Guadeloupe – le dispositif régional de continuité territoriale suspendu !

   Le tribunal administratif de Basse-Terre (Guadeloupe)  a suspendu l’exécution de la délibération du Conseil régional instituant un régime d’aide à caractère social sur les liaisons aériennes entre la Guadeloupe et l’Hexagone.

 

Cette suspension été réclamée par le Préfet de Région : celui-ci avait présenté un déféré.

 

Dans un communiqué Victorin Lurel prend acte de la décision mais estime que rien n’entravera la volonté régionale de poursuivre ce dispositif.

 

Rappelons que ce dispositif existe depuis 2004 : en Guadeloupe comme dans les autres régions d’outre-mer, il était piloté par la Région.

Dans tous les DOM, il l’a toujours géré avec succès.

                           

Ce dispositif a permis à environ 35.000 Guadeloupéens de bénéficier chaque année de réductions allant jusqu’à 300 euros sur les billets d’avion pour l’Hexagone.

 

Puis, l’État a repris le dossier.

Notamment parce que le projet de loi impliquait une participation des Régions du même montant que celui investi par l’État.

Guadeloupe et Martinique avaient alors refusé.

 

La Région Réunion avec l’UMP Didier Robert avait choisi de se substituer à l’État et donc d’investir quelques millions d’euros pour une action dont elle n’a pas la compétence.

 

Le gouvernement a ainsi mis en place un nouveau système qui, selon le Président de la Région Guadeloupe, ne permettra qu’à seulement 10.000 Guadeloupéens de bénéficier d’environ 170 euros pour leur voyage.

 

Une décision qui vise, selon Victorin Lurel à « interdire à la collectivité régionale d’aider les ménages modestes, les sportifs, les artistes ».

 

Et les choses se sont détériorées : le préfet a décidé de déférer la délibération prise par le Conseil régional !  

Cette délibération avait pour objectif de poursuivre l’aide accordée aux Guadeloupéens les plus modestes pour se déplacer vers la métropole.

 

Selon Victorin Lurel, le fait de déférer la décision de la Région relève d’une pure manœuvre de politique politicienne. 

Il avait déjà émis des réserves dès la proposition du décret instituant le nouveau régime de continuité territoriale de l’Etat.

 

Il estimait alors, qu’il s’agissait

« de réduire les compétences des collectivités territoriales alors que dans le même temps on sollicitait la Région sur des dossiers tels que l’illettrisme, l’enseignement supérieur, l’insertion et l’emploi ».

 

Bien qu’ayant reçu la décision du Tribunal Administratif de Basse-Terre, lui notifiant la suspension de l’aide sociale de 100 € permettant aux voyageurs guadeloupéens de se rendre dans l’hexagone, Victorin Lurel ne compte pas en rester là.

 

Il estime dans un communiqué que « rien n’entravera cette volonté régionale dans le cadre de la continuité territoriale ». 

Victorin Lurel  se dit déterminé et compte aller jusqu’au bout dans ce bras de fer.

 

Il proposera à l’assemblée de « voter une nouvelle délibération d’aide à caractère social sur les liaisons aériennes entre la Guadeloupe et l’Hexagone, lors de la prochaine commission permanente » de la Région. 

 

En attendant, il a décidé de se pourvoir en cassation pour faire invalider ce décret.

(Source : Dom’actu)

 

Commentaires : en 2010, lors de la campagne pour les élections régionales, Didier Robert avait affirmé : « grâce au dispositif de continuité territoriale, j’offrirai aux Réunionnais un billet d’avion à moins de 500 euros entre La Réunion et la métropole ».

 

Chacun a pu se rendre compte que la réalité est toute autre.

Personne n’a pu voyager pour moins de 500 euros entre La Réunion et Paris (et encore moins pendant les vacances scolaires).

 

Didier Robert n’avait pas été seul à affirmer ce qui est aujourd’hui une contre-vérité profonde : la Ministre de l’Outre-mer Marie-Luce Penchard, lors d’un de ses nombreux (et inutiles) séjour  à la Réunion, avait non seulement félicité Didier Robert mais avait approuvé sa démarche.

De façon très publique, puisque cela se passait dans l’hémicycle du Conseil Régional.

 

En outre, la subvention de 360 euros accordée par Didier Robert et déguisée en continuité territoriale, a eu pour seule conséquence, l’augmentation du billet d’avion.

On paie aujourd’hui plus cher qu’avant l’arrivée de Didier Robert à la Région.

 

Autre élément : non seulement les plus défavorisés paient plus chers, mais la question de la mobilité de étudiants n’est pas gérée.

La faute à qui ? Chacun le sait.

 

Enfin, le bricolage de Didier Robert, qui a pris sur les fonds publics de la Région pour compléter le dispositif mis en place par l’État (à propos, celui-ci a-t-il vraiment versé les 8 millions promis ?) a fait payer aux Réunionnais, à tous les Réunionnais, le prix de l’éloignement de notre île.

 

Triste bilan donc : un billet tout aussi cher, sinon plus, une dilapidation des fonds publics, un glissement du champ des compétences et un mécontentement grandissant…                                                                                                                                                           

Article vu 4 552 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

2 Commentaires sur

Guadeloupe – le dispositif régional de continuité territoriale suspendu !

  • EricNo Gravatar |

    LADOM à la dérive et à la traîne
    le dispositif d’aide a la mobilité des étudiants en panne complète
    le prix des billets d’avion qui augmente… on ne va pas faire comme à Maré, mais on comprend bien le ras le bol des populations ultramarines, toujours mises à l’écart et traitées comme des citoyens de seconde zone

  • Bruno97490No Gravatar |

    la suite à lire sur le site de Dom’actu
    http://www.domactu.com/actualite/181020366403127/guadeloupe-continuite-territoriale-lurel-riposte/

    Lurel a mis en place un nouveau système d’aides

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web