Quand Pierrot Dupuy fait du « delirium tremens » journalistique !

 

Sous le titre suivant : « De l’eau dans le gaz entre Pierre Vergès et l’équipe de Jean-Yves Langenier », Pierrot Dupuy, le chargé de communication personnel de Didier Robert, se lance dans un délire à mon propos, me prêtant des relations tendues avec mes amis Michel Séraphine et Jean-Yves Langenier. .

 

Son délire est tel que je ne peux m’empêcher de vous le faire partager ci-dessous.


Nombre d’observateurs s’étaient interrogés, au soir du premier tour des cantonales, sur la faible participation au Port, sur le mauvais score de Pierre Vergès, et sur le nombre important de bulletins blancs ou nuls retrouvés dans l’urne.

C’est notre article « Pierre Vergès, le roi des blancs et nuls  » qui a incité quelques militants portois à nous contacter (0692 86 03 91) pour nous donner l’explication. Elle est simple et à la limite, nous aurions pu la deviner, vu le caractère arrogant du personnage : Le torchon brûle entre Pierre Vergès et l’équipe municipale, et particulièrement avec Jean-Yves Langenier (le maire qui a accepté de se sacrifier en ne se représentant pas pour lui laisser son siège de conseiller général sur ordre de Papa) et Michel Séraphine, l’homme fort de la mairie.


Les engueulades se sont multipliées. On dit même qu’on a failli en venir aux mains. Et aujourd’hui, Pierre Vergès et Jean-Yves Langenier ne se parlent plus.

Comme il faut un responsable à la défaite de dimanche soir (car c’est une défaite pour un Vergès de ne pas avoir réussi à se faire élire au 1er tour au Port), Pierre Vergès a accusé Jean-Yves Langenier et Michel Séraphine d’avoir donné des consignes pour que les militants du Port votent blanc ou nul.

Car comme chacun sait, quand il y a un problème, ce n’est jamais de sa faute, c’est toujours celle des autres.


Preuve visible de la brouille : Depuis dimanche soir, la mairie a renâclé à mettre ses colleurs d’affiches et ses sonos à disposition de Pierre Vergès et la ville du Port était étrangement calme. Les voitures sono n’ont fait leur réapparition qu’hier, en fin d’après-midi.

Conséquence de tout ça : Les militants sont de plus en plus nombreux à demander à Jean-Yves Langenier de refuser de céder sa place à Pierre à la mairie du Port, en 2014, comme le souhaite Paul Vergès…

Jeudi 24 Mars 2011 – 08:35

Pierrot Dupuy


Commentaires : Je ne sais pas si Pierrot Dupuy se shoote dès le lever du jour.

Il a publié ce « papelard » à 8h35 du matin.

 

En tout cas, une chose est sûre : il montre le fossé qui existe entre lui, qui aime Le Porc et les cochonneries verbales, et moi, qui aime Le Port et les portois.

 

Et pour vous montrer que c’est facile de faire le petit journaliste de poubelle, je vous livre ci-dessous un papier fait comme pour la Pire Eau Du Puits, de ladi lafé.

Mais il me semble un peu plus marrant. Lecture !


RALE-POUSSE POST 1ER TOUR : LE GROS PIERROT DUPUY DONNE UN COUP DE BIDE À DIDIER ROBERT !


Nombre d’internautes s’étaient interrogés, au soir du premier tour des cantonales, sur l’absence d’analyse de Pierrot Dupuy, et sur le nombre important de contributions  blanches ou nulles retrouvées sur le site, sous des plumes hésitantes et nettement moins corrosives que d’habitude.

 

C’est un article paru dans un quotidien de ce jour, jeudi 24 mars, « Pierrot Dupuy a deux mois pour s’accorder avec ses créanciers» qui a incité quelques internautes à contacter les différentes rédactions pour donner l’explication.

 

Elle est simple et à la limite, nous aurions pu la deviner, vu le caractère arrogant du personnage.


Le torchon brûle entre Pierrot Dupuy et l’équipe régionale, et particulièrement avec Didier Robert (le président qui a accepté de sacrifier ses militants de longue date en représentant des illustres inconnus pour laisser à d’autres les sièges de conseiller général sur ordre de Paris) et Jean-Louis Lagourgue, l’homme fort de la Région.

 

Les engueulades se sont multipliées.

On dit même qu’on a failli en venir aux mains.

Et aujourd’hui, Pierrot Dupuy et Didier Robert ne se parlent plus.


Comme il faut un responsable à la défaite de dimanche soir (car c’est une défaite pour un Dupuy  de ne pas avoir réussi à assurer pendant une seule petite année la popularité d’un Robert à la Région), Pierrot Dupuy a accusé Didier Robert et Jean-Louis Lagourgue d’avoir donné des consignes pour que les internautes désertent le site.

 

Car comme chacun sait, quand il y a un problème, ce n’est jamais de sa faute, c’est toujours celle des autres.


Preuve visible de la brouille : depuis dimanche soir, la Région a renâclé à mettre des annonces tapageuses et ses publicités vantant les mérites de Didier Robert sur le site zinfos974 et la Région était étrangement absente des articles complaisants et élogieux généralement diffusés sur ce site.

Les commentaires pro Didier Robert n’ont fait leur réapparition qu’hier, en fin d’après-midi.

 

Conséquence de tout ça : Les internautes sont de plus en plus nombreux à demander à Didier Robert de refuser de laisser sa place à Mme Farreyrol à la députation en 2012, et de reprendre sa place à la mairie du Tampon, en 2014, ce que ne souhaite pas Paulet Payet …


Et ils sont de plus en plus nombreux à demander à Pierrot Dupuy de ne pas trouver un compromis avec ses créanciers, afin que, avant 2014, celui-ci n’ait plus le droit de gérer une quelconque entreprise.

                                                                                                                                 

Article vu 2 424 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

3 Commentaires sur

Quand Pierrot Dupuy fait du « delirium tremens » journalistique !

  • PalhumourNo Gravatar |

    j’aurai pas fait mieux !

  • David B.No Gravatar |

    Ne t’inquiète pas, mon cher Pierre, je lui ai déjà mitonné un commentaire aux petits oignons, assaisonné d’un peu de poil à gratter.
    Mais là où ça devient vraiment scandaleux, c’est sur la déclaration de Sandra Sinamallé, accusant nommément l’entourage d’Huguette Bello d’une tentative d’agression verbale ET physique ! Je suis quelque peu en désaccord avec la façon de faire de notre camarade, c’est le jeu politique, mais une chose est sûre pour moi : JAMAIS elle ne se rabaisserait à de telles méthodes !!! Bien entendu, ce « cher » Pierrot ne manque pas l’occasion de mettre ça en UNE sur son site, à 22:24, soit à 25h36 de la fin de la campagne dans les médias. Une réaction ENERGIQUE s’impose !!!

  • filipNo Gravatar |

    Même dans les Hauts-de-Seine, l’UMP recule. Dans ce bastion de la droite depuis 40 ans, fief de Nicolas Sarkozy, plusieurs cantons pourraient passer à gauche ou au centre, dimanche 27 mars

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web