Maurice réfléchit à une autre stratégie de développement

 

Maurice a lancé un réseau national pour le développement durable qui sera une plate-forme pour des discussions et consultations sur les questions environnementales entre les différentes parties concernées.

 

Le ministre de l’Environnement, Deva Virahsawmy, a déclaré que la croissance économique n’est pas une fin en soi et que le modèle mauricien de développement économique devrait prendre en considération toutes les questions ayant trait à l’environnement, au social et à la culture.

 

«Nous ne pouvons opter pour la continuation dans notre développement sinon nous risquons d’être rattrapés par les fléaux sociaux et la dégradation de l’environnement», a-t-il déclaré.


M. Virahswamy a expliqué que la démarche est de traduire la vision de « Maurice Île Durable » en des programmes et projets dans tous les domaines, dont le transport, la gestion des déchets, la biodiversité, entre autres.

 

« Nous allons mettre en chantier divers projets qui sont la construction de neuf villages écologiques, la protection côtière comme mesure d’adaptation vers le changement climatique et la montée du niveau de la mer, la création de jardins endémiques dans les écoles en vue de promouvoir la préservation de la biodiversité, le tri des déchets dans les établissements scolaires afin d’encourager la réduction des déchets et des campagnes de sensibilisation sur la nécessité de planter des arbres et ne pas utiliser du plastique », a déclaré le ministre.

(source : Afrique en ligne)


Commentaire : à votre avis, Didier Robert a-t-il échangé avec le Premier ministre mauricien sur cette question ?

Le mode de développement de La Réunion a-t-il été abordé ?

Non, probablement, Didier Robert attend simplement que le gouvernement Fillon-Sarkozy lui donne les ordres.  

                                                     

Article vu 2 111 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

3 Commentaires sur

Maurice réfléchit à une autre stratégie de développement

  • SophieNo Gravatar |

    Les Mauriciens, eux aussi, ont leur projet de train. Il est remis en cause à chaque changement de majorité. Comme à La Réunion, ça reste un rêve. La différence avec nous, c’est que les transports en commun à Maurice sont plus développés.

  • EricNo Gravatar |

    @ Sophie
    mais il y a de nombreux autres projets sur lesquels Maurice a sollicité l’appui technique de La Réunion: notamment l’objectif d’autonomie de production électrique; les stratégies d’adaptation aux changements climatiques, le développement des ENR
    Maurice n’a plus besoin de notre expertise… d’autant plus que tous ces projets sont chez nous abandonnés grâce à DR,

  • ùXBäNo Gravatar |

    je crois que les Mauriciens ont également un programme pour l’auto-suffisance alimentaire , ils enlèvent de la canne , production sucrière au futur improbable et énorme consommateur d’eau , au profit de cultures nourricières , patates etc..
    Ma réponse à la question en commentaire:
    DR n’a aucune vision à long-terme et les questions environnementales lui sont totalement étrangères…et pourtant , il y a urgenceS !

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web