Taux de chômage à l’échelle européenne : La Réunion sur le podium

 

  En 2009, les taux de chômage dans les différentes régions des 27 pays de l’Union Européenne présentaient de fortes disparités.

 

Le taux  le plus bas : 2,1 % aux Pays-Bas dans la région de Zeeland. 

Le taux le plus haut : 27,1 % en France, dans notre région, La Réunion.

 

La Réunion fait partie des 13 régions qui ont un taux égal ou supérieur à 17,8 %, soit le double du taux des 27 pays de l’UE (pour La Réunion, c’est le triple).

 

Sont concernées : 9 régions d’Espagne et les 4 régions d’outre-mer.

 

Ce phénomène de chômage massif touche également à un niveau inacceptable les femmes.

 

Ainsi, les 4 régions d’outre-mer se retrouvent parmi les 12 régions ayant le plus fort taux de chômage.

À La Réunion, 29 % des femmes sont concernées. 

 

Pareil, et même pire, pour les jeunes de 15 à 24 ans.

Là encore, les chiffres sont dramatiques : 49,6 % dans notre région Réunion.

 

Les autres régions d’outre-mer font aussi partie du peloton de queue composé de 7 régions où le taux de chômage des jeunes est égal ou supérieur à 39,8 %.

 

______________________________________________________

Que tirer comme enseignements ?

______________________________________________________


– que le chômage, certes, ne date pas d’aujourd’hui ;

 

– que la croissance soutenue à La Réunion ne doit pas masquer que la démographie exige de maintenir un effort constant pour à terme sortir d’une situation insoutenable de chômage massif ;

 

que c’est cette préoccupation qui a guidé la politique d’investissement de la Région Réunion jusqu’en 2009 ;

 

que beaucoup d’efforts reste à faire pour parvenir à un niveau moyen « acceptable » sur le front de l’emploi à l’échelle européenne ;

 

– que c’est par une politique rigoureuse en matière de programmation que la Région Réunion pourra prétendre réclamer un même effort financier de l’Union Européenne pour la période 2014-2020 ;

 

– à défaut, que les représentants de Bruxelles auront beau jeu de nous rétorquer que la réorientation de leurs efforts financiers en direction des régions de l’Est de l’Europe est justifiée par notre remise en cause du rythme d’investissement par rapport à la période d’avant 2010 ;

 

– que c’est à proprement parler irresponsable pour le Gouvernement Sarkozy de remettre en cause les dispositifs favorables à l’investissement outre-mer, et pour la majorité régionale de Didier Robert, de remettre en cause les projets qui auraient maintenu le niveau d’emplois dans le BTP.

 

Les années qui viennent risquent d’être des « années de braise » !

                                                                                                                    

Article vu 5 633 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

4 Commentaires sur

Taux de chômage à l’échelle européenne : La Réunion sur le podium

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    la politique de rigueur lancée par sarkozy ne va pas atténuer la crise, bien au contraire. les solutions déployées ne feront qu’aggraver la situation… tout du moins pour les plus défavorisés et les couches moyennes. certains, comme ceux protégés par le bouclier fiscal, n’ont guère de souci à se faire

  • ArsinoéNo Gravatar |

    nous ne devons plus nous faire de cinéma et pas plus que nous devons croire au père Noël: Sarkozy n’arrivera jamais à relancer la machine, à faire vraiment du développement. qu’a-t-il fait pour lutter contre les délocalisations? alors maintenant, jouer des atouts fiscaux pour faire revenir en France les productions effectuées dans les pays émergents… ça ne va pas servir à grand chose.

  • Arsinoé (suite)No Gravatar |

    Et pourquoi n’a-t-on jamais entendu Didier Robert s’exprimer sur le rachat des sociétés réunionnaises par des multinationales (TEREOS, par exemple)? pourquoi est-il aussi silencieux au sujet de l’éventuelle vente du rhum charrette à un groupe asiatique?

  • Meilleur TauxNo Gravatar |

    La mentalité franco française y est pour beaucoup!
    Les français veulent travailler 35H et bientôt ils n’auront plus de travail! En Corée du sud, les gens travaillent 70H et ne prennent pas de vacances!
    Allez comprendre?!

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web