L’Élysée fait de « l’esbroufe » sur la croissance, estime le PS

 

   Sale temps pour le gouvernement Sarkozy : sondages catastrophiques, ministres prolixes en déclarations fracassantes, contradictoires, confrontés aux révélations embarrassantes, le tout sur fond de grogne syndicale et citoyenne. Et la situation ne s’arrange pas.

 

C’est dans ce contexte que le Président de la République et certains de ses ministres ont « concocté » un nouveau plan de rigueur …pardon, d’économies.

 

Selon l’agence Reuters, le PS  déclare :

 

« Une nouvelle fois, les mesures annoncées sont loin d’être à la hauteur et cette réunion de travail s’apparente surtout à un énième coup de communication…Après l’esbroufe sur la sécurité, voilà l’esbroufe sur la croissance de l’économie et la baisse des déficits » (Michel Sapin).

 

Selon l’AFP, « Le gouvernement doit trouver « entre 3 et 3,5 milliards d’euros supplémentaires » d’économies pour compenser sa révision à la baisse de la prévision de croissance de la France pour 2011″.

C’est ce qu’a déclaré le ministre du Budget François Baroin sur RTL.

 

À l’issue d’une réunion au fort de Brégançon (Var), à laquelle participaient le président de la République, le Premier ministre, ainsi que les ministres de l’Economie et du Budget, le gouvernement a notamment annoncé qu’il abaissait d’un demi-point, à 2,0%, sa prévision de croissance de l’économie française pour 2011.

 

« C’est la rigueur qui s’avoue, c’est l’esbroufe qui se confesse et Nicolas Sarkozy a été obligé d’avouer pour cette rentrée qu’il avait menti sur les prévisions de croissance prévues jusqu’alors« , a déclaré pour sa part sur i>Télé Pierre Moscovici, député du Doubs.

 

Commentaires :

 

Le gouvernement confirme  la rigueur qui pèsera sur l’ensemble des ménages, et en particulier des plus modestes d’entre eux.

 

Raison de plus pour manifester le dimanche 29 août à Saint-André aux côtés de l’ARCP (Alliance des Réunionnais Contre la Pauvreté), et le mardi 7 septembre à Saint-Denis et à Saint-Pierre contre la réforme injuste des retraites.

 

Article vu 1 692 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

12 Commentaires sur

L’Élysée fait de « l’esbroufe » sur la croissance, estime le PS

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    en juillet, au Japon, Fillon prononçait pour la première fois le mot rigueur. il s’en excusait presque après, en affirmant qu’il ne s’agissait pas d’une rigueur économique, mais d’une rigueur dans la dépense..
    « Non, nous ne menons pas une politique économique de rigueur, parce que nous n’avons pas choisi de baisser les salaires des fonctionnaires, comme l’ont fait beaucoup d’autres pays européens, nous n’avons pas choisi d’augmenter la TVA de deux points comme le font nos amis britanniques », a-t-il ajouté. disait-il.
    or, si les salaires des fonctionnaires ne sont pas baissés, ils sont gelés
    quant à la question de la TVA, elle n’est pas réglée, elle pourrait bien augmenter… RDV pour la discussion du PLF 2010
    et tous dans la rue le 7 septembre

  • Tcherno-BillNo Gravatar |

    Le retour de la croissance en Allemagne grace aux
    exportations industrielles va permettre de donner
    des augmentations aux salariés et ainsi conforter
    la reprise par une relance de la consommation des
    ménages. Une spirale vertueuse que nous ne verrons
    pas demain en France. Chez nous, la consommation avait moins chuté que chez nos voisins grace à notre modèle social où la part du public et des transferts sociaux y est plus importante, et a donc permis de maintenir un niveau de consommation
    élevé pendant quelques mois. Le creusement des déficits montre les limites de cette orientation et on voit mal où nous allons pouvoir aller chercher la seule chose qui pourrait nous tirer d’affaire : La Croissance !

  • Bruno H.No Gravatar |

    les économies sur les niches fiscales et sociales devront atteindre 10 milliards d’euros. Baroin avait déjà annoncé ce chiffre en juillet. et ce ne sont pas ces affirmations (voir le figaro de ce jour) qui vont changer le cours des choses: il y aura bel et bien une hausse des impôts, de la TVA et de tous les autres prélèvements obligatoires

  • citoyenne lambdaNo Gravatar |

    le gouvernement dit vouloir trouver 10 millions d’euros, histoire seulement de boucler le budget. Les informations données par les ministres disent qu’il n’y aura pas de hausse d’impôts.
    Même pas sur les sociétés dont certaines connaissent des chiffres d’affaires à la hausse, des bénéfices conséquents.
    Je vous parie qu’il ne va pas toucher à l’impôt sur les sociétés mais que l’impôt sur le revenu va connaître une augmentation

  • bruno H.No Gravatar |

    Dans le Figaro, Baroin est clair: « Pour réduire les déficits, nous avons décidé d’agir en priorité sur la dépense, ce qui passe notamment par des réformes structurelles. Dans un pays où les dépenses publiques représentent plus de la moitié de la richesse nationale, c’est là que se trouvent les marges de manœuvre conséquentes. »
    On est prévenus

  • bruno H.No Gravatar |

    et j’ai oublié de vous livrer cette petite phrase très claire:

    Certaines niches seront supprimées. D’autres réductions d’impôts seront recentrées ou verront leur modalité de calcul révisée. L’idée est de partager l’effort entre les entreprises et les ménages. Nous prendrons nos décisions définitives à la mi-septembre.

    partager les efforts entre ménages et entreprises… nous y voilà

  • EricNo Gravatar |

    TEPA : c’est pas là….
    la loi Travail Emploi Pouvoir Achat: c’était pour permettre de travailler plus pour gagner plus et surtout pour permettre aux entreprises d’être plus libres… de leurs finances
    Ca a fait pschitt: un seul exemple: la soi disante défiscalisation des heures supplémentaires (beau cadeau aux entreprises) quel bilan? les exonérations de charges sociales ont elles permis de créer des emplois? on a même vu des entreprises recourir aux défiscalisations des heures sup tout en … licenciant.
    quelle justice, dans tout cela?

  • SophieNo Gravatar |

    Je serai aux deux manifestations. J’espère qu’elles montreront au gouvernement notre volonté d’un changement radical de cette politique trop rigoureuse pour les plus démunis.

  • Géraud-Legros GeoffroyNo Gravatar |

    Il est significatif que la réunion de Brégançon conscacrée à « la croissance » se soit achevée par des estimations en berne pour l’année 2011. Ainsi que par des coupes dans des soit-disant « niches », en réalité quelques mesures qui soulageaient -encore- la middle-class.
    En revanche, je ne suis pas certain que Sarkozy ait dû « avouer » les révisions à la baisse en matière de croissance.
    En réalité, ces mauvais chiffres l’arrangent: ils renforcent le sentiment de fatalité dont à besoin le Gouvernement pour imposer ses contre-réformes, sentiment nourri parallèlement aussi par les agences de notation et par les prescriptions du FMI de Mr Strauss-Kahn.

  • Géraud-Legros GeoffroyNo Gravatar |

    Il est significatif que la réunion de Brégançon consacrée a « la croissance » se soit achevée par des estimations en berne pour l’année 2011. Ainsi que par des coupes dans des soit-disant « niches », en réalité quelques mesures qui soulageaient -encore- la middle-class.
    En revanche, je ne suis pas certain que Sarkozy ait dû « avouer » les révisions à la baisse en matière de croissance.
    En réalité, ces mauvais chiffres l’arrangent: ils renforcent le sentiment de fatalité dont à besoin le Gouvernement pour imposer ses contre-réformes, sentiment nourri parallèlement aussi par les agences de notation et par les prescriptions du FMI de Mr Strauss-Kahn.

  • cytoyenNo Gravatar |

    de la ri-go-lance !!!!

  • PICSOUNo Gravatar |

    le gouvernement envisage de durcir la fiscalité des offres combinées « triple play » (téléphone fixe, télévision, Internet) dès 2011. Aujourd’hui, 50 % de la facture seulement est taxée au taux de TVA de 19,6 %. Cette part pourrait être relevée à 60 % ou 70 %.
    Il paraît que c’est à la demande de Bruxelles….
    Encore une bonne nouvelle

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web