La Martinique veut exporter son rhum en Chine

 

Offensive martiniquaise pour vendre ses produits : depuis un an, les Rhums La Mauny ont décidé de s’attaquer au plus grand marché en développement du monde, celui de  la Chine.


Selon Dom’ Actu, site d’informations, « Par le biais d’une filiale de Cognac basée à Shanghai, les premières bouteilles de notre boisson alcoolisée populaire ont commencé à se vendre.

Afin de poursuivre cette avancée en Asie, les responsables des Rhums La Mauny ont donc décidé d’inviter les quatre plus grands distributeurs de boissons en Chine.


Depuis le début de la semaine, ces chefs d’entreprises chinois découvrent donc notre île mais également les méthodes de production et le savoir-faire local qui permet d’avoir les meilleurs rhums au monde.

Si l’opération séduction réussit, il est sûr que les retombées seront très importantes ».


Mais ça dépend pour qui. Car Radio Caraïbes International, agence de Martinique, se demande si  le rhum La Mauny va de nouveau changer de propriétaire.

 

«Les rhums du groupe BBS avaient été absorbés il y a deux mois lors du rachat d’une partie du groupe agro-alimentaire Téréos par une société nationale, La Martiniquaise, N°2 Français des spiritueux.


Mais cette opération posait un problème de concurrence.

Et dès l’affaire faite, La Martiniquaise, déjà propriétaire des marques Depaz, Dillon ou encore St James avait évoqué la probabilité de devoir remettre BBS sur le marché.

 

Des acheteurs intéressés par la distillerie de Rivière-Pilote et ses trois rhums La Mauny, Trois Rivières et Duquesnes se sont aussitôt fait connaître.

C’était le cas d’Yves et José Hayot qui exploitent la marque Saint-Etienne.

 

Mais tout récemment, un autre acheteur a manifesté son intérêt : François de Lavigne qui n’est autre que l’actuel dirigeant de la distillerie pilotine.

Ce dernier espère une adhésion totale du personnel pour donner du poids à son offre qui ne manque pas d’originalité dans un paysage rhumier de plus en plus concentré ».


Commentaires : Le rhum Charrette réunionnais ne va pas connaître le même essor.

La loi de la mondialisation, du rachat de sociétés, ne laisse pas grand espoir pour que La Réunion garde ses outils de production.

Et chacun peut noter le très grand silence de la Région sur le dossier des rachats d’entreprises réunionnaises.

 

Article vu 9 445 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

4 Commentaires sur

La Martinique veut exporter son rhum en Chine

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    c’est tout l’outil de production de La Réunion qui fout le camp dans l’indifférence de la pyramide inversée

  • Olivier en ChineNo Gravatar |

    Bonjour, Intéressant de voir que la martinique souhaite exporter son rhum en Chine ou la consommation d’alcool est dynamique mais désolé d’aprendre que la production connait des problèmes de délocalisation.
    Le consommateur fera j en suis sur la différence entre le vrai rhum et celui industrialisé ailleurs.
    Olivier
    4ans en Chine

  • martiniqueNo Gravatar |

    Malade merci pour l’infos

  • JImmyNo Gravatar |

    D’ailleurs je souhaiterai en savoir plus sur la situation des entreprises producteurs de rhum ainsi que l’exportation des produits de Rhum vers la chine.
    Je suis en chine et je ne voit que tres peu de ces produits.
    La martinique est-elle dans l’echec ou export massivement dans certaines zone de la chine? N’hesitez pas a alimenter ce blog!

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web