Méthode chatel-robert avec leur « plan pour l’éducation » : nous décidons, et vous vous exécutez !

 

   Le caractère improvisé de la  visite de quelques heures jeudi dernier du ministre de l’éducation Luc Chatel et la présentation par Didier Robert, d’un plan tendant à faire de La Réunion une région-pilote en matière d’éducation n’a échappé à personne.

« C’est téléphoné », commente un journal.

 

Au-delà de ce constat, une analyse s’impose.

 

La priorité,  dit-on, serait la lutte contre le décrochage scolaire et l’illettrisme.

 

L’Alliance voulait faire de la lutte contre l’illettrisme une cause nationale.

 

À la Région, elle avait développé une panoplie d’actions allant de l’accompagnement du rectorat dans la prévention au soutien à la lecture publique en passant par le financement d’une enquête de l’INSEE, les ateliers permanents de lutte contre l’illettrisme, l’action en milieu carcéral, l’appui aux professionnels, etc.

 

En mettant en place  des financements conséquents. Pour l’heure, le « nouveau contrat »n’est qu’au stade de la déclaration d’ intentions.

  

Retenons cependant que Didier Robert -approuvé par le Ministre- fait de l’école le lieu privilégié de la lutte contre le fléau. À ses yeux, de manière implicite, c’est là que se fait et se défait l’illettrisme.

 

Une telle logique amènerait à passer en revue et à analyser toutes les causes du désastre afin de proposer les remèdes appropriées.

 

La question de la diglossie ne peut être évacuée. Cela nécessiterait une mobilisation de tous : le monde de l’éducation, les parents d’élèves, les communes, les assistantes sociales du Département, etc. On n’en est pas là.

 

Par contre, c’est pour mettre tout le monde sur le pont qu’une charte de partenariat  se déroulant sur la période 2007-2013 a été signée entre l’Etat, l’Académie, la Région, le Département et la CAF.

  

Un plan d’orientation stratégique avait été arrêté. Il fixait des objectifs, répartissait les responsabilités, précisait les missions de chaque partenaire. Il avait été lancé un appel à projets et des indicateurs de suivi était proposés.

 

Fidèle à sa manière de faire, l’équipe de Didier Robert veut mettre tout cet acquis à bas. Sans explications.

 

L’équipe régionale ne retient pas non plus les leçons. Son projet de trans éco express est bloqué. Car, outrepassant ses compétences, elle avait cru pouvoir organiser les transports en commun sur route. Elle aappris que cela ne se fait pas comme cela.

 

Avec son « plan stratégique pour l’éducation et la formation », Didier Robert recommence et va plus loin encore : il s’autoproclame seule et unique compétence autorisée dans le domaine de l’Education.

 

Il a  listé 6 priorités et il a la prétention de mettre l’action de tous les acteurs du système en cohérence avec ses décisions.

 

La discussion avec les  partenaires possibles n’aura de raison que pour la mise en œuvre de ces priorités définies hors concertation.. C’est mettre la charrue avant les bœufs ou, au pire, se comporter comme dans une république bananière.

 

Dans ce domaine, les acteurs potentiels sont aussi nombreux que dans celui du transport. Tous n’apprécieront guère la méthode consistant à mettre en œuvre des orientations et des actions prédéfinies.

 

Article vu 2 801 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

7 Commentaires sur

Méthode chatel-robert avec leur « plan pour l’éducation » : nous décidons, et vous vous exécutez !

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    mais il n’est même pas capable de demander à ce qu’il y ait plusieurs établissements scolaires inscrits à la liste de ceux qui proposent un autre rythme de travail. aux Antilles, Guyane, ces classes éues au dispositif sont plus nombreuses.
    La Réunion serait-elle « moins » que les Antilles Guyane, une fois de plus?

  • SophieNo Gravatar |

    Pourquoi faut-il tout mettre à bas ? On peut comprendre pour ce qui est du tram-train puisque Didier Robert en avait fait un des axes de sa campagne. Mais pourquoi mettre à mal une charte signée par tous, y compris par l’Etat ? Quand acceptera-t-il de comprendre que même si elles ne viennent pas de lui, les idées ne sont pas toutes à jeter, surtout quand elles réunissent tous les partenaires ?

  • EricNo Gravatar |

    normal que le gouvernement ait ciblée La Réunion comme région pilote. les autres régions (à l’exception de la Guyane et l’Alsace) sont toutes à gauche. donc très peu sensibles aux arguments (ou pseudo argument) avancés par DR ou Chatel.
    La Réunion, région pilote pour ouvrir l’apprentissage à 14 ans? pour la suppression des postes d’assistant d’éducation? pour la suppression de l’école maternelle?
    Je déraisonne? Non, malheureusement. Ce sont des idées déjà lancées par ce gouvernement. Des graines qu’il fallait semer sur un terrain propice. aujourd’hui, avec DR, c’est le cas.

  • GabriellaNo Gravatar |

    Dommage que l’idée du calendrier scolaire climatique n’ait pas été avancée. cela aurait permis un enseignement dans de meilleures conditions, dans des classes moins chaudes (bon, la question restait posée dans les hauts, mais c’est plus facile de chauffer que de climatiser)

  • GuillaumeNo Gravatar |

    connaissant la position d’une des proches collaboratrices de DR, tant à la mairie qu’à l’assemblée nationale, femme par ailleurs très branchée tourisme, on peut se demander pendant combien de temps encore le principe du créole à l’école va vivre

  • cytoyenNo Gravatar |

    quel a été le résultat de l’alliance sur ces panoplies d’actions ? L’élu en charge n’a pas du tout brillé en communication me semble-t-il

  • Pierre VERGESNo Gravatar |

    Je n’ai pas souvenir que l’Alliance ait voulu imposer quoi que ce soit dans ce domaine. Par contre, l’élue vice-présidente en charge de la question a constamment rappelé que la responsabilité première en matière de lutte contre l’illettrisme relevait de L’Etat. Il ne s’agit pas de faire de la com’ sur un sujet aussi sérieux. Reste une convention signée entre les différents partenaires à impliquer dans ce grand chantier : Etat, Région, Département, etc.

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web