Sarkozy et UMP, « faites vos jeux, rien ne va plus ! » : les syndicats de l’éducation boycottent à leur tour les voeux de Sarkozy

 

Les principales fédérations syndicales du monde éducatif ont décidé de boycotter ce mercredi les voeux de Nicolas Sarkozy, ceux-ci leur paraissant « hypocrites » quand des dizaines de milliers de postes sont supprimés.

 

La FSU, l’Unsa Education et le Sgen-CFDT, qui pèsent plus de deux tiers des voix aux élections professionnelles dans l’Education nationale, ont annoncé mardi leur intention de ne pas se rendre au Grand Palais aux « voeux au monde de la connaissance et de la culture ».


« Les mesures prises sous la responsabilité du chef de l’Etat sont par leur ampleur et leurs conséquences d’une telle gravité pour la très grande majorité des citoyennes et citoyens et pour l’avenir de notre pays que la présence de la FSU à ces voeux paraît impossible », a expliqué la principale fédération.

 

« L’Unsa Education ne se rendra pas à une cérémonie teintée d’hypocrisie alors que des réductions budgétaires massives portent atteinte aux établissements et aux services », a ajouté la deuxième.


Ce boycott n’est pas une première: en janvier 2009, tous les syndicats avaient déjà décliné l’invitation de se rendre à Saint-Lô (Manche), où le chef de l’Etat avait pourtant choisi de présenter pour la première fois des voeux spécifiques au monde éducatif.

 

Premier motif de colère: la poursuite en 2011 (et au-delà) des suppressions de postes, dans un contexte d’inégalités scolaires croissantes en France, soulignées par l’enquête internationale « Pisa 2009 » de l’OCDE.

 

Après 50.000 postes d’enseignants supprimés entre 2007 et 2010, le budget 2011 en prévoit 16.000 autres, concentrées dans les écoles et les collèges.


Le boycott « exprime le ras-le-bol et l’amertume face aux suppressions de postes et à ce qu’elles produisent dans le système éducatif. Les bonnes paroles ne suffisent pas, il faut des actes dans le budget », a commenté à l’AFP Thierry Cadart, secrétaire général du Sgen-CFDT, syndicat réformiste qui s’est finalement rallié à la position des autres organisations.

 

Alors que les établissements découvrent en ce moment au compte-gouttes les postes qui seront supprimés, ce qui provoque de la colère dans les plus grandes académies comme Versailles, Créteil ou Rennes, le monde éducatif prévoit une journée de protestations samedi 22 janvier à ce sujet.


La réforme de la formation des enseignants, unanimement jugée « calamiteuse », et la « dégradation » du dialogue social depuis quelques mois sont les deux autres raisons du boycott des voeux, auxquels ne se rendra d’ailleurs pas non plus le premier syndicat des universitaires (Snesup-FSU).


Article vu 2 875 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

3 Commentaires sur

Sarkozy et UMP, « faites vos jeux, rien ne va plus ! » : les syndicats de l’éducation boycottent à leur tour les voeux de Sarkozy

  • TwiggyNo Gravatar |

    Nouvelles réformes inutiles dans l’Education Nationale, nouvelles suppressions de postes, nouvelles colères des syndicats, bonne nouvelle année 2011 !

  • une reunionnaise en metropoleNo Gravatar |

    je n’avais pas remarqué, mais je remarque que ce midi, sur tous les autres sites j’ai à coté de internet, le petit oeil avec le sens interdit.Et quand je suis sur ce blog, il n’y ai pas; c’est bizarre quand meme.Meme le site « temoignages » il y est.Cela vient de quoi?

  • une reunionnaise en metropoleNo Gravatar |

    il y a un cousin qui est venu manger m’a dit que je n’ai pas le petit oeil avec le sens interdit, c’est parce que sur le blog il n’y a pas de publicité.

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web