Stop ragot – Radio Festival ou le journalisme de pacotille

  Un code de déontologie régit un mode d’exercice d’une profession (déontologie professionnelle) ou d’une activité en vue du respect d’une éthique. 

 

C’est un ensemble de droits et devoirs qui régissent une profession, la conduite de ceux qui l’exercent, les rapports entre ceux-ci et leurs clients ou le public.

 

Le métier de journaliste n’est pas soumis un code de déontologie, au sens juridique du terme, mais sur des textes rédigés et approuvés par les représentants syndicaux des journalistes salariés : la Charte de Munich a ainsi été approuvée par tous les syndicats de journalistes en Europe.

 

La Charte de Munich (ou Déclaration des devoirs et des droits des journalistes) est signée le 24 novembre 1971 à Munich et discute notamment de l’éthique des journalistes, en distinguant dix devoirs et cinq droits.

 

Parmi ceux-ci, je retiendrai 3 devoirs :

 

1- Respecter la vérité quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître.

 

3 – Publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents

 

6 – Rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte.

 

Je vous livre maintenant l’intégralité du décryptage (en italique) d’une info passée depuis ce matin par Radio Festival, sur l’initiative semble-t-il du « rédacteur en chef » Yann Baré, et la complicité de Fabien Jouanjean, Jacky Grondin et Yanis Pitou :

 

– Jacky Grondin :  On va commencer par cette info exclusive Radio Festival. 

Paul Vergès serait au plus mal. 

Le leader de l’alliance, 86 ans, a été hospitalisé hier soir au CHR Félix Guyon. 

Nous tentons d’avoir des informations sur les raisons de cette hospitalisation. 

Nous rejoignons, tout de suite, sur place Fabien Jouanjean.

 

… Quelques petites secondes, le temps d’établir la connexion… depuis tôt à l’Hôpital de Bellepierre, ce matin, impossible sur place d’avoir des informations plus précises.

 

On a bien sûr nos relais au niveau de la rédaction pour pouvoir confirmer en tout cas, que Paul Vergès a bien été hospitalisé. 

En revanche, on cherche toujours à savoir de quel mal il pourrait  souffrir. 

On est cette fois avec Fabien Jouanjean qui est du côté de CHR Félix Guyon et qui cherche à en savoir plus lui aussi. 

Fabien bonjour

 

– Fabien Jouanjean : Bonjour Jacky et à tous

 

– Jacky Grondin : Peut être nous rappeler aussi ce que cette information pourrait provoquer…

 

– Fabien Jouanjean : Ecoutez, oui, forcément, si cela se confirme, ce serait évidemment un tremblement de terre dans le milieu politique local, puisque vous savez bien que Paul Vergès est en lice cette année pour les élections sénatoriales qui auront lieu fin septembre.

Donc, forcément, si l’information peut être confirmée, en tout cas, si l’hospitalisation de Paul Vergès avait un caractère de gravité, forcément l’échiquier serait très modifié. 

Ce que l’on sait d’après nos informations, Paul Vergès était assez fatigué depuis une semaine. 

Forcément, il préparait ces élections qui sont très importantes, et donc il aurait été admis donc à l’hôpital hier soir. 

Très difficile d’obtenir des informations puisque pour l’instant, le Parti Communiste et les membres de l’Alliance se refusent à tout commentaire et ne communiquent absolument pas sur cette question. Impossible de confirmer de leur coté cette information. 

Nous avons, nous, certaines sources qui nous permettent qu’on peut affirmer ce matin, qu’une hospitalisation a véritablement eu lieu. 

Maintenant, et c’est vrai qu’il est très difficile d’obtenir des détails. Forcément, sachant quel caractère de gravité, quelle remise en cause cela pourrait induire, forcément on pourrait comprendre que le Parti communiste et les membres de l’alliance préfèrent pour l’instant garder le silence. 

Il faut rappeler que Paul Vergès a fêté ses 86 ans au mois de mars dernier.

 

– Jacky Grondin : Voilà ! En tout cas, merci pour ces précisions, Fabien Joueanjean. Bien évidemment, vous êtes sur place à Bellepierre, vous êtes donc prioritaire à l’antenne…

 

Commentaires :

 

1°- Faut-il à ce point être aussi abject pour « s’autoriser à partir de sources autorisés » à balancer n’importe quelle information bidon sur une radio qui prétend être d’information ?

 

2°- S’il s’était agi d’avancer, en employant le conditionnel, une fausse information du style « Paul Vergès se serait brouillé avec Michel Dennemont », nous aurions dit que c’est stupide.

 

Mais avancer une information sur la santé de quelqu’un, jouer sur sa vie, oserais-je dire « espérer » que l’information soit vraie, c’est « cracher » sur sa profession de journaliste.

 

3°- Paul Vergès a eu dans sa vie le « malheur » de voir mourir plus jeune que lui. Il sait donc le prix de la souffrance de perdre un être aimé, ou respecté.

 

À l’occasion d’une rencontre à l’Hôtel de Région, avec un de ses adversaires (pas un ennemi !) les plus résolus, alors maire, pour lui  garantir un financement soutenu du Conseil Régional sur un projet de parc à vocation touristique et de loisirs, Paul Vergès a recueilli une confidence de cet élu qui lui disait être très malade. Près d’une décennie après, ces deux personnalités sont toujours là.

 

4°- Il ne fait pas bon spéculer sur l’âge et la santé d’un individu. La compétition politique doit exister. C’est le fondement même de la démocratie !

 

Mais propager une « intox » sur la santé de quelqu’un, SANS VÉRIFIER L’INFORMATION COMPTE TENU DE SA GRAVITÉ, a des relents nauséabonds !

 

Lamentable journalisme de pacotille !

 

Article vu 4 457 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

6 Commentaires sur

Stop ragot – Radio Festival ou le journalisme de pacotille

  • jean-JacquesNo Gravatar |

    FORCEMENT
    ils ne sont pas journalistes, ces gens….
    Fabien jeanjouan est diplômé de quelle école?
    et Yann Baré? il nous avait habitué à un peu mieux
    Jacky Grondin? c’est un animateur
    (d’ailleurs, il y en a un autre,ex animateur qui sévit sur une autre radio, et le rendu est tout aussi nul)
    je n’écoutais plus FREE DOM, j’écoutais de temps à autre Festival, mais maintenant, c’est terminé…. et RFO (pardon, Réunion 1e) a passé l’info (au conditionnel, certes), mais c’est quoi ce travail de journaliste?
    Baré, Jeanjouan et consorts, ils sont RIDICULISES et NE SONT PLUS CREDIBLES.
    Pourquoi ça? pour l’audimat?
    de toutes façons, il ne faut pas de diplôme pour se dire journaliste. on peut être journaliste, comme ça, en prouvant que les revenus proviennent de ses écrits ou de ses interventions.
    N’importe qui peut être journaliste.
    mais quand on sait qu’il faut un diplôme et un tas de zafèr pour s’installer comme coiffeuse….

  • abou graibNo Gravatar |

    La vérification de la crédibilité des sources est un des principes essentiels lorsque l’on est journaliste professionnel. Ce qui ne semble pas être le cas des journalistes de cette radio sur une information aussi lourde de conséquence non seulement d’un point de vue privée mais également au niveau politique. La course à l’audimat, au sensationnel, à l’immédiateté apporte un appauvrissement de la qualité de l’information au détriment de notre société. PITOYABLE ! Les responsables de la rédaction de cette radio n’auront plus aucune crédibilité à mes yeux.

  • dorilasNo Gravatar |

    Total d’accord avec toi…j’ajoute, si la radio festival avait fait son travail, elle aurait assisté à la conférence tenue par Paul VERGES samedi dernier à Saint-Pierre…et, cela lui aurait évité de commettre un tel impair. je te propose de l’appeler maintenant « radio festicouac ».

  • TwiggyNo Gravatar |

    Je ne comprends pas pourquoi on passe une info aussi grave à l’indicatif (et non au conditionnel, ce qui permettrait le doute) quand on avoue n’avoir de confirmation ni de la famille, ni des proches. De plus, c’est quand même le seul média à s’être fourvoyé si loin avec autant de certitude.

  • BoubouNo Gravatar |

    Fabien jouanjean à été le bras droit de Thierry Ardisson plusieurs années sur le plateau de tout le monde en parle, qui recevait régulièrement des hommes politiques de renom et il navait pas le droit à l’erreur quand il préparait ses fiches. C’est un excellent journaliste que la réunion à la chance davoir!

  • Pierre VERGESNo Gravatar |

    Ardisson c’est pas celui qui a traité Valérie Bègue, notre réunionnaise alors Miss France, de « sale p… » ? Cela montre que tout bon journaliste ou animateur de télé peut déraper, et persévérer dans l’erreur !… hélas !

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web