Sarkozy prépare l’acte 2 de l’identité nationale

 

La semaine dernière, Sarkozy, sur TF1, lors de l’émission « Paroles de Français », a déclaré que « le multiculturalisme était un échec » :

« Moi, je ne veux pas de minarets, pas d’appels à la prière dans l’espace public, pas de prières dans la rue».

Aussitôt, le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN) a demandé à Sarkozy de s’expliquer.


Car les raisons de s’inquiéter sont multiples :

 

1° – Il y a des précédents en Europe : La grande amie de Sarkozy, la chancelière allemande Angela Merkel, avait en décembre 2010, tenu des propos similaires.

Un autre dalon de Sarkozy, le Premier ministre britannique David Cameron, avait aussi eu les mêmes mots.

 

2° – Sarkozy, lors du remaniement de son gouvernement, a soigneusement évincé toutes celles et tous ceux qui étaient « politiquement incorrect » et surtout les ministres emblématiques de cette diversité.

 

3° – Cette prise de position tombe juste au moment où en Egypte ou en Tunisie, le peuple s’est fait entendre et a obtenu gain de cause.

 

Deux pays musulmans : et c’est bien sur la question de la religion musulmane que Sarkozy a pointé son doigt vengeur.

Derrière le multiculturalisme, Sarkozy ne cache pas qu’il faut réfléchir à la place des religions en France. En clair : la place de l’islam.


Sarkozy entend donc lancer un grand débat.

Remarquons que, comme pour les 35 heures ou la TVA sociale, ce sont plusieurs flèches qui ont été tirées, par des archers différents certes, mais toutes avec la même cible : préparer 2012, l’élection présidentielle.

 

En chef suprême, c’est lui qui a demandé à l’UMP de mettre ces thèmes en avant.

C’était lundi, lors d’une réunion de l’équipe dirigeante de l’UMP à l’Élysée, en présence du premier ministre, François Fillon, du patron du parti, Jean-François Copé, et du ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux.


L’information paraît fiable, car elle émane du « Figaro » qui cite même Sarkozy : «Le rôle du parti, c’est d’en parler, de faire réagir les Français».

Ce débat (comme celui sur la justice) sera lancé avant la fin du mois de mars.

 

 

« L’UMP organisera pour chacun d’eux une grande journée de confrontation, version remaniée des conventions tenues par le parti pour l’élection présidentielle de 2007.

Le président, qui ne veut pas laisser le champ libre au FN sur ces thématiques, souhaite surtout amener la gauche à se prononcer » explique Le Figaro.


On attend donc ce débat.

Il faut donc commencer à se préparer à entendre beaucoup de mensonges, d’accusations, de mots haineux et de propos racistes et xénophobes.

 

Il faut s’attendre à voir se dérouler le discours traditionnellement emprunté par le FN, emplis d’ idées nauséabondes…

 

Article vu 3 221 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

2 Commentaires sur

Sarkozy prépare l’acte 2 de l’identité nationale

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    Séparation des pouvoirs de l’Eglise et de l’Etat?
    ou début d’une phase où il y aura des « religiions d’Etat »: si Sarkozy veut faire un ‘islam » français… pourquoi ne pas aller jusqu’au bout de la logique et de faire un catholicisme d’Etat? un judaïsme d’Etat?
    les religions revues et corrigées par l »Etat, (et dans ce cas là par Sarkozy…)
    vivement 2012

  • ArsinoéNo Gravatar |

    Sarkozy chasse sur les terres du FN… une fois de plus. la stigmatisation de certains groupes va se poursuivre. la diabolisation d’une religion (l’islam) va ainsi ête le nouveau cheval de bataille;
    l’Europe avait fait de timides remontrances à Sarkozy, lors de ses attaques contre les ROMS. aujourd’hui, avec – au moins – deux atures chefs d’Etat ou de gouvernement alignant les mêmes concepts racistes, pas sûr qu’au niveau du PE ou de la Commission, ça bouge.
    Quant à l’entrée de la Turquie au sein de l’Europe… c’est pas pour demain

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web