Biodiversité : le « fondkèr » (fond du coeur en créole réunionnais) de l’Amérique du Sud

 

   Le saviez-vous ? Le Brésil, la Colombie, l’Équateur, le Mexique, le Pérou et le Venezuela accueillent 60 à 70% de toutes les formes de vie existantes sur terre.

 

Un défi majeur pour le sous-continent sudaméricain et pour la coopération internationale.


 

L’Amérique latine et les Caraïbes sont les régions du monde possédant la plus grande diversité biologique, avec plusieurs pays abritant des écosystèmes parmi les plus riches de la planète et indispensables pour la survie d’une myriade d’espèces.


 

Examiner les manières les plus efficaces de coordonner et mettre en œuvre des activités de protection d’une telle richesse, a été la préoccupation des décideurs politiques et des organisations non gouvernementales de 17 pays d’Amérique latine et des Caraïbe, réunis au Panama à l’invitation du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et la Convention sur la conservation des espèces migratrices (CMS).


 

Dans la réunion il a été rappelé qu’étant donné que, avec les régions de l’Amazonie et du Pantanal, l’Amérique latine abrite les zones humides les plus importantes de la planète, indispensables aux espèces migratrices, il faut par tout les moyens assurer une coopération entre les gouvernements, les ONG et les organes des conventions relatives à la biodiversité pour assurer leur conservation.

 

   

  

Ces photos ne résument pas la biodiversité sud américaine, puisque la flore est « oubliée ».

 

Mais j’ai voulu mettre l’accent sur le monde animal qui, même prédateur, ne dérègle pas l’écosystème comme le plus grand prédateur responsable du dérèglement climatique : l’être humain.

                                                                                                                              

 

Article vu 3 496 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

1 Commentaire sur

Biodiversité : le « fondkèr » (fond du coeur en créole réunionnais) de l’Amérique du Sud

  • ChloéNo Gravatar |

    l’homme est un loup pour l’homme… et pour la nature
    c’est de plus en plus vrai mais beaucoup de gens n’en sont pas conscients

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web