Énergie – Prix des carburants : les marges de manœuvre de la Région

 

   Que peut-on retenir de ce conflit du prix de carburants ?

Pour avoir été au cœur d’une situation similaire en 2008, je pense que de nombreux enseignements peuvent être tirés.

 

La première leçon à en tirer, c’est qu’aujourd’hui, vu le contexte social de notre île et surtout au regard de la crise économique que vit la population réunionnaise, nous avons déjà largement dépassé le seuil du tolérable avec un prix du litre de gas-oil à 1,29 euros.

Et cela, les autorités doivent en prendre conscience.

 

C’est ce que j’avais à l’époque expliqué sous les insultes de partisans envoyés par Didier Robert devant la préfecture.

Ce dernier avait, dans ces moments pourtant difficiles, exigé de l’ancienne majorité régionale la baisse de 30 cents d’euros.

 

Aujourd’hui, à son tour aux commandes de la collectivité, il affirme le contraire sous pretexte qu’une baisse de 25 cts aurait pour impact une perte de 125 M d’euros d’investissements.

Avec un toupet incroyable, et un sourire crispé, il annonçait que ce serait donc une perte de travaux pour les entreprises.

 

Mais quels sont chantiers engagés actuellement par la Région ?

 

Le pont de la Rivière St-Etienne ?

Il avait été programmé et les travaux lancés par l’ancienne majorité !

 

La déviation de St-Joseph ?

Idem ! Les travaux ont été lancés par l’ancienne majorité !

 

Le boulevard Nord ?

1°- Les études ne sont même pas lancées. 

2°- Comme pour la future route du littoral, on ne sait même pas combien cela va nous coûter !

 

Aujourd’hui, les investissements engagés par l’ancienne majorité, et indispensables à l’aménagement de notre île, Didier Robert ne peut les remettre en cause.

Bien qu’il ait poignardé l’économie de notre Île en refusant de demander à son ami Sarkozy d’accepter un effort supplémentaire pour boucler le financement du projet Tram Train.

 

Pourtant le président de Région a des marges de manœuvres pour répondre aux attentes des transporteurs et des représentants des consommateurs réunionnais, et permettre de baisser de façon substantielle le prix des carburants.

Un seul exemple : réduire le budget de certaines structures régionales.

 

En commençant par celui de l’IRT, une structure pour « bat karé », dont le budget a plus que doublé en 2 ans.

En poursuivant avec le budget communication qui dépasse l’entendement et qui se traduit à de la propagande quotidienne sur tous les supports…

 

En achevant par une démarche de dignité réunionnaise, qui doit aboutir à ce que la Région cesse de se substituer à l’État dans certaines compétences, comme par exemple la continuité territoriale.

 

Il faut savoir que pour l’année 2011, l’État n’a versé que la moitié de l’enveloppe qu’il devait à la Région, 4 M d’euros au lieu de 8 M.

Et que pour 2012, la Région a doublé le budget de la continuité territoriale, 16 M d’euros, non pas pour doubler le nombre de bénéficiaires, mais afin de permettre de payer la part de l’État.

 

En clair, les Réunionnais paient deux fois leur droit d’être français et de se déplacer sur le territoire national. Comment peut-on appeler ce genre de réunionnais qui acceptent cela ? 

 

Article vu 2 932 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

2 Commentaires sur

Énergie – Prix des carburants : les marges de manœuvre de la Région

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    les Réunionnais paient leur continuité territoriale, ils paient le cout de la vie (fonds versé par les communes pour le gaz)
    et les pétroliers font des bénéfices exhorbitants
    ça ne peut plus durer

  • IsaacNo Gravatar |

    Il y a des moyens de réduire sa facture automobile, carburant et autres postes de coûts !
    Des pistes sur http://www.roulermoinscher.fr

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web