Courrier de lecteurs – Après moi le déluge !

 

   Sous le titre « Après moi le déluge », Eric Ferrère m’a fait parvenir aujourd’hui une contribution à la réflexion sur le devenir énergétique de notre Île.

 

Je me suis interrogé sur l’opportunité de publier un texte émanant d’un candidat qui se présente aux élections cantonales contre un de mes amis, Michel Dennemont, conseiller général sortant, maire des Avirons, à qui j’apporte mon soutien sans faille pour ce scrutin de mars.

 

Mais comme la contribution au débat me semble aller dans le bon sens, j’ai décidé en définitive de le publier.


Je me permettrai toutefois une remarque : au moment où l’État décide, par le biais du Gouvernement Sarkozy, de remettre en cause nombre de dispositifs incitatifs en matière d’énergie renouvelable, de fouler au pied ce qu’il avait initié avec le programme GERRI, de tourner le dos à une politique volontariste de développement durable, il y a de quoi se poser des questions.

 

Ce programme GERRI (Green Energy Renewable in Reunion Island en anglais, et Gérer l’Energie Renouvelable et Réussir l’Innovation en français) avait été consacré à grand renfort médiatique par le Gouvernement pour ne pas laisser le leadership au Conseil Régional de l’époque dirigée par Paul Vergès.


Mr Ferrère serait bien inspiré de sensibiliser, si tant est que ça soit possible, le membre éminent du Bureau national de l’UMP, son ami Didier Robert, pour qu’il demande à ses mentors Sarkozy et Fillon de tout faire pour « arrêter le massacre ».

 

Sur ce, bonne lecture du courrier ci-dessous !


« La Région Bretagne vient de signer un protocole avec l’Etat et EDF pour déployer une expérimentation visant à réduire la consommation électrique en heure de pointe, car cette région est sous équipée en centrale électrique. La Région Bretagne, a opté pour une société plus économe.

La Région PACA vient de signer un protocole avec l’Etat pour, là aussi, répondre au manque de centrales électriques : elle va déployer des solutions de production propre et favoriser les économies d’énergie

Maurice vient de renoncer à la construction d’une centrale au charbon de 110 MW : elle a préféré mettre en place un programme en faveur des énergies renouvelables et de la maitrise de la consommation.


À la Réunion, par contre, EDF demande la construction de deux centrales au fioul de 40 MW dans le Sud. DCNS veut installer une centrale nucléaire au fond da la mer au large de nos côtes.

Nous continuons à importer massivement des climatiseurs qui fonctionnement avec une électricité largement subventionnée (rappelons qu’ici notre électricité est subventionnée via la CSPE – contribution au service public de l’électricité payée par tous les consommateurs).

Les terrains de sport restent allumés toutes les nuits, nous pompons avec de l’électricité, beaucoup d’eau dans les réservoirs des hauts de l’ile, alors que la moitié est perdue en raison des fuites !

Patrimoine Mondial de l’UNESCO…et après ?


« Après moi le déluge », doivent se dire tous ces hauts fonctionnaires et autres hauts gradés du CAC 40 ! Non pas parce que ces personnes hautement respectables se désintéressent de la Réunion, mais simplement parce qu’ils ne peuvent rien devant l’absence totale de vision partagée.

Nous ne pouvons plus embrasser un nouveau projet de société sans remettre en cause les schémas économiques du passé ! Arrêtons les actions incohérentes, résultats de décisions à court terme qui fragilise de plus en plus le projet GERRI-REUNION ILE VERTE.


Luttons contre les contradictions du moment et faisons un pas, un seul, pour donner l’impulsion indispensable à la concrétisation de tout projet de société.

Quelques pistes de projets « cohérents » : – Régionalisations de la gouvernance de l’énergie comme cela a été fait pour l’Agriculture et l’Equipement – Déployons des projets d’expérimentation indolores pour le consommateur et l’Etat.

Eteindre automatiquement 10 000 climatiseurs ou marmites à riz pendant 1/2h le soir entre 19h et 20h passera inaperçu pour le consommateur, mais repousse de plusieurs années le besoin d’une centrale au fioul ! C’est ce que l’on appelle « l’effacement diffus », que des PME réunionnaises peuvent déployer dès à présent !

– Taxons lourdement les produits énergivores : pourquoi subventionner les KWh qui servent à notre confort ? Ce n’est pas cohérent !

– Subventionnons avec cette taxe les travaux d’économie d’énergie, générateurs d’emplois locaux

– Modifions le schéma tarifaire de l’électricité : comme pour l’eau, mettons en place une facturation qui favorise les ménages économes et surtaxe les ménages aisés, gros consommateurs.


Il est urgent d’agir, pour donner du sens à notre projet : c’est à toute la Réunion d’agir, pour ne pas se laisser emporter par des choix nationaux déconnectés de nos enjeux locaux.

 

Éric FERRÈRE

                                                                                                                                                                                                                                                 

Article vu 1 762 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

2 Commentaires sur

Courrier de lecteurs – Après moi le déluge !

  • SophieNo Gravatar |

    Difficile de ne pas faire le lien avec la politique de M. Sarkozy qui a prévu, entr’ autres, de couper les aides à l’équipement des foyers réunionnais de chauffe-eau solaires…

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    Certains points semblent positifs: beaucoup sont de la compétence de l’Etat (régionalisation de la gouvernance énergétique, taxation des produits énergivores… d’accord, il y a l’octroi de mer, mais ce n’est pas la seule solution.
    éteindre les climatiseurs? geste symbolique. et si l’on pensait à construire des logements dans lesquels les climatiseurs sont inutiles? en jouant sur la ventilation, le choix des matériaux d’isolation etc.
    E.Ferrère a des idées sur cette question essentielle au développement. Au moins un à l’UMP.

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web