Chronique du 11 mars 2011 – Sucre, sucrage gouvernemental, etc.

 

MADAGASCAR SUSPEND SES EXPORTATIONS MAIS MAINTIENT SES IMPORTATIONS DE SUCRE


2 ans après la fin du protocole sucre initié par l’UE, un séminaire fait le point sur les mesures d’accompagnements mises en place pour la période 2006-2013 pour aider les pays ACP à s’adapter aux nouvelles conditions du marché.

 

La contribution de l’UE vise à faciliter les investissements en restaurant les infrastructures nécessaires à l’approvisionnement et à l’écoulement des produits des usines.


À Madagascar, le gouvernement a décidé, le 7 mars, la suspension des exportations de sucre  «pour quelques mois».

L’aide européenne prévoyait également que le pays disposait d’un quota annuel d’exportation de 10.760 tonnes de sucre vers l’UE.

 

Si le contrat n’était pas honoré, il y aurait une perte de recettes nette pour le pays !

La raison ? Le prix de vente à l’UE est plus élevé que celui du sucre sud-africain que Madagascar importe massivement pour faire face à la demande locale.


C’est tout de même incroyable, la mondialisation des échanges et les rouages des aides internationales : exporter des produits que l’on importe !

 

CE SERA 45 CONSEILLERS TERRITORIAUX POUR LA GUADELOUPE


Le gouvernement a rendu sa copie corrigée pour le nombre de conseillers territoriaux : pour la Guadeloupe, le nombre de représentants passe de 43 à 45.

 

« Il fallait s’adapter aux nouvelles réalités démographiques de cet archipel et de ses 32 communes », explique Philippe Richert, le ministre des Collectivités locales.


Pour La Réunion, aucun changement : c’est toujours 49.

En suivant la même logique qu’en Guadeloupe, (1 représentant pour 9.000 habitants) La Réunion devrait avoir 92 représentants !

 

Ce texte de loi doit faire l’objet d’une procédure accélérée au Parlement, c’est-à-dire sans navettes entre les deux Chambres. Son examen débutera après les cantonales.

 

Et dans la foulée, le gouvernement pourra s’attaquer au chantier suivant : la refonte des cantons.

 

On attend toujours la position de Didier Robert sur le nombre de conseillers territoriaux. Et celle de Mme Farreyrol sur le redécoupage (notamment au Tampon).


« RÉFORME TERRITORIALE : LE « LABORATOIRE ULTRAMARIN »

 

Le titre semble intéressant. Le chapeau, lui,  l’est bien moins : « Martinique, Guadeloupe, Corse… sont autant de collectivités qui tiennent à leur statut.

 

Restant « françaises à part entière », mais conservant une part d’autonomie. ».


Les premières lignes donnent le ton :

« En dépit des clichés de « Républiques cocotières », les collectivités françaises d’outre-mer ont permis à la mère patrie – « la métropole » comme on dit là-bas quand on est légitimiste, ou « la France » quand on veut marquer sa distance – d’expérimenter quelques modèles d’administration différents des canons hexagonaux et, à ce titre, la Corse mérite d’être rattachée à cet ensemble tout à la fois ultramarin et original ».


Logique quand on voit la signature : Philippe LE CLAIRE, le grand copain à l’ex patron du JIR, a toujours une analyse aussi subtile… Allez vous régaler avec la suite :

http://www.lunion.presse.fr/article/aisne/reforme-territoriale-45-le-laboratoire-ultramarin

 

Et dire que c’est l’année de l’outre-mer !


SÉCHILIENNE-SIDEC VISE LES PAYS ÉMERGENTS


Séchilienne-Sidec compte se développer dans les pays émergents et vise à l’horizon 2015 une croissance de l’ordre de 50% à 70% de son résultat brut d’exploitation par rapport à 2010 hors défiscalisation.

 

« Cette croissance s’appuie pour moitié sur la base installée à fin 2011, et pour l’autre moitié sur les nouveaux projets, tant dans les zones historiques d’activité du groupe que sur de nouveaux marchés géographiques ».


Pour  l’exercice 2011, il prévoit une progression d’environ 10% hors défiscalisation, à conditions économiques équivalentes.

« La volonté du groupe de développer ses capacités de production associée à son exigence de rentabilité le conduit à s’intéresser à des projets dans les pays émergents en complément des zones géographiques sur lesquelles il est déjà présent », a indiqué l’électricien.


LA POSTE A RÉDUIT SES EFFECTIFS DE 11700 AGENTS EN 2010


Le groupe public, 2ème employeur de France, a réduit ses effectifs de 5% l’an dernier.

 

Il s’agit en effet d’une vraie accélération, puisque les baisses étaient plutôt comprises entre 4.000 et 7.000 postes chaque année entre 2004 et 2008 pour la maison mère.


En 2009, la baisse avait été de 8.700 postes.

Au total, les effectifs sont donc passés de 280.800 en 2004 à 236.930 l’an passé.

 

Par ailleurs, ses comptes 2010 sont marqués par une hausse de 3,6% sur un an de son bénéfice net, tandis que sa marge opérationnelle est restée stable à 3,7%.


L’INDE A FAIM DE CHARBON


Le gouvernement indien veut créer 80.000 MW de centrales énergétiques tous les 5 ans.

Une grande part sera des centrales à charbon, le solaire et l’éolien étant jugés trop coûteux.

 

Les importations de charbon passeraient dès lors de 34 Mt actuellement à 200 Mt d’ici 4 ou 5 ans.

De nouveaux équipements vont être développés sur la base de partenariats public/privé, avec un besoin en capacité estimé à 30.000 tonnes par jour.

 

N’y a-t-il pas le risque dans certains cas d’aménager des infrastructures qui s’avéreront surdimensionnées ?


LA DERNIÈRE DE PENCHARD


La ministre de l’outre-mer a écrit au secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, pour demander qu’il prenne des sanctions contre le député du Nord Vanneste, qui a dénoncé la loi Taubira.

 

Argument de Penchard : « Ne commettons pas l’erreur du Parti socialiste qui aura attendu tant de temps, et tant de dérapages, avant d’exclure Georges Frêche. ».


Rien sur le fond, mais question ingérence et don de conseils… y’a pas de doute, Madame, vous êtes très forte !

                      

Article vu 2 220 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

3 Commentaires sur

Chronique du 11 mars 2011 – Sucre, sucrage gouvernemental, etc.

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    C’est réglement de compte et compagnie à l’UMP: l’attitude de Penchard est incroyable: on aurait aimé une défense de la loi Taubira sans commentaire politicien,

    elle ne condamne pas les déclarations de Vanneste, mais tente de se faire connaître politiquement

  • SéphoraNo Gravatar |

    Des suppressions de postes à la poste? évidemment. il y a de plus en plus de monde qui attend aux guichets, avec leur réorganisation, la facteur ne donne plus les paquets, c’est un autre préposé. Lorsqu’une personne invalide (accident) a demandé au préposé des colis s’il pouvait prendre une lettre, il a refusé, disant que ce n’est pas son service… il l’a quand même fait, parce qu’il est humain… mais c’est une réorganisation qui désorganise tout

  • ArsinoéNo Gravatar |

    la question du sucre à Madagascar semble complexe: elle n’est que le reflet de l’absurdité d’un système, pourtant basé sur des motivations saines. quand l’Europe achète le sucre à Madagascar, c’est une aide considérable pour la grande île; seulement, il y a aussi des besoins intérieurs à satisfaire. on ne peut pas reprocher à Madagascar de vendre plus cher qu’il n’achète… mais on peut s’interroger sur la manière dont on pourrait accompagner Madagascar pour un vrai développement durable et solidaire. outre une situation politique quelque peu instable, il y a un grand besoin d’aménagement, le pays est immense, les infrastructures assez aléatoires (de beaux hôtels dans les lieux touristiques, bien sûr mais… est-ce suffisant).
    en jouant sur les distensions internes à Madagascar, certains pays ne font que renforcer d’une part des problèmes, d’autre part, empêchent la réflexion malgache, par les Malgaches, pour les Malgaches, sur leur propre avenir

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web