2011 – Atteintes à la biodiversité : prendre conscience des dangers qui nous guettent (13)

 

L’extinction d’une espèce fait partie du processus naturel de l’évolution.

 

Aujourd’hui, la biodiversité disparaît à un rythme 100 à 1 000 fois supérieurau rythme d’extinction naturelle. Ce n’est pas l’extinction, mais l’accélération du processus qui est inquiétante.

 

D’après les scientifiques, nous vivons aujourd’hui la 6e vague d’extinction (ou peut-être la 7e), suite à 5 crises biologiques majeures (il y a 440, 365, 250, 145 et 65 millions d’années).

 

Les extinctions actuelles, causées par des facteurs anthropiques, risquent de diminuer la biodiversité sur la planète pour des millions d’années à venir, car le nombre de niches écologiques a, lui aussi, été réduit.  

 

Il faudrait à la nature au moins 10 millions d’années pour se remettre.

  

Voici 14 espèces parmi les plus menacées.

 

XIII –Le napoléon

 


Le napoléon, qui est également appelé labre géant ou « Mara » en Polynésie, est l’un des plus grands poissons de récifs.

 

Ses origines remontent à la préhistoire. Il vit dans les récifs coralliens du Pacifique et de l’océan Indien.

 

Rare donc cher, il est très recherché par les restaurants asiatiques. Sa population aurait diminué de 90 % en un siècle.

 

Ce poisson est naturellement rare car il se développe lentement (il peut vivre trente ans).

 

Il est hermaphrodite : il naît femelle et devient mâle au cours de sa vie.

 

Ses mâchoires, impressionnantes, se vendent 40 000 euros et sa chair jusqu’à 130 euros le kilo. Il resterait aujourd’hui 320 000 poisons dans les eaux indonésiennes.

 

À retrouver de telles informations passionnantes sur ce lien :

http://www.developpementdurable.com/environnement/2010/

11/A5571/top-14-des-especes-les-plus-menacees.html

 

Article vu 2 814 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web