La volonté remarquable sur l’archipel des maldives

 

   Menacé, l’archipel des Maldives veut montrer l’exemple à Cancún.

 

Son président a présenté il y a moins de 15 jours un audit exhaustif de son empreinte écologique

et entend parvenir à réduire ses émissions de gaz à effet de serre pour atteindre un bilan carbone neutre en 2020.  

 

«Notre pays est très vulnérable aux changements climatiques, ou plutôt à la montée du niveau des océans», a précisé Mohamed Nasheed.

 

Le point culminant des 200 îles se situe à 1,5 mètre d’altitude, alors que le 80% du territoire ne dépasse pas 1 mètre. 

 

Autant dire que même les scénarios les plus optimistes, qui prévoient une montée des océans d’au moins 70 centimètres d’ici à 2100, s’avèrent catastrophiques pour les 310.000 habitants des Maldives.

 

Outre ces raisons écologiques, un motif d’ordre économique justifie un changement de cap : Les Maldives sont le pays le plus dépendant du pétrole de toute l’Asie, ses importations pesant 15% du PIB.

 

Or, cette dépendance devrait croître avec la hausse du prix du baril.

50% des émissions de gaz à effet de serre du pays servent à produire de l’électricité.

 

Un bon tiers du total alimente quelque 97 complexes touristiques, gourmands en air conditionné et en réfrigération.  

 

Ceux-ci devront devenir carboniquement positifs afin de compenser les émissions des régions habitées, comme l’île de Malé, la capitale, qui demeureront négatives.

 

L’archipel veut servir de modèle pour la planète, incarnant ce que serait un développement «carboniquement neutre».

 

L’idée n’est pas d’acheter des droits d’émissions pour atteindre une neutralité comptable mais bien d’accéder à la neutralité réelle, conjuguant indépendance au carbone et souveraineté énergétique.

 

Pour cela, le pays compte s’affranchir de l’énergie fossile et miser sur les ressources renouvelables : l’eau, le vent et le soleil.

 

C’était aussi l’ambition de la Région Réunion de Paul Vergès, reprise par GERRI… le tout étant aujourd’hui soigneusement mis de côté d’une part par Didier Robert, et d’autre part, par la politique de Sarkozy.

                                                                                             

Article vu 2 114 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

2 Commentaires sur

La volonté remarquable sur l’archipel des maldives

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    je me souviens d’une photo où l’on voyait le président des Maldives assis derrière un bureau… sous l’eau, avec masque et tuba… de mémoire, cette photo a suivi le président dans tous ses déplacements et a contribué à sensibiliser l’opinion publique

  • CDalleauNo Gravatar |

    Gerri? ça existe encore… on nous dit que c’est Dupont qui va prendre le projet. mais pour faire quoi? le photovoltaïque a été plombé par le gouvernement… parce que soi disant il y a eut des entreprises qui n’étaient pas professionnel et qui ont abusé. c’est vrai, j’en connais, mais pourquoi on a pas demander aux entreprise leurs compétence pour faire ces installations.
    certains ont profité de la situation et c’est tout le monde qui paie , la défisc elle a bon dos, mais sa j’y croix pas, c’est pour faire continuer à vivre les gros enteprises

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web