Époustouflant et émouvant ! Des sculptures sous-marines pour commémorer les victimes de l’Holocauste Africain

 

   Saviez-vous que sont exposées des sculptures sous-marines près de l’île de Grenade en l’honneur des esclaves Africains qui ont été jetés par dessus bord des navires négriers durant l’Holocauste africain ?

 

Une exposition sous-marine de Jason deCaires Taylor, un sculpteur anglo-guyanais.

 

Celui-ci a totalement renversé les codes de l’art sculptural.

Ses œuvres sont époustouflantes, donnent la chair de poule et sont pleines de sens.

 

   Parmi ses pièces maitresses, la remarquable « Vicissitudes », sculpture sous-marine dans les profondeurs des eaux de l’île de la Grenade, est en mémoire des captifs Africains jetés des bateaux négriers pendant la traite transatlantique.

  

Des millions d’africains déracinés

 

Pour rappel, la traite transatlantique des esclaves africains est dans l’histoire le plus vaste mouvement forcé de personnes innocentes.

 

D’après les estimations de l’UNESCO, cette traite a déraciné 15 à 20 millions d’Africains qui ont été séquestrés et trainés de force dans les Amériques et les Caraïbes.

 

Ces personnes ont enduré une misère indescriptible de même que leur descendants et ce pendant des centaines d’années.

 

Bien que 400 années de traite transatlantique d’esclaves représentent un élément majeur de l’histoire mondiale, on n’en sait que très peu sur certains aspects de cette pratique de même que sur ses conséquences irréparables à travers le monde.

 

On n’en parle pas assez, on n’en sait pas assez


Ce que l’on sait, c’est que depuis la fin du XVème siècle, l’océan Atlantique, autrefois une barrière redoutable entre les peuples vivant sur les quatre continents et qui empêchait les contacts réguliers entre ces peuples, est devenu pour la première fois un passage commercial qui a combiné les histoires de l’Afrique, de l’Europe, du continent Américain et des Caraïbes.

 

L’esclavage et la traite transatlantique des esclaves furent les piliers de ce procédé qui a fait du fond de l’océan un tombeau pour les millions qui n’ont pas survécu à l’épouvantable traversée.

On n’en parle pas assez, on n’en sait pas assez.

 

Mille fois bravo à Jason de Caires Taylor

 

Alors, mille fois bravo à Jason deCaires Taylor qui, à travers ses pièces, rend hommage aux ancêtres africains qui ont vécu et subi des traitements ineffables.

 

   Son exposition subaquatique explore les frontières entre art, histoire, et environnement, relie objets inertes et organismes vivants et touche du doigt l’instant présent à travers un art en perpétuelle transformation.

 

Pour en savoir plus sur son art, vous pouvez aussi visiter une vidéo sur ce lien : 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=X33698McQ7g

 

Vous pouvez aussi visiter son site internet :

http://www.underwatersculpture.com/

 

Pour aller plus loin sur la traite transatlantique, le site des nations unis a mis en ligne

un article sur la commémoration des victimes de la traite.

 

Article vu 6 615 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web