Courrier de lecteur – Afghanistan – Ça continue : Effroyable bavure américaine

   

   Lorsque les hauts gradés états-uniens, accompagnés des médias les plus fascisants, ne parlent jamais des Afghans qu’en les appelant « les cafards », tout comme l’armée française nommait les algériens « rats » ou « ratons », il serait illusoire de penser que les GI’s pourraient voir le peuple afghan autrement que comme des nuisibles.

 

Quand, par surcroît, à Guantanamo, en Irak et en Afghanistan, on souille ou brûle le coran, que le pasteur Terry Jones peut impunément se livrer à l’autodafé de 200 exemplaires du Coran qu’il juge, au terme d’un procès digne de l’Inquisition, responsable de l’attaque des Twin Towers, peut-on s’attendre à ce que les « missionnaires » armés, apporteurs de la « démocratie » occidentale en terre d’Islam, se conduisent autrement ?

 
Bavures de l’OTAN massacrant («Sorry, on s’est trompés de cible») ici un mariage, là un enterrement, explosant un camion citerne avec tous les gens autour, etc., Coran brûlés, civils fusillés, cette guerre qui ne dit pas son nom apparaît de plus en plus clairement pour ce qu’elle est en réalité : une guerre contre tous les Afghans pour se tailler la part du lion dans l’exploitation des immenses ressources naturelles restées jusque là intact et dont regorge le sous-sol afghan.

 

La démocratie n’est que l’habillage médiatique vendu aux médias occidentaux tout comme l’apport de la civilisation a servi de prétexte aux colonisations de la fin du 19e siècle.

 

Le monde changeant de base, c’est de plus en plus de manière délibérée désormais que les occidentaux vont tenter de préserver — pour un temps historique dérisoire — un leadership qui leur échappe jour après jour.

 

Les Occidentaux nous ont vendu leur action en Irak et Afghanistan comme prélude à la fin de la barbarie des occupés ? Nous n’en sommes hélas qu’aux prémisses de la barbarie des occupants.

 

Le journal Témoignages l’a écrit dès les premières heures :  » La guerre en Afghanistan est perdue d’avance ». 

Certains ont pu penser que cette entrée en guerre était une erreur.

 

Aujourd’hui, la clarification, là aussi, s’impose : il ne s’agit pas d’une erreur mais d’une agression délibérée à but mercantile d’une part et géostratégique d’autre part.

 

Accaparement des minéraux et carburants fossiles en Iraq comme en Afghanistan d’une part, prendre en tenaille l’Iran et menacer la Chine d’autre part.

 

Le tout au nom de la démocratie, bien évidemment.

 

Aimé Habib

 

Effroyable bavure américaine en Afghanistan : Un soldat tue seize civils afghans

 

   Pour Barack Obama, il s’agit d’un «incident tragique» et «consternant».

(…) De son côté, le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta a assuré au président afghan Hamid Karzaï qu’une «enquête complète» était «en cours». Elle devra permettre de déterminer les circonstances du massacre de seize civils afghans par un soldat américain.

Très tôt dimanche matin, un soldat américain est sorti de sa base à pied et a massacré sur sa route seize civils afghans, dont des enfants et des personnes âgées, dans le Panjwai, un district rural de la province de Kandahar, bastion taliban du sud de l’Afghanistan.

 

«Action impardonnable»

 

D’après le New York Times, ce sergent se serait déplacé dans plusieurs villages, de maison en maison, abattant méthodiquement ses victimes.

(…) Cette fusillade est une nouvelle catastrophe pour l’OTAN et ses troupes, déjà visées de plus en plus régulièrement par des «tirs amis» de soldats afghans qu’elles forment, ce qui a plombé la confiance entre les deux camps.

(…) La situation, déjà extrêmement tendue, risque encore de s’aggraver, des représailles étant attendues.

Six militaires américains ont été abattus par leurs collègues afghans entre le 23 février et le 1er mars, après l’incinération d’exemplaires du Coran à Bagram, la plus grande base milita­ire américaine d’Afghanistan, au nord de Kaboul (LT 23.02.2012).

 

 http://www.letemps.ch/Page/Uuid/aa19b600-6bb9-11e1-811f-c45153cbb704/

 Effroyable_bavure_am%C3%A9ricaine_en_Afghanistan

 

En comparaison, les très violentes manifestations anti-américaines qui avaient suivi avaient causé quelque 30 morts et 200 blessés.

 

Article vu 1 418 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web