Courrier de lectrice – La préférence métropolitaine à l’AGORAH

 

   L’agence pour l’observation de l’aménagement et l’habitat  de La Réunion (AGORAH) est une instance partenariale associant la Région, le Département, l’Etat, les communes.
 
Affirmant son hégémonie sur cet organisme, la région a réussi à faire élire comme présidente de l’AGORAH Fabienne Couapel Sauret.

 

Le premier acte de Mme Sauret a été d’évincer sans ménagement celui qui exerçait les fonctions de directeur, Philippe Jean-Pierre.

On ne peut nier les compétence du jeune professeur réunionnais, manifestement écarter de la direction de l’AGORAH pour des motifs politiques.

 

Mais qu’apprend-on récemment ?

 

C’est une personne spécialement venue de métropole, Mirielle Rius, qui a été nommée par Fabienne Couapel Sauret comme nouvelle directrice de l’AGORAH.

N’y aurait –il pas de Réunionnais apte à diriger une telle agence ?

 

Mme Rius  a exercé des fonctions analogues en Guyane.

Comme on dit, elle fait partie du réseau…c’est ainsi que s’organise la « préférence métropolitaine » dont on ne parle jamais, qui est silencieuse, mais bien plus efficace que la « préférence régionale ».

 

Si Mme Rius devait prendre ses fonctions le 16 avril prochain comme l’a décidé Mme Couapel Sauret,  ce sera un sacré pied de nez aux beaux discours du président de Région sur la préférence régionale, et aux Réunionnais qui ont cru.

 

La jeunesse réunionnaise va-t-elle accepter cette nouvelle humiliation ?
 

Mialy
  

Article vu 2 459 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

1 Commentaire sur

Courrier de lectrice – La préférence métropolitaine à l’AGORAH

  • Hervé BOISMERYNo Gravatar |

    Affaire intéressante et révélatrice…
    En vérité, le Professeur JEAN-PIERRE présentait trois défauts: 1) Il s’agit d’un Réunionnais réputé compétent et peu malléable- 2) Cet « autochtone » a réussi au prestigieux concours de l’agrégation de l’enseignement supérieur français – 3) Il n’appartenait pas au « réseau » qui depuis des générations gère impunément le système ultramarin en fonction de ses seuls privilèges.
    Il faut savoir que le « réseau » n’apprécie guère les « autochtones » titrés et compérents. La stratégie du « réseau » est avant tout de promouvoir les exécutants médiocres et serviles dévoués aux intérêts occultes qui exploitent l’Outre-Mer.
    Il serait utile de réfléchir sur ces pratiques afin de mieux pouvoir les combattre.

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web