Réchauffement climatique : l’agriculture doit rapidement s’adapter

 

   Pour faire face au changement climatique et assurer la sécurité alimentaire des près de 7 milliards d’habitants que compte la planète, l’agriculture doit rapidement se diversifier.

 

Inondations, sécheresses et invasions de parasites auront un impact considérable sur les variétés de plantes aujourd’hui cultivées de façon intensive.

 

Aujourd’hui, la modernisation de l’agriculture ne permet de cultiver de façon intensive qu’un petit nombre de variétés.

Or, une grande majorité des 7 milliards d’habitants de la planète dépend de seulement une dizaine de productions agricoles.

 

Des productions qui souffriront de l’impact du réchauffement climatique.

 

Frappées par des sécheresses ou des inondations de plus en plus fréquentes, et exposées à des insectes et parasites venus trouver de nouveaux habitats, les récoltes des variétés vitales seront très vite menacées.

 

Cette alerte est émise par Bruce Campbell, le directeur du Programme de recherche sur le changement climatique, l’agriculture et la sécurité alimentaire (CCAFS). 

 

Interrogé par l’AFP, il explique :

« Les agriculteurs se sont toujours adaptés, mais le rythme de changement à cause du changement climatique va être bien plus rapide que dans le passé. Il y aura une réelle nécessité d’aller vite ».

  

Divers rapports d’experts évoquent des menaces pesant sur le blé, le maïs, les bananes, le manioc, ou encore la pomme de terre dont l’amidon est réduite par la chaleur.

 

Pour faire face à cette situation, quelque 7 milliards de dollars seraient chaque année nécessaires afin d’investir dans l’irrigation, la recherche et les infrastructures.

 

L’adaptation de l’agriculture passera par l’aide des banques de conservation des graines et des génomes, la recherche génétique sur des plantes sauvages capables de résister à des conditions climatique difficiles, et pourquoi pas, le développement de plantes génétiquement modifiées.

« C’est une question à laquelle la société doit répondre« , souligne Bruce Campbell.

 

Source : Maxisciences

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               

Article vu 2 150 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

2 Commentaires sur

Réchauffement climatique : l’agriculture doit rapidement s’adapter

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    Des OGM dans mon assiette?
    Non pas pour moi.
    j’en mange peut être, sans le savoir, mais quelles conséquences sur ma santé? et celle de mes enfants et petits enfants?
    adapter l’agriculture, oui, impliquer les banques, oui, mais surtout REFORMER LE SYSTEME,
    la « démondialisation » de Montebourg? peut être est-ce la solution. peut être

  • ùXBäNo Gravatar |

    nous avançons à grands pas vers le moment fatal où le ratio entre la population mondiale et les
    terres cultivables ne permet plus de nourrrir tout
    le monde. certaines études fixent ce seuil vers
    9 milliards , qui devrait être atteint vers 2050.
    dans ce contexte , je ne comprends pas pourquoi on se contente de chercher à augmenter la production , y compris en prenant le risque de se lancer vers les ogm dont on ne maîtrise pas les effets sur le long terme, alors qu’il serait bien plus pertinent de prendre des décisions au plan mondial pour STABILISER la population autour de son niveau actuel , et pourquoi pas pour la faire décroitre doucement comme le prévoient les japonais par exemple, dont la population devrait diminuer de 30% dans les 50 ans à venir , une volonté d’arriver à une adéquation entre les surfaces agraires et la population dans le but d’assurer à TOUS une vie correcte par une auto-suffisance alimentaire maîtrisée.
    ne devrions-nous initier ce type de réflexion et de démarche ici à la réunion ?

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web