Sidérant ! Et dire que c’est un maire qui parle de renouveau…

image Ce matin, j’écoutais Olivier Hoarau, maire du Port, qui était l’invité aux matinale de Radio Réunion 1ère. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le discours politique d’un jeune n’a parfois rien à envier à celui de certains anciens, où la mauvaise foi se dispute au mépris envers les citoyens.

Mauvaise foi en niant les réalisations du Port depuis 1971. Mépris des citoyens en utilisant des arguments fallacieux en se disant qu’il peut « rouler dans la farine » des personnes qui peuvent ne pas disposer de suffisamment d’informations.

Passons sur le fait qu’après avoir été interpelé par un auditeur pour avoir parlé d’inertie dans la politique municipale depuis 40 ans, lui rappelant la distribution assurée de l’eau toute l’année, les logements sociaux, etc., Olivier Hoarau a répondu reconnaître que beaucoup a été fait, mais que la population n’a pas été associée, et se demandant à qui cela a profité.

Ben cela a profité à la population, pardi ! Quant à associer la population, la confiance renouvelée aux rendez-vous électoraux attestent de l’approbation des citoyens depuis plusieurs décennies.

Certes, dans la dernière période, des erreurs énormes ont été commises à mon sens : projet de réhabilitation du marché couvert du centre-ville, projet du Zénith, politique associative déclinante, où les quartiers n’ont pas été suffisamment impliqués. Mais il n’est pas juste de « jeter » 40 ans de mandature en misant sur l’absence supposée de mémoire des citoyens, quand ces derniers ont parfois connu cette période d’avant 1971 et ont constaté le contraste avec toutes les réalisations depuis 1971.

Mais je voudrais surtout intervenir sur ce que je considère comme des énormités dites à propos du nouveau réseau Car jaune.

1°- Dire que cela a été fait dans la précipitation est un mensonge ! Toute l’année 2012, des réunions se sont déroulées avec les communautés d’agglomérations, dont le TCO. Pour attester de cette volonté de transparence, il suffit de se reporter aux articles parus dans la presse, sur le site cg974 du Département, sans compter ceux qui sont parus sur mon blog.

2°- Tous les conseillers généraux, certains par ailleurs élus du TCO, et certains du… PLR (!), ont voté ce plan départemental des transports (PDT) qui prévoyait ces changements. Dois-je rappeler à ce jeune « vieux briscard » de la politique Olivier Hoarau que Gérald Incana, Pascaline Némazine-Chéreau, Jean-Claude Melin, Daniel Alamélou, Michèle Caniguy, font partie des élus PLR qui ont validé ce PDT ?

Olivier Hoarau insinuerait-il que les élus ne lisent pas le rapport qui leur est soumis avant de voter ? Insinuerait-il que ces élus ne comprendraient pas ce qu’ils lisent ?

Sinon, il ne reste plus à Olivier Hoarau qu’à admettre que les élus des communautés d’agglomérations n’ont pas anticipé les mesures qu’il était urgent de prendre.

3°- Olivier Hoarau note que le TCO propose d’augmenter les tarifs de transports sur le Kar’Ouest parce que les lignes du réseau Car jaune ne desservent plus de nombreux arrêts. Quel toupet de vouloir mettre les augmentations tarifaires sur le dos du Département !

Auparavant, les tarifs sur Car jaune variaient entre 1,40 euro et 4,20 euros selon la distance.

En solidarité avec les habitants des territoires éloignés de Sainte-Rose, Saint-Philippe, Les Avirons, pour ne citer que ces territoires, les plus éloignés des « pôles de centralité » (autour de Saint-Denis, de Saint-Paul, de Saint-Pierre, par exemple), un tarif unique de 2 euros a été instauré.

Autrement dit, le Département fait plus d’efforts par l’acquisition de bus neufs, accessibles, avec des dispositifs de video-protection, j’arrête là l’énumération, et baisse les tarifs !

Le TCO, dont Olivier Hoarau est vice-président (!), décide, lui, d’augmenter les tarifs !

Olivier Hoarau peut-il dire à la population que le TCO, pour exécuter les services de transports sur la ville du Port notamment, perçoit des millions de recettes générées par le versement transport (VT), taxe versée par les entreprises de plus de 9 salariés, nombreuses au Port ?

Olivier Hoarau peut-il dire à la population que le Conseil général, pour exécuter les services de transports Car jaune sur tout Département, ne perçoit pas un seul centime de taxe ?

4°- Olivier Hoarau a fait une proposition : que les économies réalisées par le Département soient reversées aux communautés d’agglomérations, qui doivent reprendre les arrêts qui ne seront plus desservis par le réseau Car jaune.

En premier lieu, cela veut dire qu’il ne connaît pas le dossier. Mais d’autres élus de sa majorité pourraient l’éclairer. A défaut, il a des administratifs qui pourraient étudier le dossier, afin que le maire sache de quoi il parle.

En effet, le coût du contrat de délégation de service public (DSP) pour les 10 années à venir montre que cela va coûter au Département plus cher que cela coûtait de 2007 à 2013. La raison en est simple : par exemple notre exigence, pour le bien-être des usagers, de renouvellement de tous les bus qui seront en service en avril 2015. Et ils sont aussi plus chers parce que la Présidente du Département a voulu, avec mon accord enthousiaste, que ces nouveaux bus soient accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Tout ce que j’écris ici est connu des élus, dont Olivier Hoarau. Une raison supplémentaire ? Tous les conseillers généraux, certains par ailleurs élus du TCO, et certains du… PLR (!), ont voté le rapport précisant le contenu du contrat de DSP, dont le prix. Dois-je rappeler à nouveau à ce jeune « vieux briscard » de la politique Olivier Hoarau que Gérald Incana, Pascaline Némazine-Chéreau, Jean-Claude Melin, Daniel Alamélou, Michèle Caniguy, élus du PLR, ont validé ce rapport ?

Olivier Hoarau insinuerait-il là encore que les élus ne lisent pas le rapport qui leur est soumis avant de voter ? Insinuerait-il que ces élus ne comprennent pas ce qu’ils lisent ?

En second lieu, je mets donc au défi Olivier Hoarau de prouver que le Département réalise des économies avec le nouveau réseau Car jaune.

Ne serait-ce que du fait que le Département n’a eu AUCUNE subvention pour l’acquisition de ces bus neufs.

Par contre, Olivier Hoarau a-t-il dit à la population que le TCO a reçu plusieurs millions d’euros de la Région pour l’acquisition de bus neufs ?

Olivier Hoarau ne manque donc pas de toupet quand il parle d’économies pour le Département qui a un contrat qui lui coûte plus cher, qui doit supporter l’achat de bus neufs sans subventions, alors que lui et ses collègues élus du TCO ont bénéficié de subventions de la Région, au-delà, je le rappelle, des taxes sur les entreprises qui rentrent dans les caisses du TCO, entreprises basées notamment au Port !

5°- Olivier Hoarau a récidivé avec une autre proposition : que les dépenses supportées par le TCO fassent l’objet d’une compensation financière du Département aux communautés d’agglomérations, qui doivent reprendre les arrêts qui ne seront plus desservis par le réseau Car jaune.

Depuis plus de 18 ans, 18 ans (!), le Département avec le réseau Car jaune supplée aux carences des autorités organisatrices de transports urbains, ici le TCO, en assurant des lignes qui devaient être prises en charge par ces communes regroupées, qui perçoivent, je le rappelle, des millions d’euros en taxant les entreprises.

Aujourd’hui 11 décembre, après avoir rendu service pendant 18 ans aux communes, donc du Port, le Département avec le nouveau réseau Car jaune, demande aux communes regroupées de prendre leurs responsabilités.

Aujourd’hui 11 décembre, après avoir profité pendant 18 ans de la « générosité » du Département, voilà un maire qui a l’outrecuidance de demander au Département de « dédommager » les autorités organisatrices de transports urbains, ici le TCO, parce qu’il n’assurerait plus ce qui relève de ces… autorités organisatrices de transports urbains !

Ou Olivier Hoarau ne connaît rien à l’administration territoriale – ce que je ne crois absolument pas ! -, ou Olivier Hoarau a le mépris pour ceux qui l’écoutent en spéculant sur leur méconnaissance de la réalité depuis 18 ans. J’ai tendance à opter pour cette explication.

Mais je ne cache pas que cela m’attriste. Parce que s’il fait prospérer ce genre de comportement, alliant mensonge et démagogie, que vont faire ses collègues, dont certains vont sans doute répéter ce comportement en y ajoutant un manque de franchise et de respect de l’autre ?

Un dernier mot : la population n’aurait pas été informée.

En ce qui nous concerne, nous avons au Département essayé de faire du mieux possible : articles, propositions aux media, dès le 19 novembre 2013, de faire des émissions d’information sur ce projet complexe, campagne dans les gares et les bus depuis plus de trois semaines, que nous continuons après le 11 décembre.

Mais les élus du Port, dont Olivier Hoarau, quelle sont les dispositions qu’ils ont prises pour informer les administrés de leur commune ? Non pas des nouvelles lignes Car jaune, mais des dispositions prises pour desservir leur commune par le réseau Kar’Ouest.

Je suis très inquiet pour l’avenir, en m’appuyant sur l’expérience acquise à partir de ce dossier, du comportement de certains élus :

– manque de courage devant la réticence à changer les habitudes des usagers,

volonté de profiter indûment de son partenaire (faire supporter pendant 18 ans par le Département ce que le TCO aurait dû assumer),

– culture du mensonge (en pensant que les administrés vont les croire),

– et surtout démagogie (après avoir reporté sur le Département la responsabilité de l’immobilisme du Port et du TCO, se désolidariser du TCO, qui veut augmenter les tarifs – parce que les transports coûtent au point que tous les réseaux sont déficitaires et que la compensation est de plus en plus supportée par les contribuables -).

D’ordinaire, je n’aurais pas réagi devant des arguments aberrants. C’est tellement monnaie courante pour flatter le citoyen, surtout à l’approche des élections.

Mais quand ces déclarations sont « barbouillées » de légèreté voire mensongères, et que de surcroît elles concernent un dossier sur lequel j’ai, en collaboration avec des élus et administratifs, travaillé depuis plus de trois ans, je ne peux pas m’abstenir d’une mise au point.

Ne serait-ce que pour rappeler qu’avant de critiquer les « vieux briscards » de la politique, il faut se garder d’avoir des travers peu flatteurs.

 

Article vu 2 550 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web