Pourquoi le nouveau Protocole de Matignon est en panne

 

   Le nouveau Protocole de Matignon est en panne.

Sa signature est toujours reculée de mois en mois.

 

La faute à qui ?

À une majorité régionale incapable de ficeler des projets susceptibles d’être financés.

 

On en a eu un premier exemple avec Pierrefonds.  

 

Didier Robert voulait des crédits pour l’élever au rang d’aéroport international. Le gouvernement a dit niet.

Il faut  trouver de nouveaux projets.

 

 

______________________________________________________

Le trans eco express reste en gare !

 

______________________________________________________


Ce projet se réduit de plus en plus en un unique objet : la création d’un syndicat mixte d’organisation de transports.

Pour pouvoir y entrer et espérer tenir le rôle principal, la Région doit justifier qu’elle est une autorité organisatrice de transport.

 

Comme elle est compétente d’abord pour le ferroviaire, la Région envisage… à long terme de bâtir un projet à partir du rail, puisque le tram train a été enterré.

 

Il est question d’un métro léger. On a mis du monde dessus en sollicitant de gros bureaux d’études.  

 

La conclusion est radicale : dans les conditions actuelles, on ne peut rien faire ; pour rester dans les clous, il faut réaliser un travail de titan.

Sans solution, on ne peut  procéder à une nouvelle répartition des crédits du Protocole de Matignon.  

 

On ne peut imaginer une alternative pour la route du littoral à 6 voies dont 2 sont réservées à un transport ferré. Mais lequel ?

 

 

______________________________________________________

La Réunion risque de perdre gros

 

______________________________________________________


À force de tergiverser, la Région et La Réunion risquent de perdre gros.

 

À preuve, les récentes déclarations d’Olivier Deleu, délégué général de TDIE (Transport Développement Intermodalité Environnement).

 

Commentant les résultats de l’Observatoire des projets d’infrastructures de transports en France, il déclare de manière  très critique :

 

«l’État prend régulièrement position en  faveur de la réalisation de projets d’infrastructures, nouvelles ou à moderniser (…)  sans que les modalités de leur financement n’aient été au préalable arrêtées.

Ce qui a pour conséquence inéluctable de ralentir fortement leur avancement ».

  

L’Observatoire liste plusieurs grands projets arrêtés ou en attente de financements de l’Etat : les futures Lignes à grande vitesse (LGV) de 2 000 km avant 2020 ; la Route Centre Europe atlantique, en travaux depuis 40 ans.

 

Le projet phare qu’est le Schéma national des infrastructures de transport – 170 milliards sur 20 à 30 ans- est toujours au stade de projet ! « Sans programmation et outils de financement, les projets de transport aboutissent difficilement, ou pas du tout », dit Olivier Deleu.

 

À La Réunion, avec le Protocole de Matignon, on avait tout cela : projets de transport, programmation et outils de financement. On a tout cassé.

La Région n’a plus de projets.

 

Au bout du bout, restera-t-il des financements ?

                            

Article vu 1 979 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

7 Commentaires sur

Pourquoi le nouveau Protocole de Matignon est en panne

  • TchernoNo Gravatar |

    J’ai compris, dit et écrit depuis longtemps , y compris avant l’élection de Mars 2010, que ces financements seraient perdus , au moins pour la partie des fonds Européens ( 450 Millions ?) dont
    on voit mal comment ils pourront continuer à nous être affectés alors que les ayant refusés en stoppant le Tram-Train et en n’ayant aucun projet alternatif crédible à lui substituer. De toute façon , selon moi , vu le montage du protocole de Matignon , réparti à parts égales entre deux projets liés , le Tram-Train et la route du littoral dans un shéma d’ensemble , l’esprit même de ce protocole est juste rompu , en tous cas par rapport aux fonds européens,que nous ne reverrons probablement jamais…

  • EricNo Gravatar |

    Et s’il n’y avait plus de protocole de Matignon ? Ce matin, j’ai entendu sur une radio, un journaliste expliquer que les collectivités réunionnaises allaient devoir envoyer 25 millions d’euros aux collectivités françaises.
    C’est toujours ça que l’Etat aura en moins à payer… alors, l’accord de matignon, je ne suis pas sur qu’il voit le jour.

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    La Réunion avait innové avec le PPP, avec la SPLA. Tout cela est maintenant moribond. Pendant ce temps, d’autres collectivités inventent. Par exemple les élus de la Communauté d’agglomération de Saumur : ils ont opté pour la gestion directe de leur réseau de transport avec une Société publique locale. La ville est la première collectivité à choisir cette nouvelle forme juridique d’exploitation des transports publics.

  • VIRGINIENo Gravatar |

    D’accord avec Tcherno : il faut faire une croix sur le Protocole de matignon. On va nous en sortir un autre, que l’on va nous présenter dans un beau papier tout brillant, mais quand on aura ouvert le paquet, le compte n’y sera pas. Alors, DR va encore acheter des pages pour dire qu’il a réussi là ou les autres se sont plantés.

  • Bruno 97490No Gravatar |

    Où en est le fameux syndicat mixte ou le truc que voulait Didier robert pour faire circuler ses bus ? Le département ne semblait pas d’accord. Et les communes ? Et les communautés de communes ? Je prends le pari : ce syndicat mixte n’existera jamais.

  • palhumourNo Gravatar |

    Didier Robert n’est même pas d’accord avec lui-même.
    Quand il était maire, il n’a pas voulu que sa mairie délègue ses compétences à la CCSUD pour le transport en commun de passagers.
    Maintenant, il estime que ce n’est plus aux communes de gérer le transport de voyageurs par route… mais à la Région.
    Heureusement qu’il ne veut pas devenir président de la république !

  • tipimanNo Gravatar |

    @tcherno

    tout à fait d’accord: la Réunion ne verra jamais le moindre euro du protocole de matignon. ni des fonds européens initialement destinés au tram train.
    ce n’est plus une panne. c’est la mise à la…. retraite … définitive

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web