Désenclavement numérique – Avec la région réunion : Maurice : 3 / Réunion : 0

 

   Après les accords avec la Chine dans le domaine du tourisme, ont surgi  les accords avec l’Inde dans le domaine de la recherche et de l’université.

 

Et cette fois-ci, c’est la signature d’un contrat pour le développement des infrastructures numérique, avec la Chine !

 

Parle-t-on de La Réunion ? Et puis quoi encore…

 

C’est l’agence de presse chinoise Xinhua qui dévoile l’information : l’Île Maurice va signer le contrat pour le réseau LION 2 cette semaine.

 

Il s’agit de la construction et de la maintenance du câble à fibre optique LION 2 (LOWER INDIAN OCEAN NETWORK).

 

Parmi les partenaires de l’opération : Mauritius Telecom, Emtel, Orange Madagascar, France Telecom, SCS, Les Seychelles, SRR, STOI et Telkom Kenya.

 

Le câble LION 2 viendra ainsi prolonger le câble LION 1 qui relie déjà l’île Maurice, La Réunion et Madagascar.

 

Le câble LION 2 partira du nord de Madagascar jusqu’à Mombasa au Kenya, avec des points de connexion à Mayotte et aux Seychelles. 

 

C’est le René Descartes, le navire câblier de France Telecom, qui effectuera la pose.

 

Grâce à la mise en service du LION 2, Mayotte devrait être ainsi connectée pour la première fois au haut débit fin 2011. Par la suite, ce sera au tour des Seychelles.

  

______________________________________________________

LION 1, LION 2, EASSy, TEAMS…

______________________________________________________

 

Le câble LION est considéré comme un moteur essentiel de développement de la coopération régionale dans l’océan Indien.

 

L’objectif de la première phase du projet, qui concerne 1 070 km de câbles, était de relier l’île Maurice, La Réunion et Madagascar pour intensifier les échanges entre les trois îles grâce à la fibre optique.

 

Toujours selon le tracé prévu, le câble sera prolongé jusqu’à Mombasa au Kenya, où il sera connecté éventuellement à d’autres câbles sous-marins tels que :

 

l’EASSy (East African Submarine System) câble de 10 000 kilomètres qui connectera l’Afrique du Sud, l’Éthiopie, Madagascar, les Seychelles, les Comores, le Botswana, le Mozambique, la Tanzanie, le Soudan, le Kenya, Maurice, Djibouti et l’Érythrée,

 

et TEAMS (THE EAST AFRICAN MARINE SYSTEM), câble de 4 500 km qui est connecté à Fujairah, aux Émirats Arabes Unis.

 

______________________________________________________

Maurice et Madagascar s’activent

______________________________________________________

 

Le câble LION 2 permettra aussi à Madagascar de sécuriser sa connectivité internationale via Mayotte jusqu’à Mombasa.

L’autre voie lui permet d’être déjà connectée à l’Asie grâce au câble LION I avec Maurice et La Réunion qui sont déjà branchées au câble SAT3- WASC-SAFE.

 

L’investissement pour la première phase a été réalisé par le consortium Orange Madagascar, Mauritius Telecom (MT) et France Telecom. 

 

L’opérateur historique mauricien a également investi dans le projet EASSy (8 millions de dollars américains), dont l’entrée en service est prévue au cours du troisième trimestre de cette année, et 5 millions de dollars dans le projet EIG (EUROPE/INDIA GATEWAY), des câbles de 15 000 km assurant la liaison sous-marine haut débit à fibre optique entre la Grande-Bretagne et l’Inde.

 

Quant à La Réunion, ou plutôt au royaume de Didier Robert alias Tibus 1er, on distribue des ordinateurs aux lycéens de seconde.

 

Mais pour se connecter à quoi ? Et comment ? Et à quel prix ?


Article vu 3 586 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

7 Commentaires sur

Désenclavement numérique – Avec la région réunion : Maurice : 3 / Réunion : 0

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    France telecom dans le coup? oups…. une trahison de l’opérateur historique? a t il respecté ce que l’ARCEP a dit? pourquoi continue t il à nous faire payer plus cher que le vrai prix?

  • EricNo Gravatar |

    Maurice, épicentre de l’océan Indien. Les Iles Vanilles, c’est la promotion des combinés tels Seychelles-Maurice Réunion-Maurice Madagascar-Maurice
    cherchez le point commun…

  • LoloNo Gravatar |

    Se rappele t on comment france telecom etait contre le raccordement de la reunion au cable safe, il avait fallu alors a la fin des annees 90 lintervention du depute communiste Elie Hoarau
    Pour que Paris ordonne a FT de participer au projet. Les methodes de Robert qui laissent Paris decider du sort des Reunionnais a leur place sont dangereuses et compromettent les
    Intetets vitaux de notre territoire. Robert ne defend que les interets de Paris et pas ceux de La Reunion !

  • ChloéNo Gravatar |

    les ordinateurs coûtent plus cher depuis l’opération POP de Robert.
    la connexion est de plus en plus difficile et de plus en plus chère
    on élit des gens à la tête d’organismes publics (ou privés), ou de collectivités, tout en sachant bien qu’ils ne feront rien pour les plus défavorisés
    ca commence à suffire

  • minibitNo Gravatar |

    Ben oui, on ne peut pas parler de méga bit à La Réunion, ç’est lent…
    J’aimerai demander à l’honorable président de la Région Réunion qu’est ce qu’il a fait du projet ravenal, qui connectait aussi madagascar ? C’est comme le tram train ?

  • tipimanNo Gravatar |

    Maurice fait des partenariats avec toutes les îles: Madagascar, Seychelles, Réunion… mais l’île soeur a purement et simplement « oublié »… Rodrigue… aucune allusion. les Rodriguais vont donc être obligés de ne compter que sur eux mêmes pour développer le tourisme

  • AurélieNo Gravatar |

    3 ans après cette article et quand je vois l’évolution et l’amélioration du numérique à L’ile Maurice, c’est une situation qu’envieraient certaines régions de france…

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web