Un défi de notre siècle : Une bonne santé pour mieux vieillir (volet 1)

 

   

À La Réunion, 30% des séniors sont réduits au minimum vieillesse, contre seulement 5% en France.   

 

Ce n’est pas l’âge en soi qui empêche les personnes âgées de rester actives au sein de la société.

Mais plutôt le mépris, les préjugés, les discriminations qui pèsent à leur encontre et portent atteinte à leur dignité.


« Bientôt et pour la première fois dans l’Histoire de l’humanité, il y aura plus de personnes âgées que d’enfants dans le monde », rappelle l’OMS.

 

À l’occasion de la journée mondiale de la Santé du dimanche 7 avril, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé un appel « pour faire en sorte qu’avec le vieillissement de la population mondiale, les personnes arrivent à un âge avancé dans le meilleur état de santé possible ».

Son slogan : une bonne santé, pour mieux vieillir.

 

Le défi est de taille, notamment dans les pays « à revenu faible ou moyen ».

D’ici 2050, près de 80% de la population âgée de plus de 60 ans vivra dans ces pays.

 

Or, comme le souligne le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS,

« ces personnes sont actuellement exposés à un risque de décès ou d’invalidité dû aux maladies non transmissibles jusqu’à quatre fois plus élevé que celles des pays à haut revenu. Et la plupart de ces maladies sont en partie évitables ou peu coûteuses à traiter. ».

 

Elle fait notamment référence aux maladies cardiovasculaires, aux cancers et autres « maladies pulmonaires chroniques »

 

L’OMS s’attache aussi à lutter contre les préjugés.

Cette journée est l’opportunité pour l’OMS d’insister

« sur l’importance d’adopter des comportements sains. À savoir, pratiquer une activité physique régulière, avoir une alimentation équilibrée, s’abstenir de fumer ou de consommer des produits du tabac et d’éviter l’usage nocif de l’alcool. Plus tôt la population adoptera ces comportements, plus ils auront des chances de vieillir en bonne santé ».

 

L’OMS a souhaité aussi profiter de cet événement pour « lutter contre la stigmatisation et les préjugés qui empêchent les personnes âgées de participer à la vie sociale. Lorsqu’un centenaire termine un marathon, comme on a pu le voir l’année dernière  nous ne pouvons que remettre en cause les définitions classiques de la vieillesse », conclut le Dr Chan.

 

« Les stéréotypes en vigueur depuis des siècles sont totalement dépassés».

Nous reviendrons sur ces stéréotypes demain.


Au XXIe siècle, la santé est déterminée
par des évolutions sociales de grande ampleur, auxquelles elle contribue.

L’économie se mondialise, de plus en plus de gens vivent et travaillent en ville, les structures familiales changent et la technologie évolue rapidement.

 
Le vieillissement de la population est l’une des plus importantes transformations de la société.

 

Bientôt, il y aura plus de personnes âgées que d’enfants dans le monde et le nombre de personnes très âgées atteindra un niveau record.

 

1. Le nombre d’octogénaires et de nonagénaires dans le monde sera plus élevé que jamais.


Par exemple, entre 2000 et 2050, le nombre de personnes âgées de 80 ans devrait quadrupler pour s’élever à 395 millions de personnes.

 

Auparavant, lorsque les gens atteignaient un âge moyen ou avancé, leurs parents étaient décédés ; ce n’est plus le cas aujourd’hui.

 

Davantage d’enfants connaîtront leurs grands-parents et même leurs arrière-grands-parents, en particulier leurs arrière-grands-mères.

 

Les femmes vivent, en moyenne, six à huit ans de plus que les hommes.

 

2. Au cours du siècle passé, on a assisté à un allongement remarquable de l’espérance de vie.


 En 1910, l’espérance de vie des Chiliennes était de 33 ans; cent ans plus tard, elle est de 82 ans.

 

Cet allongement remarquable de l’espérance de vie, de près de 50 ans en un siècle, est dû en grande partie aux progrès accomplis en santé publique.

 

3. Bientôt, il y aura plus de personnes âgées que d’enfants dans le monde.


 Au cours des cinq prochaines années, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, le nombre de personnes âgées de 65 ans et plus dépassera celui des enfants de moins de cinq ans.

 

D’ici 2050, il y aura davantage de personnes âgées de 65 ans et plus que d’enfants de moins de 14 ans.

 

4. La population mondiale vieillit rapidement.


Entre 2000 et 2050, la proportion des plus de 60 ans dans la population mondiale aura doublé, passant de 11% environ à 22%.

 

Au cours de la même période, le nombre absolu de personnes âgées de 60 ans et plus sera probablement passé de 605 millions à deux milliards.

 

5. C’est dans les pays à revenu faible ou intermédiaire que l’évolution démographique sera la plus rapide et la plus spectaculaire.


Il a fallu,  par exemple, plus de 100 ans pour que la proportion de la population française âgée de 65 ans et plus passe de 7% à 14%, mais il faudra moins de 25 ans à des pays comme le Brésil ou la Chine pour atteindre la même croissance.

 

Pour en savoir plus

http://www.who.int/world-health-day/2012/toolkit/background/fr/index.html

Article vu 2 221 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web