Rétrospective 2 – Réforme territoriale : « l’arbre qui cache la forêt » des problèmes financiers ? (15 juin 2010) Vu 205 fois

 

   14 mai 2010 – 27 juin 2012

Voilà maintenant plus de deux ans que je partage avec vous mes points de vue sur ce blog.

Plus de 1000 visites quotidiennes, parfois jusqu’à près de 3500.

 

J’y trouve là motif à poursuivre mon exercice, qui nécessite d’une part approfondissement de mes connaissances, et d’autre part effort de présentation pour vous les restituer le plus fidèlement possible.

 

J’éprouve un grand plaisir à tenter de diversifier les rubriques, et de rester fidèle à une ligne de conduite : ne pas succomber à la facilité, ne pas tomber dans l’excès de langage, ne pas me laisser aller à l’invective.

 

Vous comprendrez donc aisément que je me refuse à publier des commentaires dont les auteurs s’égareraient dans ces chemins de traverse.

 

Jusqu’au 24 juillet, j’ai décidé de procéder quotidiennement à une rétrospective des articles parus sur mon blog, en choisissant un article pour chaque mois de mai 2010 à décembre 2011, et en mentionnant pour l’article concerné le nombre de fois où il a été vu.

 

Je m’aperçois que ces articles gardent tout leur intérêt sur le plan de l’actualité.

À vous de juger. Bonne lecture !

 

*****

 

J’ai parlé sur mon blog de la réforme territoriale engagée par le Gouvernement Fillon.

 

Outre la question d’une juste représentation à la mesure de la population actuelle et à venir de 1 million d’habitants, ou encore de la parité, cette réforme ne s’appliquera pas dans tous ses effets à La Réunion et en Guadeloupe. 

 

En effet, dans les 18 mois à venir, une consultation locale par référendum peut être proposée pour savoir ce que nous souhaitons :

 

– la réforme proposée, qui aboutirait à ce que les mêmes élus siègent à la fois au département et à la région, assemblée unique « déguisée » ?

– Une assemblée unique ?

– Le statu quo, avec une région élue à la proportionnelle avec prime majoritaire ?

– Une grande région de l’Océan Indien, entre une Réunion qui a encore des retards à rattraper et Mayotte qui est encore plus en retard de développement ?

 

Mais le problème n’est-il pas ailleurs, dans la résolution des problèmes financiers des collectivités ? 

 

À quoi sert une nouvelle réforme si déjà persiste la question des moyens donnés aux régions et aux départements (ne parlons pas des communes !) pour faire face à leurs obligations, MAIS AUSSI aux obligations transférées par l’État sur le dos des collectivités locales SANS TRANSFERT DES RESSOURCES CORRESPONDANTES ?

 

Alors, l’arbre qui cache la forêt ?

                                                                                                         

Article vu 1 700 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web