Alerte climatique – Le niveau de la mer augmenterait d’un mètre d’ici à 2100

 

Il y a 15 jours, le mercredi 11 mai 2011, sous le titre « À mon ex collègue à la Région, Dominique Fournel, en charge de « l’impossible route du littoral », j’alertais l’opinion sur les risques de dégâts que pourraient subir des ouvrages du fait d’une élévation plus forte que prévue du niveau des océans.

 

Cela est confirmé par une information parue dans ‘Le Monde » : Le niveau de la mer pourrait s’élever d’un mètre d’ici un siècle en raison du réchauffement climatique.


Une hausse qui risque de multiplier les inondations dévastatrices sur les régions côtières, a conclu un rapport australien rendu public lundi 23 mai.

 

Le premier rapport de la commission climat du gouvernement australien a indiqué que les preuves du réchauffement de la Terre ne faisaient plus de doute, et que la dernière décennie avait été la plus chaude jamais enregistrée.

 

Basée sur les données scientifiques les plus récentes collectées dans le monde, cette étude rapporte que les émissions de gaz à effet de serre sont sans aucun doute responsables de l’élévation des températures, du réchauffement des océans et de la montée du niveau de la mer.


« LA GLACE FOND À UN TAUX CROISSANT »


« Je pense que la hausse moyenne du niveau de la mer en 2100 comparé à 1990 sera de 50 centimètres à 1 mètre », a écrit dans la préface du document le professeur Will Steffen  responsable de la commission.

 

Il a indiqué que, bien que sa prévision soit supérieure à celle du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) datée de 2007, qui était en dessous des 80 cm, il n’y avait pas contradiction car le GIEC avait évoqué la possibilité de chiffres plus élevés.


« On est presque cinq ans plus tard maintenant, on en sait plus sur le comportement des calottes glaciaires.

On a de très bonnes informations sur le Groenland.

Nous savons que la glace fond à un taux croissant, a-t-il déclaré à la presse.

Cela nous indique qu’il faut tendre vers l’estimation haute d’un mètre.

Et il y a des gens qui disent qu’il faut aller bien au-delà. »

 

Selon ce rapport, une élévation du niveau de la mer de 50 centimètres aurait un impact significatif inattendu, avec des inondations extrêmes dans les villes côtières de l’Australie telles que Sydney et Melbourne.


M. Steffen a indiqué que dans certains cas, des catastrophes qui se produisent actuellement une fois par siècle, surviendraient une fois par an.


Commentaires :

 

Cela fait des mois, voire des années, que nous ne cessons d’alerter les pouvoirs publics.

L’actuelle présidence de Région aussi est alertée sur ce fait.

Rien n’y fait, l’équipe de Didier Robert continue à faire comme si le niveau de l’océan Indien allait rester à celui d’aujourd’hui.


Donc, s’il veut vraiment construire une nouvelle route littoral – que l’on ne dit plus aujourd’hui, entièrement sécurisée – il devait peut être tenir compte de ces rapports qui convergent tous dans le même sens ; à moins qu’il ne souhaite construire une nouvelle route que pour moins d’un siècle…

                                                                                                    

Article vu 2 017 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web