Comment « brasser du vent » ? La recette du duo Pierrot Dupuy – Jismy Ramoudou (3ème partie)

 

 Pierrot Dupuy : Alors on a parlé de la commission permanente.

Un petit dernier détail avant de finir cette partie de Zinfo +, on a aussi évoqué le boulevard sud

(faux, c’est du Boulevard Nord et à propos d’une lettre du maire Gilbert Annette au Président de Région, restée sans réponse !)

lors de cette commission permanente, et figurez-vous que Monique Orphée, qui est quand même, représente la mairie de Saint Denis, quand même, qui est la première adjointe, et ben Monique Orphée, s’est abstenue sur ce dossier,

(lequel ? celui des bus Robert ?)

sur le boulevard nord, alors que c’était pour le lancer des études pour le boulevard nord,

(faux ! il n’y avait pas de dossier à cette commission permanente sur le Boulevard Nord !)

alors il y a quelques-uns qui assistaient à cette session, qui m’ont avoué leur surprise.

 

Jismy Ramoudou : Ben ça a été discuté entre Didier Robert et Gilbert Annette, cette, ce dossier et surtout, ce qui est imp, faut surtout se dire c’est qu’à un moment donné, lorsqu’on a parlé du boulevard nord, entre Paul Vergès et Gilbert Annette lors d’une réunion à laquelle participait également Philippe Berne, ça s’est très mal passé,

 

Pierrot Dupuy : Très chaud !

(insinuations ! ça s’est bien passé : le principe du co-financement d’une étude a été approuvé entre MM Annette et Vergès lors de cette réunion),

 

Jismy Ramoudou : et c’est un paradoxe de voir qu’aujourd’hui ça va mieux entre Didier Robert et Gilbert Annette plutôt qu’entre Paul Vergès et Gilbert Annette…

 

Pierrot Dupuy : Oui mais ça c’est sur le papier mais dans la réalité quand il s’agit de voter il y a une abstention, alors en politique ou on vote pour ou on vote contre mais l’abstention c’est la pire des attitudes, soit on est contre soit on est pour mais bon…

(hou là ! il va y avoir des représailles contre Mme Monique Orphée ?)

 

Jismy Ramoudou : Ben je crois que la position même du PS au sein de la région réunion depuis des années a toujours été très difficile,

 

Pierrot Dupuy : Et là tout particulièrement parce que bon, mais là voyez quelque chose qui m’étonne parce que bon Paul Vergès est quelqu’un de très intelligent : quel intérêt ils ont à continuer à taper sur le PS comme ils le font. Je veux dire : en politique parfois il faut savoir,

(aîe aîe aîe, si PD commence à donner des conseils au PCR, le PCR est mal barré !)

 

Jismy Ramoudou : C’est à cause du conseil général. C’est pour le conseil général. Aujourd’hui ce qui se passe entre le PS et le PCR, c’est le conseil général, (allons bon !)

 

Pierrot Dupuy : En prévision des futures élections ?

 

Jismy Ramoudou : Surtout que le PS cherche une bonne porte de sortie aujourd’hui, comment partir ?

(qu’est-ce qu’il raconte ?)

 

Pierrot Dupuy : Moi je pensais que c’était la haine, la haine de la défaite d’avoir perdu la région qui était leur leur propriété on va dire hein

 

Jismy Ramoudou : Oui, bien sûr, bien sûr,

 

Pierrot Dupuy : Et donc moi je crois qu’ils ont toujours pas tourné la page de cette défaite, ils, regardez la sortie qu’a faite Camille Sudre l’autre jour en session plénière, on sent quand même que c’est toujours là et que,

(on passe du PCR à Camille Sudre…à moins que Camille Sudre soit du PCR ? ils ont fumé ou quoi ?…)

 

Jismy Ramoudou : Ils n’ont pas digéré

 

Pierrot Dupuy : Ils n’ont pas digéré. Ils n’ont pas compris que plus ils vont taper sur le PS et plus ils vont pousser le PS dans les bras de Didier Robert à la région.

(merci pour le jugement de valeur sur…la valeur du PS !)

Moi je j’avoue que là je je comprends pas leur attitude.

 

Jismy Ramoudou : Je termine sur ce point là, je suis pas sûr que ils ont besoin du PCR pour aller dans le bras de Didier Robert.

(double merci ! on se demande ce que pense le PS, et le maire de St-Denis, de ces 2 compères qui les jugent ainsi…)

 

Pierrot Dupuy : Ben là vous êtes mauvaise langue j’espère. (rires) Merci. On se retrouve dans quelques instants.

 

Vous ne vous êtes pas trop ennuyés, j’espère, à lire ces 3 feuilletons.

 

Je les trouve très instructifs, en ce sens qu’ils nous montrent le vide sidéral d’une retranscription de 6 minutes 50 de pseudo analyse d’un dossier :

 

– surtout ne pas tenter de répondre aux interrogations de la personne incriminée (en l’occurrence moi), pour ne pas prendre le risque de répondre à côté de la plaque, et

 

– tenter par des insinuations et des allégations, de dresser un écran de fumée pour faire oublier les questions précises que j’ai posées (pour le constater à nouveau, reportez-vous à la retranscription de mon interview ce lundi dernier sur ce blog).

 

Comme quoi la vigilance doit être de mise dans le débat démocratique où des pseudo journalistes tentent de justifier des positions intenables.

 

Article vu 2 501 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

4 Commentaires sur

Comment « brasser du vent » ? La recette du duo Pierrot Dupuy – Jismy Ramoudou (3ème partie)

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    Rassurez-vous, je ne me suis pas ennuyé. En revanche, cela me conforte dans l’idée que, plus que jamais, nous vivons dans un monde où des principes sont bafoués. la liberté d’expression est un principe sur lequel on ne peut revenir (quoi que le mari de Carla ne l’ait pas compris), mais c’est l’usage que l’on fait de ce droit fondamental qui est sujet à caution.
    les opprimés ont aujourd’hui, plus de possibilités de s’exprimer. Alors, sur tous les blogs, ils utilisent ce droit. on ne peut les en blâmer; après toute privation, pour combler le vide, le manque, on en fait plus que nécessaire. ça, ça va se résoudre assez rapidement
    maintenant, le contenu de l’expression populaire souffre d’un cruel manque d’analyse.
    IL FAUT CONSCIENTISER LES MASSES POPULAIRES

  • bilouteNo Gravatar |

    Je propose à PD et JR (tout droit sortis d’une mauvaise série B américaine voir meme) une analyse plus simple : comment flatter l’égo de leurs principaux financeurs du moment c’est à dire la Région de Robert et la Mairie de Saint Denis de Annette en déblatterant à deux balles sur une analyse politique tendant à taper toujours sur les memes, c’est à dire le PCR et leurs leaders. On a au moins compris cela au travers de ces transcriptions détaillées… Faut pas aller chercher plus loin. Basta !

  • Geraud-Legros GeoffroyNo Gravatar |

    J’aime beaucoup le passage suivant:

    « et c’est un paradoxe de voir qu’aujourd’hui ça va mieux entre Didier Robert et Gilbert Annette plutôt qu’entre Paul Vergès et Gilbert Annette… »

    Miracle de la réconciliation paradoxale, dont la Teeese Sainte n’est autre que…ZINFOS 974, co-financé par les pubs de la Région et celles de la Mairie de Saint-Denis.
    Pour moi, la messe est dite…

  • tonio de Bras-PanonNo Gravatar |

    Mr Vergès, bien sûr Pierrot Dupuy i sar pa répond aou, sa sé in boug i koné pa rien,li na bon pé larzan li na point rien po fé. A part insulte domoune, po sa li lé for.

    Fé pa tro in compte èk li

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web