L’assourdissant silence de Didier Robert : la renégociation des Accords de Matignon en panne ?

 

   Défavorable au projet de Tram Train, Didier Robert s’était engagé à renégocier les accords de Matignon pour redéployer les crédits vers d’autres réalisations.

 

Voulant se montrer volontaire et déterminé, il rencontrait le 15 avril, le Premier ministre. 

  

À l’issue de la rencontre, il déclarait avoir obtenu son accord de principe.

 

« Vingt-cinq jours seulement après son élection à la présidence de la Région, Didier Robert a obtenu, hier, du chef du gouvernement, un premier accord de principe pour une redéfinition du protocole de Matignon qui portera sur un montant de 2 milliards d’euros.

Et qui prévoit la réalisation d’une nouvelle route du littoral sans péage, d’un TCSP et la création d’un GIE aéroport afin de développer Pierrefonds et Gillot » écrivait le JIR du 16 avril.

 

Une nouvelle répartition des crédits était donc précisée.

Depuis et à plusieurs reprises, le gouvernement comme Didier Robert ont répété que La Réunion ne perdrait pas un seul euro avec la renégociation.

  

Une sorte d’échéancier était précisé : la signature des accords remaniés était prévue très tôt, avant les vacances d’été annonçait-on.

  

Une première liste de travaux à débuter avant la fin de l’année était donnée :

 

« dans le cadre d’un aménagement équilibré du territoire entre les quatre micro régions, le Sud, l’Est, l’Ouest et le Nord à ressortir des cartons des projets majeurs que nous voulons impulser dès cette année 2010 :

le renforcement et l’extension de l’aéroport de Pierrefonds, non pas en concurrence mais bien en complémentarité de l’aéroport de Gillot Sainte-Marie ;

les aménagements des nouvelles zones d’activités économiques et industrielles notamment sur Cambaie ainsi que celles portées par les communautés d’agglomération ;

les quais de débarquement de Saint Louis et de Saint André, l’hippodrome régional » déclarait Didier Robert à peine élu président de Région.

 

Depuis, on voit les difficultés à mettre en oeuvre le fameux Trans eco express.

Le gouvernement vient de dire qu’il ne soutiendra pas le renforcement et l’extension de Pierrefonds et aucun des dossiers signalés plus haut par le Président de région n’a pu jusqu’ici sortir.

 

Pire : les accords de Matignon renégociés ne sont toujours pas signés. 

Avec l’épisode de Pierrefonds,  un doute plane quant aux intentions réelles de l’Etat.

 

Va-t-il effectivement redéployer la totalité des crédits acquis avec l’accord signé par Paul Vergès et Dominique de Villepin ?

Ou bien profitera-t-il de l’occasion pour faire des économies ?

  

Le calendrier avancé sera-t-il tenu ?

La Réunion est en train de perdre du temps. Ne risque-t-elle pas de perdre des financements ?

  

Et les beaux projets ne vont-ils pas de rester à l’état de projets ?

 

Article vu 1 673 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

3 Commentaires sur

L’assourdissant silence de Didier Robert : la renégociation des Accords de Matignon en panne ?

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    je suis pessimiste: il me paraît probable que le gouvernement va tenter par tous les moyens de garder pour lui les fonds liés au protocole de Matignon.
    Sur quelle base juridique va-t-il le faire?
    s’il gardait les fonds déjà accordés, cela voudrait dire que l’Etat peut revenir n’importe quand et n’importe comment sur ses engagements. Même mieux: l’approbation du ministre Sarkozy est annulée par la volonté du président Sarkozy
    le non respect de l’engagement, c’est grave,
    si l’Etat le fait aujourd’hui pour les fonds de l’accord de Matignon, alors la porte ouverte à toutes les coupes sombres, tous financements confondus

  • Tcherno-BillNo Gravatar |

    C’est plus grave encore ! Que vont devenir les fonds Feder prévus avec le protocole ? La Réunion
    aura-t-elle encore une quelquonque crédibilité à
    demander des aides Européennes à l’avenir ?
    Comment ferons nous pour développer les infrastructures si nécessaires au développement dans un tel contexte , avec les seuls moyens du
    budget de la Région ?
    Alors que l’Etat va déployer 170 Miliards pour de grands travaux , nous serons la seule Région à ne pas en bénéficier !

  • aline murin hoarauNo Gravatar |

    Quel gâchis!
    Notre île recule
    Alors que des hommes politiques sérieux responsables avaient réussi en période de crise à arracher des crédits pour construire et faire aboutir les projets, cette nouvelle majorité préfère mener une politique de destruction, une politique qui n’apporte aucun projet.

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web