Collectivités locales – Avec le gouvernement, dans la rubrique « je vais vous en faire baver », les collectivités locales doivent « participer à l’effort »

   Comme si le gel des dotations ne suffisait pas, les collectivités locales doivent  « participer à l’effort ». 

Bien évidemment, le gouvernement s’est bien gardé de communiquer là-dessus.

 

Petite remarque, au passage : Sarkozy s’est empressé d’aller bat karé en Chine puis en Calédonie, laissant le soin à Fillon de gérer le dossier…

 

Histoire de se tenir loin de toute cette agitation.

Mais personne n’est dupe…

 

Toujours est-il que les collectivités locales devront participer à « l’effort national ».

Bien sûr, le gel de leurs dotations a été réaffirmé.

 

Mais cela ne suffisait donc pas.

Indirectement, certes, mais elles mettront la main au portefeuille.

 

En effet, elles sont concernées par les mesures  par exemple en matière d’immobilier.

 

Mais elles devront aussi réaliser un nouveau tour de vis.

 

Le message a été on ne peut plus clair et souvent martelé :

«L’État et les collectivités vont devoir faire des efforts d’économies supplémentaires»,

«L’État doit réduire son budget, les collectivités  doivent faire le même effort»,

«les collectivités territoriales doivent prendre toute leur part de l’effort de  réduction de la dépense publique»…

 

Répétés (au moins) trois fois, histoire de bien faire comprendre que l’effort, c’est pour tous (sauf les plus riches, bien sûr).

 

Et pour trois ans :

«L’effort de l‘État sera poursuivi avec le gel strict des dépenses de l‘État, le gel des dotations aux collectivités  locales, avec la poursuite du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite».

 

Avec même une possibilité de l’accentuation de l’effort pour l’an prochain :

«Dans le milliard  d’économies supplémentaires dont nous allons discuter avec le Parlement dans le cadre de la préparation du budget 2012, naturellement, une part de ces économies devra être assumée aussi par les collectivités locales ».

 

Et faisant feu de tous bois, Fillon a même osé au chapitre des «sources d’économies», viser la réforme structurelle de l’organisation  du territoire, dont «la suppression de la clause de compétence générale pour les régions et pour les  départements». Ben voyons !

 

En outre, comme le souligne le site Localtis :

«Mais surtout, les départements retiendront que ce plan d’austérité aura fait une victime collatérale qu’on  n’attendait pas forcément, du moins pas pour les raisons invoquées : la réforme de la dépendance,  provisoirement enterrée…»

 

Tout du moins jusqu’après la présidentielle, même si le gouvernement a « choisi de continuer à travailler sur le dossier de la dépendance».

 

Avec cette mise en garde :

«l’adaptation de notre modèle social, c’est une nécessité de long terme» et  «la concertation nationale, menée depuis le début de l’année, a montré l’ampleur des changements que nous devons assumer pour faire face à la nécessaire solidarité envers les personnes les plus âgées».

 

Et Localtis de conclure :

«Le gouvernement fait donc le choix de  renoncer, au moins pour ce quinquennat, à une réforme qui devait en être l’une des mesures phares dans le secteur social».

 

Alors que Sarkozy, en juillet 2007, avait annoncé que cette cinquième branche (dépendance) devait être créée au tout début  de l’année 2008 !

 

Enfin, le gouvernement n’a pas touché (pour l’instant) à une autre piste de ressource possible : la hausse de la CSG des retraités. 

 

« C’est une mauvaise nouvelle pour les familles et pour les départements », a d’emblée déclaré le président de l’Assemblée des départements de France (ADF), Claudy Lebreton.

     

Article vu 1 948 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

3 Commentaires sur

Collectivités locales – Avec le gouvernement, dans la rubrique « je vais vous en faire baver », les collectivités locales doivent « participer à l’effort »

  • Jean-JacquesNo Gravatar |

    les départements sont tous en difficulté financière (sauf peut être les plus riches, là où le taux d’assujettis à L’ISF est le plus important au km2) : à qui la faute? notamment et surtout à l’Etat qui n’a jamais versé ce qu’il devait au titre de la compensation des compétences transférées
    et maintenant l’Etat continue à tuer financièrement les régions et surtout les départements
    vivement 2012 même si l’on sait que les difficultés vont persister, qu’il n’y aura pas de remède miracle, mais au moins l’approche thérapeutique sera différente (enfin, on l’espère)

  • VALEAMANo Gravatar |

    Que dire si ce n’est que les années à venir semblent bien noircies; nous diplômés cherchant une stabilité coté professionnel, il faut éviter la fonction publique sauf si l’on est le meilleur dans son domaine.. et encore…avoir les moyens financiers pour y parvenir car faire des études universitaires quoi que l’on en dise coûte cher. concernant les collectivités locales… je leur souhaite de bien réfléchir à ces nouveaux « efforts » à venir et à nous tous bien du courage pour y faire face!

  • Bruno97490No Gravatar |

    Et ce n’est pas fini: Contrats aidés : Xavier Bertrand lance un nouvel appel aux départements
    voilà le titre de l’article de lOCALTIS consultable à cette adresse
    http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250262294958&cid=1250262292211

    avec cette phrase
    le ministre compte aussi sur l’effort des départements et leurs cofinancements dans le cadre des conventions annuelles d’objectifs et de moyens pour les allocataires du RSA.

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web