25 millions de nouveaux touristes chinois chaque année et l’IRT et la Région vont… en Australie !

 

La Chine : un énorme marché touristique  à prendre.

Même si La Réunion n’en prenait que 1%, elle verrait son nombre de nuitées exploser.

 

Toujours est-il que

d’une part, l’IRT et la Région ne semblent pas attirés par la Chine et que

d’autre part, les résultats positifs enregistrés ces deux premiers mois n’ont aucune relation avec ce qui pourrait s’apparenter à une stratégie de développement touristique.


LE BAROMÈTRE DU SNAV


Le SNAV (syndicat national des agences de voyages) a publié son premier baromètre pour janvier et février.

Au mois de janvier, les départs ont reculé de 3% en volume d’affaires et 1% en nombre de clients.

 

En février, la chute s’accélère avec un recul de 11% en nombre de clients, mais avec un volume d’affaires en hausse de 7%, ce qui reflète une hausse du panier moyen.

 

Les prises de commandes accusent une baisse de 15% en nombre de personnes, avec une hausse du volume de 1%, pour janvier.

 

Pour février, le nombre de clients chute de 31% alors que le volume d’affaires  baisse de 8%.

 

Un chiffre qui s’explique par des reports de ventes de la Tunisie et de l’Egypte sur les long-courriers, notamment les Antilles et le Mexique, des destinations plus chères.


À CAUSE DES ÉVÈNEMENTS EN AFRIQUE DU NORD


Un report que l’on a pu enregistré à La Réunion : en effet, selon l’INSEE, au mois de janvier 2011, les hôtels classés réunionnais ont enregistré 68.900 nuitées.

 

En  janvier 2010, ce nombre était de 65.800 mais en janvier 2009, il atteignait 72.600.

L’augmentation de la fréquentation touristique à La Réunion ne serait donc pas du tout liée aux « actions » menées par l’IRT.


L’IRT, justement, devrait lire la presse professionnelle. Ou le Figaro, qui publie ces mêmes chiffres.

Et de regarder les profonds changements qui s’opèrent en Asie.

 

Mais on ne peut tout de même pas demander à Mme Farreyrol de lire « Le Quotidien du peuple » (qui parle de tourisme). Même en ligne.


LA CHINE 2ÈME PLUS GRAND MARCHÉ DU VOYAGE !


Elle et son équipe auraient pourtant appris que la Chine devrait dépasser le Japon et devenir le 2e  plus grand marché du voyage et du tourisme du monde, à l’intérieur comme à l’étranger, d’ici 2013.

 

La Chine représente actuellement 6% des revenus du tourisme mondial. Cette proportion devrait passer à 8% en 2013 et 14% en 2020, d’après le rapport.


Il n’y a pas si longtemps déjà, la plupart des touristes d’Asie venaient du Japon ou de la Corée du Sud, les marchés les plus riches de la région, mais cela est en train de changer rapidement.

 

Le marché en Chine, comprenant les voyages intérieurs et internationaux, devrait connaître une croissance de 14% par an pour atteindre 5.500 milliards de Yuans (839 milliards de Dollars US) en 2020.


70.000 VISITEURS PAR JOUR


Il y aura en moyenne 25 millions de Chinois voyageant pour la première fois chaque année, ou 70.000 par jour, pour les 10 années qui viennent.

 

Les voyages internationaux en partance de Chine deviendront une source majeure de croissance pour les organisateurs des pays de destination.


Comparée avec le marché intérieur du voyage qui est déjà d’une taille significative, la demande chinoise en voyages internationaux est encore récente.

 

Mais elle devrait augmenter de 17% par an lors de la prochaine décennie, dopée par des revenus et des aspirations en hausse.

 

D’ici 2020, près de 25% des voyageurs étrangers arrivant au Japon ou en Corée du Sud viendront de Chine,tandis que le pays contribuera à plus de la moitié des nouvelles arrivées en Europe.


Et pourtant, l’industrie chinoise du tourisme en est encore au stade de l’enfance et  voyager demeure encore une dépense largement secondaire, bien moins importante que d’améliorer son logement ou de posséder une voiture.

                                                                                                                         

Article vu 2 876 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

6 Commentaires sur

25 millions de nouveaux touristes chinois chaque année et l’IRT et la Région vont… en Australie !

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    qu’est ce que Didier Robert a fait de concret dans le domaine du développement touristique depuis qu’il est à la Région? en augementant les montants des aides, accordées aux sociétés, est-ce que cela a permis de générer de l’emploi (BTP et hôtellerie)?
    les îles Vanille? quels bénéfices réels pour La Réunion?
    l’ouverture à l’extérieur? a part l’Australie, certes, la venue d’une délégation chinoise (mais il n’y est pour rien)…
    l’IRT comme la SR21 vont connaître le même sort que la SEMADER ou la SEMITTEL: être amoindries et finir comme pompe à fric !

  • ChomeurNo Gravatar |

    2010 Annee du Tourisme
    C est en tout cas ce qu’avait annonce Didier Robert. Mais les chiffres de frequentation n’ont toujours pas été publiés officiellement alors que l’an dernier ils l’étaient depuis le 17 mars.
    Cela ne présage rien de bon, sinon la Region et l’IRT en auraient fait un argument électoral. Pourtant l’IRT, avec ses plus de 100 salariés (!!!) devrait être devenu le vaisseau amiral du tourisme ( augmentation de plus de 30 salaries en 9 mois).
    Je crains que cette association ne se transforme en radeau de la Meduse tres prochainement. Les résultats excellents du premier semestre étaient le fruit de l’excellente campagne de l’ancienne gouvernance. Une augmentation exceptionnelle de ce budget au second semestre 2010 aura servi a quoi? Surtout que la Region subventionne aussi l’ATR ancienne ATSR (association du tourisme du sud) qui a fait des opérations mémorables, les retombées sont visibles sur le site Region, un quart de page dans un quotidien régional pour un investissement de cent cinquante mille euros pour un salon paumé. Les opérations du secteur tourisme se résument à une reprise des actions de l’ancienne gouvernance et de déterrer des actions de l’ex CTR. La seule nouveauté étant les voyages tous azimuts de la Presidente et du directeur : Australie Chine Seychelles Maurice Et voyages quasi hebdomadaires vers la Metropole et j’oubliais les Emirats arabes. Tout cela en délégation bien sûr !

  • vanille des ilesNo Gravatar |

    Année du Tourisme ? mais non chômeur, c’est l’Année des « Placements affinitaires  »
    Apres les amis en charge de la communication sur le terrain et qui ont été renvoyés dans leurs filets aux élections ces derniers squattent maintenant le Roland Garros pour un café pour mieux savourer leur défaite et leur incompétence d’occuper une fonction, à recycler par la boite de coaching à la Posssession et evidemment aux frais de l’IRT.
    Un article du quotidien a dénoncé l’embauche de la fille de Jacqueline à la Région pour la Culture ….9000 euros soit salaire environ 6,9 fois le SMIC horaire , merci me donner démarches à suivre pour prétendre à un tel salaire ..
    Pauvre de nous, Reunionnais qui financont de tels dérives, abus , et qui n’avons que nos yeux pour constater et pleurer …
    Jacqueline ne t’inquietes pas l’Année du tourisme te rapportera en miles et tu seras dans le livre des records des Nuls ( sans oublier ta porteuse de valise ) il te restera la chanson et encore …je te conseille de faire tes adieux à la soucoupe volante car c’est à ton niveau et de ton age …

  • ClaudeNo Gravatar |

    Quelques caractéristiques du marché chinois :

    – La Chine est le marché touristique émetteur mondial avec la plus grande croissance.
    – La Chine est le pays avec la plus grande population internaute du monde : plus
    de 450 Millions d’internautes dont 33% sont des mobinautes !
    – La Chine est le pays le plus engagé en ligne avec 92 % d’internautes qui sont
    actifs dans les réseaux sociaux chinois.
    – 80 % des internautes chinois recherchent et s’informent via l’Internet chinois
    pour le choix de leurs vacances.
    – 95 % des internautes chinois font plus confiance aux marques qui ont une
    présence active dans les réseaux sociaux chinois et de micro-blogging.
    – Les réseaux sociaux chinois sont le media le plus influent de la Chine moderne,
    bien plus que les agents de voyage, les journaux, les magazines ou la Télévision.
    – La structure du marché a changé : il existe un fort développement du marché
    FIT et de la demande pour des produits personnalisés et thématiques.
    – La Chine a une classe moyenne grandissante et une classe aisée de millionnaires
    avide de consommer les marques françaises de luxe et le tourisme.

    (sources : COTRI, Digital Influence Index, China Outbound Tourism Express,Dragon Trail,CNNIC)

    Depuis que la destination Canada est une destination ADS (depuis 1 an), elle investit intelligement en marketing digital dans l’Internet chinois.

    Je peux vous donner des exemples très concrets et des études de cas…

    Pour votre région, il faut penser aux synergies Maurice > Réunion et optimiser le futur vol Maurice – Chine

    A votre écoute si vous voulez plus d’info

    Bien cordialement

    Claude Bénard
    Chef representative Europe
    Dragon Trail
    http://www.dragontrail.com

  • Pierre VERGESNo Gravatar |

    Merci Claude, pour ces infos. Une info supplémentaire : Air Austral propose des vols vers de nombreuses destinations en Chine en collaboration avec Thaï Airways.

  • ClaudeNo Gravatar |

    Bien, vous avez donc beaucoup de cartes en main :

    la destination + les professionnels de votre territoire + les avions

    Et un plus, vous avez peu de décallage horaire et plus proche de la Chine que la Métropole.

    Vous reste à emarketer tout çà auprès du marché outbound chinois et des internautes chinois à haute contribution.

    On est présent et partenaire du salon China Outbound Travel & Tourism Market (COTTM) des 13-15 Avril à Beijing.
    Regardez qu’elles sont les destinations qui se positionnent !
    http://www.cottm.com/

    Bonne continuation

    Claude

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web