R’humeur – Excès de sucre dans les boissons : qui est responsable ?

  Le JIR d’hier nous rend compte de l’inauguration d’une ligne moderne destinée à quadrupler la production de boissons gazeuses et non gazeuses de la société « Brasseries de Bourbon ».

 

Une nouvelle ligne de production de boissons gazeuses et non gazeuses, « dernière génération », « la plus moderne de l’océan Indien », destinée à faire passer l’industriel local dans une nouvelle ère.

 

Jusque là, quoi de plus normal ?

La Réunion ne peut qu’être fier de voir une industrie comme celle-là spécialiser sa production.

 

Mais lorsque, comme le souligne le JIR, le directeur de cette société déclare, à propos de la loi Lurel sur l’harmonisation des taux de sucre  entre l’Outre-mer et la métropole, que si celle-ci est fondée, «  elle n’a pas tellement de sens dans son application… », on ne peut pas être d’accord.

 

Surtout lorsque ce directeur rajoute :

 » On ne pourra pas empêcher quelqu’un de consommer sucré. Il faut plutôt travailler sur l’éducation et l’information au consommateur ».

 

Ainsi donc, liberté laissée au consommateur de sucrer un produit acheté sans excès de sucre ne suffit pas.

Au nom de la liberté, de la liberté d’entreprendre et de la liberté du commerce et de l’industrie, un industriel pourrait participer à l’aggravation de la situation en matière de santé, alors qu’il connaît les ravages que fait le diabète dans notre Île.

 

Certes, il n’est pas question de stigmatiser les seules boissons sucrées, gazeuses ou non.

Et la politique de prévention ne saurait être envisagée sous la seule responsabilité des acteurs privés.

 

Cela relève bien sûr de la sphère publique, mais pas seulement.

Il serait temps que chacun comprenne que nous avons tous un rôle à jouer pour favoriser un développement durable, et cela concerne aussi celles et ceux qui interviennent dans le domaine alimentaire.

 

Pour conclure, je vous propose de méditer sur une chanson de l’époque qui pose bien le problème que l’on rencontre aujourd’hui dans bien des domaines : lorsque l’audace ne va pas jusqu’au « ce n’est pas moi, c’est les autres », la mesure va quand même jusqu’au « ce n’est pas moi » !

 

Cette chanson, « Qui a tué Davy Moore », a été magnifiquement chantée par Graeme Allwrigth, qui a séjourné quelques temps dans la ville Le Port « sa mèm mèm » !

 

Qui a tué Davy Moore ? 

Qui est responsable et pourquoi est-il mort ?

 

Ce n´est pas moi, dit l´arbitre, pas moi 

Ne me montrez pas du doigt!

Bien sûr, j´aurais peut-être pu le sauver

Si au huitième j´avais dit « assez ! »

Mais la foule aurait sifflé

Ils en voulaient pour leur argent, tu sais

C´est bien dommage, mais c´est comme ça

Y en a d´autres au-dessus de moi

C´est pas moi qui l´ai fait tomber

Vous ne pouvez pas m´accuser !

 

Qui a tué Davy Moore ?

Qui est responsable et pourquoi est-il mort ?

 

Ce n´est pas nous, dit la foule en colère

Nous avons payé assez cher

C´est bien dommage, mais entre nous

Nous aimons un bon match, c´est tout

Et quand ça barde, on trouve ça bien

Mais vous savez, on n´y est pour rien

C´est pas nous qui l´avons fait tomber

Vous ne pouvez pas nous accuser !

 

Qui a tué Davy Moore ?

Qui est responsable et pourquoi est-il mort ?

 

Ce n´est pas moi, dit son manager, à part

Tirant sur un gros cigare

C´est difficile à dire, à expliquer

J´ai cru qu´il était en bonne santé

Pour sa femme, ses enfants, c´est bien pire

Mais s´il était malade, il aurait pu le dire

C´est pas moi qui l´ai fait tomber

Vous ne pouvez pas m´accuser !

 

Qui a tué Davy Moore ?

Qui est responsable et pourquoi est-il mort ?

 

Ce n´est pas moi, dit le journaliste de la tribune

Tapant sur son papier pour la une

La boxe n´est pas en cause, tu le sais

Dans un match de foot y a autant de dangers

La boxe, c´est une chose saine

Ça fait partie de la vie américaine

C´est pas moi qui l´ai fait tomber

Vous ne pouvez pas m´accuser !

  

Qui a tué Davy Moore ?

Qui est responsable et pourquoi est-il mort ?

 

Ce n´est pas moi, dit son adversaire, lequel

A donné le dernier coup mortel

De Cuba il a pris la fuite

Où la boxe est maintenant interdite

Je l´ai frappé, bien sûr, ça c´est vrai

Mais pour ce boulot on me paie

Ne dites pas que je l´ai tué, et après tout

C´est le destin, Dieu l´a voulu.

 

Qui a tué Davy Moore ?

Qui est responsable et pourquoi est-il mort ?

 

Article vu 1 580 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web