NRL – Didier Robert peut-il rassurer les transporteurs locaux ?

Route littorale jir facture Sur le site de 7lameslamer est paru aujourd’hui 2 septembre 2014 un article, sous la plume de Geoffroy Géraud Legros, révélant une information qui m’interpelle. Cet article est intitulé : « Exclusif – 300 millions € de roches sud-africaines pour la nouvelle route du Littoral ? »

En voici le contenu :

« La Région pourrait bien être amenée à aller chercher sur le continent africain les matériaux indispensables à l’ouvrage-phare de la mandature Robert.

La rumeur circule avec insistance dans certains milieux professionnels : la Région Réunion se préparerait à acquérir pour 300 millions de roches massives en Afrique du Sud.

Ces matériaux sont indispensables à la construction de la Nouvelle route du Littoral (NRL), projet-phare de la mandature régionale en cours.

La réalisation de ce grand ouvrage, qui s’annonce d’ores et déjà comme l’un des enjeux centraux du scrutin régional prévu pour 2015, nécessite 19 millions de tonnes de roches, dont 9 millions de tonnes de roches massives.

Si l’information était confirmée, une bonne part de ces matériaux serait donc acheminée par voie de mer jusqu’au chantier. Titanesque, « pharaonique » pour ses détracteurs, celui-ci pourrait prendre en outre une dimension internationale… »

http://www.7lameslamer.net/300-millions-eur-de-roches-sud-1097.html

Du coup, sur le site de imazpress, Jean-Pierre Marchau, membre de Europe Ecologie Les Verts Réunion et du Collectif Non à la NRL, fait paraître une tribune libre intitulée « Nouvelle route du littoral : la piste sud-africaine ».

En voici le contenu :

« Le site d’information réunionnais 7lames la Mer vient de publier une brève faisant état d’une rumeur selon laquelle la Région Réunion pourrait importer d’Afrique du Sud les fameuses roches massives nécessaires à la construction des digues monumentales de la Nouvelle Route du Littoral. Or, il pourrait bien s’agir d’un peu plus que d’une rumeur. La diversité des sources qui en font état depuis plusieurs mois en accrédite la teneur. Il serait d’ailleurs parfaitement légitime que Région consciente des nombreuses difficultés liées à la problématique des carrières, établisse un Plan B. pour s’approvisionner au cas où.

En effet, la question de l’extraction des matériaux (18 millions de tonnes) constitue l’un des points faibles du projet de Didier Robert : sans carrières, pas de NRL. France Nature Environnement (associée à la SREPEN) a déposé plusieurs recours, notamment contre les dérogations aux espèces protégées accordées par le gouvernement en décembre 2013. Il faut savoir que cette puissante fédération d’associations environnementales, gagne en général près de 90 % de ses recours.

D’autre part, le refus de certains maires de laisser exploiter des carrières sur leur commune et la longueur des délais nécessaire à la révision du Schéma d’Aménagement Régional, font aussi peser des incertitudes sur la réalisation du projet dans les temps fixés par la Région. Enfin, il n’est même pas certain que les carrières réunionnaises contiennent en quantité suffisante les roches massives possédant la densité requise pour ce type de travaux.

Le Plan B régional consisterait donc après avoir passé un marché d’extraction de roches massives dans la région du Cap, à faire convoyer celles-ci à La Réunion. Effectivement comme le dit 7lames la Mer, un montant de 300 millions d’euros est évoqué dans les milieux proches du dossier. Si cela se réalisait, bien évidemment, tous les transporteurs et carriers réunionnais auxquels on a fait miroiter les emplois locaux créés par ce chantier, pourraient déchanter. »

http://www.ipreunion.com/actualites/reportage/2014/09/03/tribune-libre-de-jean-pierre-marchau-nouvelle-route-du-littoral-la-piste-sud-africaine,26990.html

Je n’aurai pour ma part qu’une suggestion à faire à ce sujet : que le Président de la Région Didier Robert rassure les transporteurs et autres terrassiers en déclarant publiquement et tout simplement qu’il ne fera pas la nouvelle route du littoral avec des matériaux qui ne seraient pas d’origine locale.

Chiche ?

Article vu 1 218 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web