Courrier de lecteur – Pierre Vergès, c’est comme le furet de la chanson des marmay

 

   Pierre Vergès, c’est comme le furet de la chanson des marmay :

Il court, il court, le furet,

Le furet du bois, Mesdames

Il court, il court, le furet

Le furet du bois joli.

Il est passé par ici,

Il repassera par là.

 

On le voit à Saint-Leu, et hop, on dit qu’il va prendre la mairie.

On le voit à Saint-Pierre et le voilà devenu candidat à la candidature à l’investiture des élections législatives de la circonscription.

On le voit à Sainte-Suzanne, et vlan, il est devenu entremetteur entre madame le maire et monsieur l’ancien maire, pour être le député du coin.

On le voit à Saint-Paul, et tout de suite, on estime qu’il va être candidat dans la circonscription.

On le voit à Saint-Denis, c’est donc qu’il va prendre en main la section.

On le voit au Port et à la Possession, c’est qu’il va être candidat. Mais là, c’est normal, il est déjà élu et il y travaille ou il y habite.

Alors continuons comme ça : il va à la préfecture, c’est qu’il veut être préfet.

Quand il a été à Matignon, il est devenu premier ministre ?

À force de donner des informations aussi stupides et d’en tirer des plans sur la comète, c’est sûr que la politique, ça ne devient plus crédible.

Et pendant ce temps, kabri i manz salad ; les impôts augmentent, les précaires sont toujours aussi précaires et priés de se diriger vers la sortie et le pôle emploi.

 

Tipiman

 

Article vu 3 021 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web