À propos d’un scoop ce 14 juillet 2011 lu sur le site imaz press reunion : il était temps !

 

Bonne nouvelle que celle relayée en exclusivité par le site IPR ce jour.

Elle concerne la demande de classement de notre Île en DTA, destination touristique autorisée. Il était temps !

 

En effet, cette mesure était réclamée depuis 2004 et refusée par le gouvernement français malgré de nombreuses relances, tant par la majorité de Paul Vergès au Conseil Régional que par moi-même, alors président de l’IRT, Île de La Réunion Tourisme.


Mais le plus « comique » si l’on peut s’exprimer ainsi, c’est que Didier Robert veut claironner sur cette mesure en faisant croire que ce serait grâce à ses interventions que le précieux sésame aurait été obtenu.

Au passage, on « instrumentalise » le Consul de Chine à La Réunion, en tentant de le faire jouer un rôle de « faire-valoir » demain lors d’une conférence de presse qui se tiendra à la Pyramide inversée.


Quand on sait que Didier Robert est allé inaugurer une agence d’Air Mauritius en Chine il y a quelques jours, on mesure les capacités de « contorsions » politiques du personnage !

Ci-dessous l’info exclusive parue ce jeudi 14 juillet sur le site d’IPR, sous le titre « RELATIONS AVEC LA CHINE – La Réunion «destination touristique autorisée» :


« Le gouvernement chinois va attribuer à La Réunion le statut de « destination touristique autorisée » (DTA). L’annonce sera faite officiellement ce vendredi 15 juillet 2011 au conseil régional.

L’obtention de ce statut va faciliter la délivrance de visas touristiques pour les groupes de touristes chinois désirant se rendre dans l’île. L’obtention de ce statut est l’aboutissement d’un processus engagé il y a plusieurs années par le conseil régional alors présidé par Paul Vergès.


Tout commence en février 2004 avec la signature d’un accord entre l’Union européenne et les autorités chinoises, accordant le statut de DTA aux territoires de l’espace Shenguen.

Cette convention exclut La Réunion au motif qu’elle ne fait pas partie de cet espace.


Soulignant les potentialités d’échanges entre notre île et la Chine, Paul Vergès, alors président du conseil régional, était intervenu auprès du gouvernement français. Il demandait que l’île puisse également bénéficier de dispositions facilitant la de délivrance de visas aux touristes chinois.

La Région multipliait les interventions en ce sens. Cela avait permis d’évoquer le sujet lors des rencontres entre le Président de la République Populaire de Chine M. Hu Jintao et Jacques Chirac alors Président de la république.


La question revenait ensuite régulièrement lors des échanges entre des représentants politiques de La Réunion, du gouvernement français et des autorités chinoises.

Une première étape décisive dans l’obtention de la DTA a été franchie en février 2010 avec l’ouverture d’un consulat de Chine à La Réunion.


Depuis, la délivrance des visas pour les Réunionnais désirant se rendre en Chine est facilitée. Mais l’obtention du sésame légal d’entrée dans l’île pour les Chinois reste compliquée.

Lors des états généraux de l’outre-mer en 2009, la Région avait de nouveau demandé aux autorités françaises «d’apporter une réponse concrète à cette question».


«Les associations culturelles et les dirigeants de l’époque de l’Île de La Réunion tourisme (IRT) sont également intervenus à plusieurs reprises dans le même sens auprès de l’État français» se souvient un membre d’une association œuvrant pour la promotion des échanges culturelle entre la Chine et l’île.

En août 2010 encore, lors de la participation de La Réunion à l’exposition universelle de Shanghai, les élus de l’Alliance, – qui sont dans l’opposition régionale depuis mars 2010 -, avaient demandé à Didier Robert, nouveau président du conseil régional , de relancer ce dossier.


Le temps de la diplomatie a connu son rythme «mais la mobilisation de tous ceux qui œuvrent depuis plusieurs années pour le développement des échanges entre La Réunion et la Chine a fini par porter ses fruits» se réjouit un professionnel du tourisme.

La Réunion bénéficiera donc bientôt du statut de « destination touristique autorisée ». «C’est la possibilité ouverte d’impulser un flux touristique directement entre la Chine et La Réunion.


Rien n’obligera désormais les touristes chinois à transiter par Maurice pour avoir un visa pour La Réunion» conclut le professionnel du tourisme.

 

www.ipreunion.com

                                                                                                                                                                       

Article vu 1 665 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

2 Commentaires sur

À propos d’un scoop ce 14 juillet 2011 lu sur le site imaz press reunion : il était temps !

  • Bruno97490No Gravatar |

    bravo à IPR pour l’information.
    et La Réunion destitnation touristique autorisée… c’est en quelque sorte « normal »…. vous imaginez un peu la tête de Penchard qui a tellement vanté l’accord Maurice / Réunion pour les visas…. si La Réunion n’avait pas été DTA….. bon, elle n’en est pas à une contre vérité près, mais là ça aurait fait vraiment désordre

  • RobertNo Gravatar |

    Didier et Jacqueline vont encore sortir la grande cavalerie médiatique pour de réjouir du fruit « de leur travail ».

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web