Alerte climat – 1.000 milliards pour la vie

 

   Le journaliste Matthieu Quiret (Les Echos) a publié une série d’articles intéressants.

 

Dans « 1.000milliards de dollars », il explique que l’objectif de limiter à 2° C le réchauffement climatique s’éloigne, selon le rapport « Energy Technology Perspectives 2012 ».

 

Dans le rapport, il est dit que l’investissement nécessaire à cet objectif dans la prochaine décennie se limiterait à 5.000 milliards de dollars, comparer aux 4.000 milliards de dollars d’économies sur les factures d’énergies fossiles.

 

Soit un coût net de 1.000 milliards de dollars finançables

auprès des investisseurs institutionnels.

 

Le journaliste a également fait « un tour du monde des politiques de production et consommation durables ».

Se basant sur le rapport de l’UNEP, agence pour l’environnement de l’ONU, il a été frappé par les actions de l’Afrique du Sud : la lutte contre les sacs plastiques.

 

Ou par les actions de la Tanzanie, pays qui « déploie des réglementations thermiques du bâtiment ».

Ou par les actions en Nouvelle-Zélande qui «fait la chasse au polystyrène excessif dans les emballages ».

 

Cet inventaire tour du monde « des politiques publiques et économiques de gestion du cycle de vie complet des produits, de leur production à leur consommation » a suscité des commentaires du journaliste :

« C’est un visage différent du monde qui apparaît, plus nuancé » car « les deux pays détenant le plus d’entreprises certifiées ISO 14001 sont le Japon et la Chine ».

Souvent cités comme des pollueurs notoires.

 

Quant aux pays en voie de développement, ils ne sont pas à la traîne : l’Indonésie, par exemple,  est capable de « déployer une pratique du compostage urbain à grande échelle ».

 

Dans des pays qui font la « une » pour d’autres raisons, les pratiques sont intéressantes : le Nicaragua a « convaincu des dizaines d’entreprises de l’île d’Ometepe de verdir leurs activités ».

 

Quant à la Colombie, elle a mis en place « des circuits de gestion des déchets capables de recycler l’huile, les téléphones ou des produits chimiques toxiques ».

 

Quelques clichés qui tombent !

 

Autre article de Matthieu Quiret, celui titré : « Les petites îles à l’offensive » dans lequel il explique qu’elles sont « en pointe dans la lutte contre le réchauffement climatique qui menace leur survie ».

 

Un élément qui devrait être au cœur des discussions du rassemblement les responsables d’une quarantaine de petites îles d’Afrique, du Pacifique, de l’océan Indien ou des Caraïbes.

 

La manifestation est placée sous l’égide de l’ONU.

Cela se passe actuellement à la Barbade dans les Caraïbes.

 

Parmi les thèmes abordés, « la stratégie pour développer l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables dans ces territoires souvent très dépendants des achats de carburants fossiles ».

 

Conclusion du journaliste :

« Reste à savoir si les troubles politiques aux Maldives, le pays insulaire le plus volontaire sur le sujet ces dernières années, ne freineront pas la coopération entre ces pays. Les participants prépareront ainsi le sommet Rio+20 de juin ».

 

Un sommet auquel il serait intéressant que La Réunion soit représentée.

Car en matière d’énergies renouvelables, elle a eu… jusqu’en mars 2010, une avance certaine.

 

C’est également un thème du programme du nouveau Président de la République.

 

Article vu 1 571 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web