche (8/15) – Pour une « vraie » continuité territoriale ?

  • EricNo Gravatar |

    effectivement, le désenclavement ne doit pas être uniquement aérien mais aussi maritime
    en outre, il conviendrait peut être de se pencher sur LADOM et son mode de fonctionnement
    et de revoir le dispositif actuel, qui ne donne pas satisfaction, loin de là, au vu de tous les Réunionnais qui demandent à être remboursés des frais engagés

  • Hervé BoismeryNo Gravatar |

    Est-il concecable qu’un vol Paris-Pékin,Paris- Bangkok,Paris-Shanghai ou Paris-Los Angeles soit moins coûteux qu’un vol Paris-Réunion, souvent sur la même compagnie, en l’occurence Air-France ? Il est facile de vérifier le niveau comparatif des prix du transport aérien sur un site comme easyvols.com et de vérifier à quel point la population réunionnaise est indûment exploitée.
    Certes le monopole a nominalement disparu. Mais la desserte aérienne de l’Outre-Mer et notamment de La Réunion est à présent « cartellisée », c’est à dire de fait contrôlée par une entente entre les compagnies, entente théoriquement illicite au terme du Droit européen.
    Dès lors les préoccupations du Front de Gauche sont pleinement légitimes. Il faut réguler la desserte aérienne de l’Outre-Mer, au besoin en imposant un contrôle des tarifs dont on peut difficilement prétendre qu’ils sont pleinement « concurrentiels ».
    Egalement, d’autres compagnies doivent être autorisées à desservir La Réunion. A titre d’exemple, l’excellente compagnie Emirates pourrait devenir un partenaire dynamique et concurrentiel.
    La situation du transport maritime est tout aussi scandaleuse et contribue à étrangler l’économie réunionnaise.

  • gonneauNo Gravatar |

    Halte a la discrimination, continuité territoriale pour tous

    je voudrai qu’on m’explique comment le Réunionnais déporté a 9000 kms de chez lui pourrait t-il revoir ou faire voir son pays à ses enfant avec un billet d’avion à1500€ dont plus de 300€ de taxes , alors que les privilégiés aux primes coloniales eux peuvent profiter d’un billet vacances en métropole en classe confort et sans compter ceux qui malgré eux viennent ici achever notre misère et qui peuvent profiter de billet de la continuité territoriale. imaginons .l’état ne pouvant pas, ne voulant pas ou réservant les emplois locaux ici a plus blanc comment ferai un couple avec 2 enfants qui oseraient nostalgie du pays oblige tenter l’aventure à ce prix la .l’état qui a le devoir de créer des emplois pour ses citoyens ne pourrait-il pas dans un geste d’humanité , de reconnaissance de nos droits bafoués de français donner aussi la possibilité a ces condamnés a l’exil le droit a la continuité territoriale pour qu’ils puissent ainsi le temps de vacances scolaires retrouver leurs racines pendant qu’il en reste encore, sachant surtout qu’ils ne pourront le faire que très rarement vu le coût de telles aventures .un métro s’installant ici et profitant de la continuité territoriale a t-il plus de droit qu’un réunionnais condamné lui a partir .Cette déportation masquée a une odeur de crime contre la reunnionité .c’est pas les enfants de la creuse la situation n’étant pas la même mais plus tard en creusant un peu plus on pourrait tomber sur une fosse commune .Que de mépris pour ce jeune que l’on viens chercher ici pour subir alors que dans l’autre sens on viens pour profiter sachant que la France excusez moi j’allai dire la Réunion n’a pas besoin de maçons ou d’employés d’hôtels venus d’ailleurs.( déclaration récente d’un haut placé) sans tomber dans le racisme ça mérite débat je crois .Partir a 25ans en laissant la place a un autre ce jeune n’a t’il pas le sentiment de trahir son pays, sa famille et la certitude de s’être fait enterrer vivant . mais au moins il pourra dire qu’il a servi la France le pays des droits de l’homme ou alors que la France s’est servi de lui pour ne pas dire la baise son guel .la Réunion étant la France la continuité territoriale devrait marcher dans le 2 sens et pour tout les français a revenus modestes halte a ce qui ressemble a une déportation

  • marie timonNo Gravatar |

    ah oui il faut payer payer payer nous les réunionnais nous habitons une petite île soit disant française voire européenne ; mais nous payons très chèrement notre éloignement géographique , est-ce normal ? non pas du tout ; on aurait dû enlever ces taxes surélevées telles l’octroi de mer et ainsi de suite; la population pauvre paie cher dans l’ensemble et bizarrement les fonctionnaires eux , je n’ai rien contre eux, ont droit à la vie chère les fameux 33 % tandis que le salarié pauvre lui devient encore plus pauvre ; ensuite on dira que le Réunionnais ne fait que pleurer sur son sort, ne fait que se plaindre ou alors vit au dessus de ses moyens, est assisté et quoi d’autres encore ? super ; que l’on maintienne cette loi visant à faciliter le déplacement du réunionnais vers la Métropole par le biais de la continuité territoriale; des jaloux des mal intentionnés pensent le contraire, pensent qu’il y a abus, eh bien non ; le pauvre mérite de se faire aider si besoin se fait sentir lors d’un évènement important, je félicite l’auteur ou les auteurs de l’application de ce dispositif juste et équitable pour le réunionnais travailleur mais pauvre, à bon entendeur, bonne lecture et réfléchissez avant de vous attaquer aux plus démunis, qui ne demandent pas à être dans cette situation; qu’on les aide point barre

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web