Le projet socialiste 2012 – Un nouveau modèle de développement ? (11 / 30) – Pour alléger la facture énergétique des usagers

 

Avant-propos – Les responsables politiques réunionnais, je dis bien responsables, doivent envisager de marquer d’une empreinte Réunionnaise le projet présidentiel de 2012, projet alternatif à la politique du Gouvernement Sarkozy et de ses « obligés péi ».

Mais cela ne peut se concevoir que si nous justifions notre volonté d’un traitement différencié, du fait de nos singularités,  par la prise en compte d’orientations stratégiques nationales, dont les effets doivent asseoir notre appartenance à l’ensemble républicain.

 

Vous avez tous entendu parler du projet du Parti Socialiste pour 2012. Je vous propose une série d’articles concernant ce projet.

Le projet socialiste ouvre un chapitre sur le « pouvoir d’achat, salaires, pensions » afin de « rendre la vie moins chère ».

Six propositions sont formulées.

 

La première est celle-ci :

« Pour alléger la facture énergétique des Français, nous réinvestirons une partie des superprofits des groupes pétroliers dans des aides à l’isolation, le développement des énergies renouvelables et la mise en place de tarifs progressifs pour le gaz, l’électricité et l’eau ».


Et c’est encore une idée qui figurait dans le programme de Ségolène Royal, de 2007 :

« Lutter contre le changement climatique : Généraliser l’isolation et les économies d’énergie dans le logement, ce qui permettra de créer 80.000 emplois ;

Développer les transports collectifs grâce à un prélèvement exceptionnel sur les superprofits des sociétés pétrolières ;

Appliquer le principe pollueur/payeur en organisant la responsabilité des entreprises responsables d’atteintes à l’environnement ;

Instaurer la vérité des coûts du transport de marchandises par la route en négociant une éco-redevance pour décourager le transport par camion et transférer le fret vers le rail, comme dans d’autres pays européens ».


Glissement donc sur l’objectif du prélèvement sur les superprofits pétroliers : exit les transports mais attribution pour les économies d’énergie.

 

Il n’en reste pas moins vrai que la position de la candidate PS de 2007 a toujours été constante à ce sujet.

Elle avait également proposé, un an plus tard,

« d’attribuer une aide de 300 euros aux familles et aux retraités» pour compenser les factures de fioul, qui serait financée en reprenant «la moitié des superprofits de Total».


Le PS veut des tarifs sociaux :

« Nous mettrons en place une nouvelle tarification qui assurera à tous l’accès à l’eau et à l’énergie. Cette tarification sera fonction de l’usage, avec un tarif de base peu cher pour les besoins essentiels et des tarifs plus élevés pour les consommations de confort ou superflues ».

 

Probablement le « vaste programme d’isolation thermique de l’habitat ancien ». Quel est le superflu ? La piscine ou l’arrosage du jardin ?


Enfin, il convient de souligner ce paragraphe :

« Nous voulons faire voter une grande loi cadre sur le service public de l’eau, qui fixe les grands principes en terme de tarifs, d’accès, de service minimum et de qualité de l’eau et qui donne aux collectivités locales la totale maîtrise de l’ensemble de la chaîne, de la protection des champs captants, à la distribution en passant par la production.

Les collectivités doivent avoir vraiment le choix entre la régie et la délégation de service public, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Cette loi soutiendra les collectivités qui s’engagent dans la voie du retour en régie publique.

En renforçant la décentralisation et en privilégiant l’échelle intercommunale, nous souhaitons revoir la gouvernance de l’eau tout en réaffirmant le rôle essentiel des Agences de l’eau ».


Petits mots lourds de sens : « en privilégiant l’échelle intercommunale ». Est-ce un premier pas vers une nouvelle organisation territoriale ?

Enfin, cet avertissement :

« Afin de lutter contre les comportements dangereux, nous renforcerons les contrôles et nous reverrons la répartition du financement de la politique de l’eau entre usagers et pollueurs ».


L’usager va donc, malgré tout, être fortement sollicité.

                                                                                                                                

Article vu 1 854 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

1 Commentaire sur

Le projet socialiste 2012 – Un nouveau modèle de développement ? (11 / 30) – Pour alléger la facture énergétique des usagers

  • EricNo Gravatar |

    est ce que cela veut dire qu’il y aura un prix unique de l’eau, comme un prix unique du KWheure? à quelle échelle? nationale ou régionale?
    le prix unique de l’eau est un principe de justice. encore faut-il bien étudier avant d’appliquer cette mesure, ce que cela va représenter comme manque à gagner dans les communes qui devraient baisser le prix, car trop élevé. et augmenter le prix de l’eau n’est pas une mesure populaire.
    enfin, c’est surtout la queston d’une alimentation équitable en eau pour tous qui est posée. les agences de l’eau auront-elles suffisamment de moyens (financiers, réglementaires…) pour pouvoir se faire entendre?

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web