Programme présidentiel du Front de Gauche (14/15) – Un laboratoire des énergies renouvelables

  Comme je l’ai fait pour le programme « national » du Parti socialiste, puis le programme socialiste pour les outremers, je poursuis l’analyse des projets des candidats à l’élection présidentielle en abordant aujourd’hui, le programme du Front de Gauche et de Jean-Luc Mélenchon, candidat du Parti Communiste Français.

 

Le 4° axe du projet du Front de Gauche vise à «  Faire des outremers des leviers d’alternative à l’échelle mondiale » avec cette proposition :

 

« Planification écologique pour sauver les trésors de biodiversité des outre-mer (renforcer les moyens d’études et de protection) et faire des outre-mer des laboratoires des énergies renouvelables et innovantes ».


Voilà bien une proposition très consensuelle pour ce qui concerne la protection de la biodiversité !


Tout récemment, la Commission européenne a débloqué 2 millions d’euros via le programme BEST pour soutenir des projets en faveur de la conservation de la biodiversité et des services écosystémiques dans les pays et territoires d’outre-mer (PTOM) et les régions ultrapériphériques (RUP).

 

Ces territoires abritent « davantage d’espèces endémiques que l’ensemble de l’Europe continentale ».


BEST est issu d’un amendement déposé par le député réunionnais Elie Hoarau lors de la discussion du budget de l’Union européenne.

Il donne enfin aux outremers un accès à des financements adaptés pour protéger et valoriser leur biodiversité d’une richesse incomparable.


Ce programme est  la suite logique de l’opération lancée en juillet 2008, par la région Réunion et l’UICN, en regroupant 400 experts de 43 pays.

 

Il avait été question  de biodiversité et de changement climatique dans les îles.

Cette manifestation s’était conclue par « le Message de La Réunion ».


Cette proposition du Front de Gauche sur la biodiversité va donc trouver un écho favorable.


Concernant la question des énergies renouvelables, là aussi, elle figure dans tous les programmes proposés jusqu’ici.


Notons toutefois  l’enquête du journaliste d’investigation Yvan Stefanovich, qui a passé au crible les dérives de 15 ans de politiques de l’énergie.

En substance, il écrit que la France disposait d’entreprises à la pointe de l’innovation dans les années 1990.

 

Elles ont été étouffées par le lobby nucléaire. « Rien n’a vraiment changé depuis Louis XIV », déplore l’auteur de « Les Profiteurs du développement durable ».


Le journaliste poursuit :

« Du fait de l’inexistence du pouvoir régional, les initiatives locales n’émergent pas.

Tout se passe à Paris où, avec la connivence de l’État, le club des cinq de l’énergie (EDF, GDF-Suez, Veolia, Total et Areva) se contente d’empocher les profits des énergies renouvelables les plus juteuses, sans qu’une véritable structuration des filières soit mise en œuvre. ».


Le cœur du problème est bien ciblé : les collectivités locales n’ont que peu de marges de manœuvres et surtout aucune possibilité juridique et financière d’aller jusqu’au bout de leurs projets.

 

Pourtant, en outre-mer notamment, ces collectivités ont non seulement des projets, mais peuvent se prévaloir de réalisations spectaculaires, innovantes et intéressantes.


C’est donc là qu’il faudra mener la bataille. Avant celle des financements.                                                                                                

Article vu 3 299 fois
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de votes)
Loading...

1 Commentaire sur

Programme présidentiel du Front de Gauche (14/15) – Un laboratoire des énergies renouvelables

  • EricNo Gravatar |

    le pouvoir régional existe, notamment outre-mer. en Guadeloupe, la région a voté un texte soumis au parlement, visant à adapter les constructions à la réalité climatique (en dehors de la réglementation thermique outre-mer que l’on a attendue pendant des années)
    il y a des possibilités, mais elles ne sont pas toujours utilisées… car il manque souvent une vraie volonté politique. la meilleure preuve est ce qui se passe actuellement à la Région Réunion

Vous avez une opinion ? Laissez un commentaire :

Nom *
E-Mail *
Site Web