Décryptage de mon intervention vidéo – L’impossible route du littoral au menu du Conseil régional le 28 avril (2ème volet)

 

Bonjour,

 

Nous avons vu hier que la région avec Paul Vergès avait arraché des financements importants intégrés dans le Protocole de Matignon, qui auraient généré 3 milliards d’euros d’investissements, donc de l’activité pour les entreprises locales.

 

Deux points essentiels du Protocole de Matignon méritent notre attention :

 

1°- 215 millions d’euros devaient résulter des recettes d’un péage.

En effet, l’Etat, comme la Région, estimait que des usagers, notamment ceux du sud, n’empruntant jamais ou rarement cette route, ne devaient pas supporter le même effort que ceux qui l’empruntent quotidiennement ;

 

2°- En cas d’augmentation du coût, l’Etat continuait à financer à hauteur de 59 % du surcoût.

Ainsi, les études approfondies après 2007 ont identifié le coût a 1400 millions d’euros, et l’Etat continuait à participer à hauteur de 59 %.

 

Aujourd’hui, la Région en mode Didier Robert a décidé de bouleverser l’équilibre du Protocole de Matignon.

 

En manifestant sa volonté de ne pas demander un euro de plus a l’Etat, Didier Robert a condamné le projet tram train.

 

Pourtant, au titre de l’égalité de traitement entre toutes les régions de France, les régions du continent ayant bénéficié d’infrastructures ferroviaires payées par l’Etat, cela aurait été légitime.

 

D’autant que dans les années 50, l’Etat a contre courant de sa démarche sur le plan national, a fait détruire le ti train de la Réunion qui allait de Saint-Benoît à Saint-Pierre.

 

Les dégâts collatéraux sont importants : suppression de 1450 millions d’euros de travaux, dont une partie réalisée par des entreprises locales du BTP, donc ralentissement spectaculaire de l’activité économique.

 

Mais il y a pire ! La route digue devait être réalisée avec les matériaux issus des déblais obtenus par le creusement des tunnels du Tram Train.

 

Aujourd’hui, avec la nouvelle majorité à la région autour de Didier Robert, plus de Tram Train, donc zéro tunnel, donc zéro déblais, donc plus de route digue !

 

Il faudra donc faire la 3e route du littoral entièrement en viaduc.

 

Et comme pour se justifier d’avoir enterré le projet Tram Train, Didier Robert a décidé de faire cette route avec 6 voies au lieu des 4 prévues !

 

Le coût estimatif est aujourd’hui revendiqué par Didier Robert a 1600 millions d’euros ! Et c’est sur ce montant que l’Etat s’engage a 59 %.

 

Car le premier ministre François Fillon a imposé dans le nouvel accord de Matignon que l’Etat ne mette pas un euro de plus si le projet venait à dépasser les 1600 millions d’euros.

 

On comprend mieux pourquoi François Fillon a qualifié Didier Robert de « fin négociateur » lors du discours prononcé  à l’occasion de la signature du protocole modifié en juin 2010 !

 

Qui peut croire qu’un projet de route à 6 voies sortie de l’imagination de Didier Robert ne coûtera que 1600 millions d’euros, quand l’opinion sait que la route à 4 voies préconisée par l’Etat et la Région avec Paul Verges coûtait déjà, en 2009, 1430 millions d’euros ?

 

Avez-vous déjà vu un ingénieur des services des routes, grands projets et infrastructures, argumenter pour affirmer que la route à 6 voies ne coûtera que 1600 millions d’euros ?

 

Nous pouvons d’ores et déjà affirmer que le coût de cette route à 6 voies va s’élever au bas mot a 2200 millions d’euros !

Soit 600 millions d’euros de plus qu’annoncés, totalement à la charge de la Région, donc de l’ensemble des Réunionnais, si tant est que cette route puisse techniquement se faire.

 

À demain.

 

Article vu 1 353 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web