Tribune libre – De l’urgence de mettre la question sociale au coeur du combat idéologique et politique (3)

 

   Je voudrais partager avec vous un appel lancé par un ami, Jean-Claude Mairal, responsable du Parti Communiste Français, vice-président de la Région Auvergne, appel relatif à la nécessaire mobilisation de la population à manifester son inquiétude de l’avenir dessiné par le Gouvernement, sa colère devant les injustices sociales, et son espoir dans la lutte pour changer de politique.

 

Cela concerne la situation en France continentale, mais tant de choses nous ressemblent, et tant de choses nous rassemblent !

 

Cet appel, assez long, sera présenté en plusieurs parties. Alors, bonne lecture !

 

LES PROBLÈMES DE L’IMMIGRATION SONT AVANT TOUT SOCIAUX

 

La question des migrations mérite autre chose que l’anathème et la stigmatisation des immigrés.Là aussi les chiffres parlent d’eux mêmes:

 

– 1 milliard de personnes souffrent de la faim dans le monde,les 3/4 sont des paysans ;

– 1,4 milliard de personnes vivent avec moins de 1 dollar par jour et plus de 3 milliards avec moins de 2 dollars ;

 

– 826 millions de personnes vivent dans les taudis urbains ;

– 40 à 50 millions de paysans poussés par la misère quittent chaque année leur terre et vont s’agglutiner dans les bidonvilles des grandes villes ;

 

– 30 000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jours ;

– 2 millions de morts chaque année par le SIDA,1,8 millions par la tuberculose,1 millions par le paludisme faute de médicaments et de prévention ;

 

– Sans compter les guerres,les conflits,les persécutions politiques,religieuses ou ethniques,les catastrophes naturelles, les effets du réchauffement climatique ;

– etc, etc.

 

Il ne suffit pas à gauche comme à droite de déclarer : »la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde », encore faut-il s’attaquer à tous ces maux si l’on veut régler les questions de l’immigration de la misère et permettre à chaque personne de vivre dans la dignité dans son pays.

 

Sinon les migrations s’accentueront et rien n’arrêtera celui ou celle qui a faim, qui n’a plus aucun espoir et aucun avenir dans son propre pays.

 

Malheureusement ce n’est pas la voie choisie par le Président Sarkozy puisque l’aide publique au développement de la France stagne voire diminue.

 

On préfère la  répression et la stigmatisation de ces populations pour des motifs purement politiciens, mais qui sont extrêmement dangereux pour la cohésion de notre pays et la démocratie.

 

En effet, dans une telle situation, avec des millions de gens confrontés à la crise et à ses conséquences sociales dramatiques, sans pour l’instant aucune alternative crédible à gauche à la politique de la droite, nombreux sont celles et ceux qui peuvent être sensibles aux discours populistes et xénophobes.

 

Nous savons ce que cela a donné dans le passé.

  

« C’est lorsque l’ancien se meurt, disait Antonio Gramsci dans ses lettres de prison (1926-1934), et que le nouveau ne parvient pas à voir le jour,que surgissent les monstres.

  

Jean Claude Mairal

 

Article vu 1 170 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

4 Commentaires sur

Tribune libre – De l’urgence de mettre la question sociale au coeur du combat idéologique et politique (3)

  • FlorenceNo Gravatar |

    Environ 884 millions de personnes n’ont pas accès à une eau potable salubre ; plus de 2,6 milliards de personnes n’ont pas accès à des services d’assainissement de base ; près de 1,5 million d’enfants âgés de moins de 5 ans meurent ; 443 millions de jours d’école sont perdus chaque année du fait de maladies d’origine hydrique ou liées à l’absence de services d’assainissement…
    L’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté le 28 juillet 2010 une résolution reconnaissant l’accès à l’eau potable et à l’assainissement comme un droit humain. Cette résolution adoptée par 122 voix pour, 0 voix contre et 41 abstentions, (émanant de pays développés pour la plupart, à l’exception de l’Allemagne et l’Espagne) marque une étape importante dans le combat que mène de nombreuses organisations et certains Etats depuis une quinzaine d’années afin que l’accès à l’eau soit considéré comme un droit fondamental de l’homme.
    ça, c’est un combat de longue haleine

  • MialyNo Gravatar |

    « sans pour l’instant aucune alternative crédible à gauche à la politique de la droite »
    il est vrai que le parti socialiste a pour l’instant autre chose à faire que de réfléchir à un projet de société, occupé d’une part, à contrer Sarkozy et d’autre part, à préparer 2012. mais du côté « cuisine interne »: qui va être candidat à la candidature. Car du côté projet, je suis d’accord avec Mairal, c’est le désert

  • EricNo Gravatar |

    quelle est la politique du logement de ce gouvernement? Où est passée la ministre chargée du dossier? On n’en entend plus parler. Probable qu’elle soit virée au prochain remaniement et que son secrétariat d’Etat soit purement supprimé.
    La France est en passe de ne plus répondre aux droits fondamentaux de l’être humain : le droit au logement? Seulement pour les ministres qui occupe des HLM ou ceux qui ont plusieurs logements de fonction

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    C’est aussi la question du regard des pays du nord vis à vis de ceux du sud, des pays riches vis à vis des pays pauvres. C’est presque la même chose. le gouvernement français n’a pas attendu la crise pour diminuer les fonds des aides publiques au développement. cette misère du monde, des 2/3 du monde, ce sont bien les dirigeants européens et nord américains qui l’ont créée;
    l’heure n’est peut être même plus au codéveloppement, mais à l’union des pauvres. une internationale des miséreux

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web