Alerte-Urgent- Une bombe à retardement pour la planète ?

 

   Sous le titre « Le trop plein de chaleur au fond des océans », le site Atlantico.fr nous révèle une information inquiétante : 

 

Le réchauffement climatique connait une nouvelle découverte : une partie de la chaleur de la Terre pourrait être prise au piège au fond des océans.

 

C’est ce que des chercheurs viennent d’annoncer ce dimanche.

 

Des chercheurs américains ont fait une découverte surprenante : la chaleur de la Terre pourrait être cachée au fond des océans masquant ainsi pour un temps les effets dévastateurs des gaz à effets de serre.

 

Pendant longtemps et plus particulièrement au cours de la dernière décennie, les gaz à effets de serre ont augmenté mais la chaleur global de la Terre n’a pas, contrairement à ce que l’on pensait, augmenté proportionnellement.

 

Les chercheurs ont pu voir la chaleur dégagée par le soleil arrivant sur Terre et la comparer, satellites à l’appui, avec celle qui partaient de notre planète.

 

Ils ont constaté un écart assez important pour se demander où était partie cette chaleur. 



Selon leurs conclusions et les simulations informatiques, la chaleur « manquante » serait prise au piège au fond des océans à plus de 300 mètres de profondeur.



 

Selon les chercheurs, cette chaleur n’a donc pas disparu.

Elle est piégée et pourrait avoir des conséquences sur le climat.

 

Après plusieurs simulations, les chercheurs ont expliqué que la chaleur de la Terre devrait continuer à augmenter mais les simulations ont aussi montré des périodes où les températures se stabiliseraient… avant d’augmenter.

 

Source : Atlantico.fr


Article vu 1 928 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

4 Commentaires sur

Alerte-Urgent- Une bombe à retardement pour la planète ?

  • SophieNo Gravatar |

    On risque donc de recevoir sans crier gare une flambée de chaleur, une hausse brutale de plusieurs degrés ? Comment y faire face ?

  • TwiggyNo Gravatar |

    Je suis un peu naïve, mais est-ce que cela n’expliquerait pas les profonds changements dans la faune oéanique,les déviations des migrations de baleines, et même la présence des requins aussi près de nos côtes ?

  • Danielle PinardNo Gravatar |

    C’est effrayant, comment cela ce peut-il ? L’étude complète doit être publiée afin que l’on puisse comprendre ces phénomènes. En Bretagne, pays tempéré s’il en est, nous avons l’été d’avril à juin, et ensuite c’est l’automne et l’hiver (de plus en plus froid). Les fruitiers sont en avance d’un mois cette année.

  • ùXBäNo Gravatar |

    cette histoire parait totalement ridicule, désolé!
    il me semble que le déficit de chaleur constaté relève simplement du fait que sans le soleil , la terre serait un bloc de glace désert !
    la chaleur qui repart est inférieure à celle qui nous arrive , cela fonctionne ainsi , maintenant on sait bien que le fameux  » effet de serre  » empêche une partie du rayonnement de se diffuser
    dans l’espace ,et les océans se réchauffent c’est connu , mais cette histoire de chaleur  » piégée »
    à moins 300 mètres me semble un pur délire !

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web