22 « commissaires au redressement productif » : oui au redressement, mais surtout, arrête avec la casse !

 

Lu sur le site de l’AMF les infos ci-dessous :

« Les commissaires au redressement productif, futurs soutiens des collectivités.

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a réuni vendredi dernier les 22 « commissaires au redressement productif », qu’il a invités à se mettre à disposition des collectivités.

 

Ces commissaires, installés depuis le 2 juillet 2012 à raison d’un par région, ont une double mission, selon le ministère :

« intervenir comme interlocuteur unique auprès des entreprises en difficulté afin d’aider à la résolution de leurs difficultés ;

animer une cellule régionale de veille et d’alerte précoce afin d’intervenir en amont et d’aider à une solution viable. »

 

Baptisés par Arnaud Montebourg « les hussards noirs du made in France », ces commissaires ont été appelés vendredi par le ministre à s’emparer du dossier des marchés publics, et à aider les collectivités à faire preuve de « patriotisme économique » dans la passation de ces marchés.

 

« Il y a une forte sensibilité de nos compatriotes qui ne comprennent pas qu’avec leur argent public, on alimente le carnet de commandes de nos compétiteurs mondiaux », a déclaré Arnaud Montebourg, qui a par exemple vertement critiqué La Poste pour avoir récemment passé un contrat pour des scooters… taïwanais.

 

Le ministre a incité les commissaires à « aller voir » les collectivités et à les aider à faire leur « apprentissage » du patriotisme économique.

 

Selon Arnaud Montebourg, grâce notamment au travail des commissaires en région, le ministère du Redressement productif a traité 399 dossiers et permis de sauver « 59 961 emplois » sur 70 909 qui étaient menacés.

 

Le rôle des commissaires régionaux devrait s’étendre prochainement, avec la signature imminente d’une circulaire du ministère de la Justice leur permettant d’intervenir dans les tribunaux de commerce pour « exprimer la position ministérielle et gouvernementale ».

 

Commentaires :

Promouvoir le « made in France » ou le « made in Reunion », cela va de soi.

Mais cependant, deux remarques s’imposent.

Les « commissaires au redressement productif » sont les mêmes que ceux nommés par le gouvernement précédent… sous une appellation différente, certes.

Mais, bon, on ne va pas chipoter pour ça.

Non, ce qui serait plus intéressant, c’est que ces commissaires assurent un « service pré vente ».

Pour La Réunion, ce ne serait pas du superflu.

Car où est passé l’appareil productif réunionnais ?

Doit-on refaire la liste des industries, commerces, entreprises réunionnaises, vendues et achetées par des fonds extérieurs, parfois mais rarement français.

Alors oui au redressement, mais surtout, arrête avec la casse !

 

Article vu 1 635 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web