« De quoi la modération est-elle le nom ? »

 

   Sur son blog (la république des livres), Pierre Assouline, a posé cette question «  De quoi la modération est-elle le nom ? »

Excellente question que l’on pourrait se poser ici, à La Réunion.


Dans un chaos de commentaires, tel que généralement présent sur certains sites,  comment peut-on assurer la bonne tenue des propos ?

Généralement, les sites ont des « modérateurs ». Mais au fait, qu’est-ce qu’un « modérateur » ?


Ebauche de réponse: le terme  modération  désigne le contrôle et le filtrage exercés sur les contributions sur un forum de discussion (blog).

L’objet de la modération n’est pas la censure, mais l’amélioration de la qualité des échanges ; il s’agit donc de supprimer les contributions considérées comme nuisibles.


On distingue habituellement la modération a priori et la modération a posteriori :

 

– La modération à priori consiste à valider une à une les contributions avant leur publication ;

– La modération à posteriori consiste à accepter toutes les contributions et à les modifier ou les supprimer après publication.


Cette modération est le travail de modérateurs. Quel est leur rôle ? Ils sont chargés du bon déroulement des échanges.

Généralement, ils s’appuient sur une charte d’utilisation. Celle-ci vise à définir ce qui est autorisé, interdit ou toléré sur le site.


Justement, qu’est-ce qui doit être autorisé, interdit ou toléré ? Cela dépend… du modérateur ou du site.

Mais généralement, on attend d’un modérateur qu’il soit impartial dans le débat, et donc mette son opinion personnelle de côté.

 

Et généralement, et contrairement aux idées reçues, le modérateur n’est pas là pour censurer ou réprimer.

Il est là à titre préventif, puisqu’il devrait avertir les membres qui enfreignent les règles que leurs propos ne sont pas conforme à la charte.


Dans la plupart des cas, la charte explique très clairement que la diffamation, l’injure et l’incitation à la haine raciale (notamment) ne sont pas tolérées.

Elle précise aussi que toute atteinte à la vie privée est interdite.

 

La société Netino – qui assure pour Le Monde (et pour d’autres supports), la fonction de modération – affirme que 5 à 10% des commentaires sont balancés car jugés diffamants ou injurieux.

Elle précise qu’elle a mis en place un système permettant de repérer des « mots clés » qui pourraient être susceptibles d’engendrer des commentaires impubliables.


Cela n’est pas pour autant une remise en cause de la liberté d’expression, défendue par la Convention Européenne des Droits de l’Homme.

Celle-ci est un principe fondamental qui s’applique donc aux blogs et qui comprend la liberté de critique. Qu’est-ce que la critique ?

 

 

Selon l’article 29 de la loi du 29 juillet 1881,

« toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé » constitue une diffamation, à partir du moment où la personne attaquée est clairement identifiable.

« Monsieur X est un magouilleur » : ce n’est pas une diffamation.

Mais « L’ancien président de la République est un magouilleur », ça, c’est une diffamation caractérisée. »


Quelques exemples pris ici et là,sur un site bien connu pour être à l’image de son « responsable », type Zinfos974 :


– « Il fallait un type comme Didier Robert pour faire la chasse à cette race-là. A eux et à tous ceux qui en ont croqué ! »

– « Le communisme est discrédité dans le monde entier et nous en avons assez , ici ,de l’imposture et du népotisme d’un viellard qui a tant fait de mal à La Réunion dans le passé !!! »


– « Une fois de plus l’homme politique sainte-marien est à l’origine de ce coup de « trafalgar ». Ignare sur le plan professionnel mais fin tacticien en politique, il arrive toujours à tirer son épingle du jeu. »

– « FOUTEZ MOI TOUS CES BAISEURS DE PAQUETS EN PRISON !!!! »


– « moi je dit que ce type est un voleur de poule et que la justice doit vraiment le punir et cette fois pas question de cavale »

– « il a tellement de Cons à la Réunion qui baisse leurs Pantalons toujours pour ses mêmes Enfoirés qui ont pris le Pouvoir et pensent qu’à remplir leurs Poches et c’est toujours les mêmes Rapaces qui sont derrière leurs Bureaux pour être Complices de la DICTATURE à L’ Ile de la Réunion et tous les faits qui se sont reprochés et les comportement de ces individus Malhonnêtes c’est de les envoyer à croupir dans les prisons. »


– « Au plus il vieillit,au plus il devient agrèssif (cela est la marque de fabrique des …COMMUNISTES!!!)Et au plus cela va avancer,les affaires de cette famille de magouilleurs vont sortir a la pelle, »

– « Son Ti pierre le voyou de la politique,En cavale pendant des mois comme un bandit des grands chemins!! »


Il y a là, sans conteste, des diffamations. Manifestement, il n’y a pas eu modération !


Maintenant, questions :

 

1°- Est-ce que la modération nuit au débat ?

2°- Mais sans modération, le débat est-il possible ?

 

Article vu 75 862 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

5 Commentaires sur

« De quoi la modération est-elle le nom ? »

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    les blogs comme certaines radios libres, ont permis de libérer la parole.
    quand on a été privé de liberté, il semble bien qu’on en use et surtout qu’on en abuse
    ces écrits, qui ne sont pas des commentaires, montrent deux choses: sous couvert d’anonymat, on peut dire ou écrire n’importe quoi
    et le fait que certains qui sont « autorisés », dont c’est le métier disent ou écrivent n’importe quoi (journalistes, politiques, commentateurs) renforce ce sentiment
    enfin, ce qui manque, c’est l’apprentissage de l’analyse, de la réflexion. les jeunes reçoivent n’importe quelle information. ils y ont accès. mais leur apprend-on à aller plus loin que ce qui est écrit, à comparer? c’était un peu le rôle de la philosophie (l’initiative de l’inclure à titre expérimental en seconde est en cela intéressant), mais cela ne veut pas dire que tous les philosophes sont capables d’analyser. certains sont psychorigiques et bornés
    tout cela pour dire que la modération, est un élément essentiel du débat

  • EricNo Gravatar |

    Sans modération, le débat n’est pas possible.
    Mais pas seulement le débat. l’affaire DSK a mobilisé les « unes » pendant des semaines, chacun y allant de son « commentaire », donnant des éléments pour lesquels aucune investigation n’avait été faite. on est loin des « faits » avérés qui devraient être la base de l’information journalistique. on a tout dit, écrit, vu sur cette sinistre affaire DSK, depuis hier, on recommence à nous gaver avec ce dossier. avec de ‘ »nouveaux éléments ». c’est complètement hallucinant.
    certains « journaux » ont publié aussi des « informations » sur le mariage de je ne sais plus quel prince (Monaco, je crois), mais bon sang, à quoi ça sert de savoir qu’ils se disputent avant leur mariage? c’est vrai pour les blogs, c’est vrai pour les journaux, mais aussi la radio, la télé
    et y’en a marre de cette façon de faire

  • ùXBäNo Gravatar |

    l’apparition de médias interactifs , émissions de
    radio où les auditeurs peuvent intervenir ou sites
    internet où l’on peut poster sous son nom ou bien
    en utilisant un pseudo ont contribué à donner la parole à qui veut la prendre avec les inévitables dérives que cela induit…la qualité n’est pas toujours au rendez-vous , elle est surtout très variable , d’une radio à l’autre et d’un site ou d’un blog à un autre…il y a de tout !
    alors si certaines contributions radiophoniques ou sur le net sont absolument consternantes ou même révoltantes , elles reflètent malgré tout ce que certains pensent…
    et là, on voit à quel point le chemin sera encore long pour extraire l’humanité de la bêtise… certaines radios ou certains sites sont pour moi des fenêtres d’observation sociologique vraiment incroyables et parfois terrifiants !
    alors la modération ? oui comme ici où l’on essaye
    de maintenir une qualité au sujets traités et au
    débat…sinon , je suis partisan de ne pas être plus légaliste que la loi , et ne modérer que ce qui pourrait mettre en cause la responsabilité du
    web-master…que chacun assume ses propos !
    enfin , personne n’oblige personne à écouter une
    radio ou à aller sur un site qu’il n’aime pas…
    l’équilibre entre la liberté et la censure est une alchimie complexe..et je préfèrerai toujours les dérives de l’excès de liberté a celles de l’abus de pouvoir…bon WE à tous !

  • David B.No Gravatar |

    C’est bien de parler de Freedom : on a été les premiers à gauche (minus PS) à soutenir l’initiative d’une telle radio, qui donnait la parole au peuple, alors complètement abreuvé et abêti par RFO Radio+Télé. Mais aujourd’hui, cette liberté de parole, nos adversaires de toujours ont su en profiter, au nom de la com’, pour mieux la retourner contre nous, surtout lors des dernières régionales. Et lorsque j’écoute Freedom aujourd’hui, j’ai la désagréable impression de retrouver les mêmes clichés de conformisme et d’abrutissement : par exemple, « attention au CSA », « évitons de parler TROP politique, parlons plutôt des chiens errants », dixit un certain animateur plus occupé à gérer sa carrière « bling bling ». Par contre, pour les ragots, à l’instar d’un certain site que je ne citerai pas, RESPECT de la liberté de parole ! Pour la forme, on coupe la parole aux trop injurieux et aux trop « polémiques », sinon à part ça, défouloir ! Et comment ne pas se poser des questions quand on entend un certain ex-maire, et bientôt je l’espère, futur ex-sénateur, intervenir à qui mieux mieux sur une radio qu’il a voué aux gémonies plus de 20 ans auparavant ?

  • TwiggyNo Gravatar |

    J’ai bien compris que « Monsieur X est un magouilleur » est écrit tel quel, et non pas en donnnant un vrai nom ? Désolée, mais quand j’ai lu l’article, j’ai eu une hésitation.

    Pour en revenir au fond, il est toujours plus facile d’insulter que de répondre de manière constructive. Je crois qu’en plus de la haine, il y a beaucoup de paresse intellectuelle.

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web